AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.2 /5 (sur 27 notes)

Nationalité : Inde
Né(e) : 1982
Biographie :

Shubhangi Swarup est née en 1982 à Nashik, dans l'État du Marahashtra. Journaliste, réalisatrice, pédagogue, elle vit aujourd'hui à Bombay. Dérive des âmes et des continents est son premier roman. Elle a obtenu la bourse d'écriture créative Charles Pick à l'Université d'East Anglia (Norwich).

Ajouter des informations
Bibliographie de Shubhangi Swarup   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
viou1108_aka_voyagesaufildespages   15 mars 2020
Dérive des âmes et des continents de Shubhangi Swarup
– Papa, tu m’as trouvée où? […] Pourquoi est-ce que tu m’as ramenée à la maison?

Pour l’apaiser, Girija Prasad tissera une histoire à partir des braises du crépuscule.

– C’était une plage exactement comme celle-ci, par une soirée exactement comme celle-ci, quand ta mère et moi avons trouvé une bouteille vide, à moitié enfouie dans le sable. Quand nous l’avons ouverte, nous avons trouvé un mot à l’intérieur: Mettez tous les ingrédients de vos rêves dans cette bouteille et secouez vigoureusement. C’est ce que nous avons fait. En utilisant un prisme, j’ai piégé la lumière du soleil dans la bouteille. Je l’ai fermée avec un bouchon et secouée vigoureusement pendant des heures. Puis ta mère l’a ouverte. Elle a pris une grande inspiration et soufflé dedans. Ca a été ton premier souffle.
Commenter  J’apprécie          100
Stelphique   06 avril 2020
Dérive des âmes et des continents de Shubhangi Swarup
La vie est plus que la somme de ses souffles et de ses tremblements.
Commenter  J’apprécie          100
Stelphique   07 avril 2020
Dérive des âmes et des continents de Shubhangi Swarup
-Vous n’êtes ni un gazhal, ni un poème, ni une chanson, l'entendit-elle dire. Vous n'en êtes pas non plus la muse. Je vous connais. Vous êtes une poétesse.
Commenter  J’apprécie          60
Olivia-A   14 avril 2020
Dérive des âmes et des continents de Shubhangi Swarup
Jadis un continent fier, la Birmanie a été écrasée entre l'Inde et l'Asie. L'Inde l'a poussée au nord dans sa dérive, l'Asie l'a comprimée à l'est par défi. Un oeil qui pleure est tout ce qui reste du visage, enfoui sous les décombres. Les contours aquilins de la Birmanie ont été sculptés en sommets et gorges invincibles. Son teint s'est dégradé pour se transformer en une jungle humide et un désert aride. Le désespoir était évident dans les plateaux vallonnés et les îles tropicales, rappel de la beauté d'autrefois. Des lignes de faille courent tout le long du pays, des côtes jusqu'au coeur - la plus grande sous la forme de l'impressionnante faille de l'Irrawaddy le long de l'épine dorsale de la Birmanie, laquelle relie les îles en dessous et l'Himalaya au-dessus. Si forte qu'ait pu être la pression, la Birmanie n'a jamais pu former un tout avec les masses qui l'entourent. Elle n'a pu que s'effriter.
Commenter  J’apprécie          30
Taraxacum   18 février 2020
Dérive des âmes et des continents de Shubhangi Swarup
Un silence larvaire précède l'aube. C'est une pause délicieuse, une réflexion remplie d'espoir et d'angoisse. Dehors, cachés parmi les gloussements et les sifflements, les croassements et les jacassements, s'élèvent les chants des disparus. L'épopée de l'évolution, racontée par des bardes depuis longtemps partis. Ô, abandonner cette coquille labyrinthique et changer de peau. Être nu et vulnérable. Libre de nager, de courir et de voler sans inhibition. Disparaître sans laisser de trace pour réapparaître sous la forme d'un chant nuptial, à la façon dont le soleil se couche à l'ouest et se lève à l'est....
Commenter  J’apprécie          20
Taraxacum   17 février 2020
Dérive des âmes et des continents de Shubhangi Swarup
-Comment peux-tu dormir ? demande-t-elle. Tu as égorgé cette innocente créature, haché sa chair, tu l'as fait frire avec des oignons et de l'ail, et après tu l'as mangée. Et tu as laissé son âme tourmentée hanter notre maison!

Si l'âme de tous les différents animaux qu'il avait consommé revenait le hanter, sa maison serait un mélange de zoo et d'étable, ne leur laissant aucune place pour circuler, et encore moins pour dormir. Mais, de nature conciliante, Girija Prasad ne peut dire une chose pareille.
Commenter  J’apprécie          20
cici899   26 février 2020
Dérive des âmes et des continents de Shubhangi Swarup
- Mais pourquoi mon fils doit-il travailler pour nourrir une famille dépourvue de fils, en particulier cette grosse vache enceinte ?

- Vous pourrez réfléchir à la réponse dans votre prochaine vie, lorsque vous renaîtrez sous la forme d'un ver de terre. Tous les vers de terre sont eunuques. Mâle, femelle, cela ne fait aucune différence dans leur vie. C'est pour cela que la déesse transforme tous ceux qui torturent les femmes en vers de terre dans leur vie suivante.
Commenter  J’apprécie          20
Taraxacum   19 février 2020
Dérive des âmes et des continents de Shubhangi Swarup
Au commencement du monde, disait mon beau-père, dieu a donné à chaque religion ses propres règles. Mais les Drokpas, les gens d'ici, ils avaient tellement bu cette nuit-là qu'ils avaient oublié toutes les règles. Ça a vraiment mis dieu en colère, alors ils ont dû se contenter des fées et des esprits.
Commenter  J’apprécie          20
Olivia-A   15 avril 2020
Dérive des âmes et des continents de Shubhangi Swarup
- Tous les musulmans sont pakistanais. Tous les communistes sont chinois. Tous les bouddhistes sont tibétains. Mais une seule chose unit tous les Indiens : la paresse. Quant aux Bangladais, je ne sais pas. J'ai perdu contact avec le monde extérieur pendant la naissance de celui-ci. Ils étaient musulmans, c'est pour ça qu'ils formaient le Pakistan oriental. Mais après ils se sont aussi revendiqués comme Bengalis... J'ai cinq orteils à chaque pied. Ils sont tous différents. Que se passerait-il si mon petit orteil se mettait à se battre avec le gros à propos de leurs différences ? Et s'ils se liguaient contre moi et affirmaient qu'aucun d'eux ne m'appartient car ce sont tous des orteils différents, et que moi je ne suis même pas un orteil ? Je deviendrais un lépreux !
Commenter  J’apprécie          10
cici899   20 février 2020
Dérive des âmes et des continents de Shubhangi Swarup
Ce n'est pas elle qui est folle. L'endroit où son mari l'a amenée est un asile de fou. Mais elle a peur de lui exposer son problème. Les hommes ne sont pas à l' aise quand leur femme échange avec d'autres hommes, surtout avec des étrangers nus et désespérés.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Amélie Nothomb : Les titres de ses romans

Hygiène ...

de l'assassin
du tueur
et purification

12 questions
34 lecteurs ont répondu
Thème : Amélie NothombCréer un quiz sur cet auteur

.. ..