AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.91 /5 (sur 299 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Caserte,Campanie , 1953
Biographie :

Silvana De Mari est une femme médecin et écrivain italienne, auteur de romans d'heroic fantasy. Parmi ses livres : L'ultimo elfo (Le Dernier Elfe) paru en 2004 et L'ultimo orco publié l'année suivante.

Diplômée en médecine, Silvana De Mari a été chirurgienne en Italie puis, comme volontaire, en Éthiopie. Elle est aujourd'hui psychothérapeute et vit à Turin, au Piémont.

Silvana De Mari a obtenu en 2004 le Premio Andersen du roman de jeunesse, en 2005, 48e Premio Bancarellino et en 2006, le Prix Imaginales dans la catégorie Jeunesse, lors du festival du même nom, qui se déroule chaque année à Épinal, dans les Vosges (France), pour son livre L'ultimo elfo (Le Dernier Elfe).

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Quand Isao Komori est allé sur Tokyo pour y suivre ses études à l'université, il s'imaginait déjà une nouvelle vie de rêve : jeune adulte et indépendant, avec tous ses potes de fac? Mais sans vraiment comprendre comment ni pourquoi, le voilà déjà seul. Désabusé, il finit par vivre cloitré chez lui. Son seul petit plaisir est de se rendre à la supérette du quartier, pour y admirer la magnifique lycéenne qui s'y rend tous les jours. Mais un soir, alors que comme tous les jours, il la suit discrètement jusqu'à chez elle, un curieux événement se produit : la lycéenne remarque sa présence et? Isao se réveille alors, un matin comme les autres, dans la peau de cette jeune fille ?! Il devra désormais se faire passer pour Mari, la fille la plus populaire du lycée ! Un nouvel enfer quotidien commence pour le jeune homme, tandis qu'une énorme question subsiste : puisque lui est rentré dans le corps De Mari, où est passé l'esprit de la jeune fille ? Plus d'infos : http://www.akata.fr/series/dans-lintimite-de-marie Extrait en ligne : http://www.akazoom.fr/dans-l-intimite-de-marie-t1

+ Lire la suite

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
Daniella13   11 mai 2016
Le Dernier Elfe de Silvana De Mari
L'amour est trop important pour qu'on ne lui consacre pas une vie
Commenter  J’apprécie          200
Daniella13   11 mai 2016
Le Dernier Elfe de Silvana De Mari
Celui qui doit faire face aux tragédies n'a pas le temps de penser combien il est triste ou désespéré et cesse donc de l'être
Commenter  J’apprécie          150
MuD   08 novembre 2010
Le Dernier Orc de Silvana De Mari
Nous sommes nous. Nous sommes les choix que nous faisons, non le sang que nous avons. Chacun de nous devra tracer son chemin au milieu des ronces, sans jamais savoir avec une certitude absolue où se trouve le Bien, le chercher, se tromper parfois, et tout recommencer depuis le début. Chacun de nous devra naviguer entre honneur et déshonneur : les voies qui conduisent vers la lumière traverseront la boue et la poussière et il faudra parfois ramper pour retrouver son chemin.
Commenter  J’apprécie          60
MuD   08 novembre 2010
Le Dernier Orc de Silvana De Mari
Les Hommes, tous, descendent d'un homme et d'une femme qui, dans l'amour ou la haine, dans la tendresse ou la cruauté, ont été unis par les Dieux qui l'ont permis et eux aussi, tous, sont sacrés. Ceux qui ne connaissent pas le nom de leur père pourraient donc être les enfants d'un Roi ou, plus facilement, d'un Dieu. De vieilles rumeurs, d'anciennes histoires racontent qu'à chaque fois que Celui qui a créé l'univers et la vie voudra parler, il confiera son message à un enfant sans père parce que les enfants sans père sont les enfants de la vie même. Parlez aux va-nu-pieds et aux réprouvés avec la même courtoisie que si vous parliez à un Roi, avec les mêmes mots, et le monde retrouvera la justice sans avoir besoin de l'ensanglanter. Les mots peuvent être plus importants que les choses qu'ils désignent et les modifier. Je comprends que vous vous soyez mis en colère par crainte que ma vie soit mise en danger, mais ne traitez jamais plus vos soldats de brutes ou de vils, et ils ne le deviendront jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DamePlume   21 décembre 2012
Le Dernier Orc de Silvana De Mari
A toutes nos mères, imparfaites, colériques, insupportables, magnifiques, pour tout l’amour qu’elles nous ont donné, et pour celui qu’elles ne nous ont pas donné, lorsqu’elles étaient trop fatiguées et trop désespérées.



(..) à tous les enfants des Orcs.
Commenter  J’apprécie          60
MuD   08 novembre 2010
Le Dernier Orc de Silvana De Mari
Comme ils l'expliquèrent confusément, il y a deux façons de mourir : soit personne n'intervient et tout le monde s'en fout, ou alors quelqu'un essaye de faire quelque chose et n'y arrive pas.

Ce n'est pas la même chose.
Commenter  J’apprécie          60
DamePlume   08 novembre 2012
Le Dernier Elfe de Silvana De Mari
"Vous ne savez pas lire ! Vous ne savez pas lire du tout ! Ni les anciennes runes ni la langue courante ! "

Silence. L'homme haussa les épaules. La femme acquiesça. C'était terrible. Le petit elfe éprouva de la pitié pour ces deux pauvres hères égarés dans un monde où il n'était pas possible de conserver les mots. Il se rappela qu'il devait être patient avec eux, poli et patient, car ils étaient égarés dans un monde où les mots étaient perdus dans le temps et ne persistaient que dans la mémoire
Commenter  J’apprécie          50
Sunflo   03 juillet 2012
Le Dernier Elfe de Silvana De Mari
Ils considérèrent tous, plus ou moins, la lecture comme une sorte de... comment dire?... de magie!

Un pouvoir impénétrable, inexplicable et que l'on ne pouvait acquérir, qui divisait le monde entre ceux qui le connaissaient, des êtres en quelque sorte supérieurs, et ceux qui, comme eux, l'ignoraient et l'ignoreraient toujours,
Commenter  J’apprécie          50
mathilde08   29 mai 2014
Le Dernier Elfe de Silvana De Mari
Le chasseur était de plus en plus perplexe et hagard. Toute cette conversation que le petit trouvait normale, après plusieurs jours d'absurdité, lui paraissait plutôt étrange.

Tandis que les épis de maïs rôtissaient sur le feu, le petit elfe creusa un trou et enterra les morceaux de jambon. Il les recouvrit et, en l'absence de fleurs, décora le tout d'un bouquet de baies rouges. Pendant toute cette opération, le chasseur n'avait pas quitté le jambon des yeux, affichant le visage de celui qui assiste à l'enterrement d'un parent proche. Il avait peut-être connu le cochon et était ému à son souvenir... Il n'était somme toute pas si méchant.
Commenter  J’apprécie          40
MuD   08 novembre 2010
Le Dernier Orc de Silvana De Mari
Elle comprit que, sans la douleur, les hommes n'auraient pu être créés et qu'il n'était pas possible de leur offrir la liberté sans leur permettre le mal.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox