AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.96 /5 (sur 58 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Washington DC
Biographie :

Simon Jiménez est un jeune auteur américain d’origine philippine. Il a appris très tôt à jouer du piano. Son amour pour la science-fiction, il le doit à son père qui a su le lui faire partager. S’il se dit inspirer par Gabriel Garcia Marquez et David Mitchell, l’influence de la musique se retrouve également dans son écriture. Son premier roman The Vanished Birds, Cantique pour les étoiles en français ; a reçu de nombreuses éloges par la critique américaine. Il a été nominé pour le prix Locus du premier roman et le prix Arthur C Clarke en 2021. Il doit sortir un second roman en 2022.

Ajouter des informations
Bibliographie de Simon Jimenez   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les chemins de l'imaginaire


Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
Simon Jimenez
HordeDuContrevent   01 décembre 2021
Simon Jimenez
En histoire, tout est question de contexte. C’est notre clé pour comprendre, la seule
Commenter  J’apprécie          582
HordeDuContrevent   01 décembre 2021
Cantique pour les étoiles de Simon Jimenez
Un Vaisseau Silence, de musique et de souffrance.

Aucun détail ne nous a été épargné, tous sont plus épouvantables les uns que les autres.

Chose troublante, quand il nous a parlé des bébés en pleurs à qui on coupait la langue, il nous a montré, non sans une certaine satisfaction, la sienne, rose et intacte.
Commenter  J’apprécie          297
HordeDuContrevent   30 novembre 2021
Cantique pour les étoiles de Simon Jimenez
Il était né avec un onzième doigt. Une nodosité à côté de son auriculaire droit. Le docteur s’empressa de rassurer les parents inquiets. La petite bosse était bénigne. « Toutefois, ajouta-t-il en délaçant une pochette en tissu, un fermier n’a besoin que de dix doigts pour cultiver la dhuba. » Après avoir fait respirer à l’enfant la fumée d’herbes brûlées pour l’endormir, il trancha le surplus de chair et d’os avec un fer à cautériser.

(incipit)
Commenter  J’apprécie          272
HordeDuContrevent   30 novembre 2021
Cantique pour les étoiles de Simon Jimenez
Elle attendit à la table, pendant que sa mère pesait le riz sur la balance à calories, prélevant un grain après l’autre pour parvenir exactement à un total de trois cents ; puis elle répéta l’opération avec les brocolis, les tranches de steak aussi fines que du papier et les quinze fèves d’edamame saupoudrées de sel. Quand elle lui apporta enfin son repas, Fumiko salivait ; tenant son assiette juste hors de portée de sa fille, elle lui demanda, « Quelle est la formule quadratique ? » Le riz fumait. « x égale moins b, plus ou moins racine carrée de b au carré, moins 4ac, divisé par 2a. » Sa mère posa la nourriture sur le set de table. Elles mangèrent.
Commenter  J’apprécie          2312
HordeDuContrevent   30 novembre 2021
Cantique pour les étoiles de Simon Jimenez
Comme la plupart des bébés de son temps, Fumiko fut extraite de l’utérus de sa mère après sa conception. Contrairement à la plupart d’entre eux, on la créa laide. C’était une idée de sa mère. Figure de proue du mouvement post-narcissique, elle exigea que Fumiko ait le nez tordu, des dents de lapin, des yeux rapprochés et des oreilles en forme d’antenne parabolique beaucoup trop grandes pour sa petite tête en cœur. Plus tard, quand Fumiko eut elle-même accédé à la célébrité et qu’un journaliste lui demandait pourquoi elle n’avait pas eu recours à la chirurgie pour réparer le mal fait par sa mère, elle avait deux réponses. D’abord, elle trouvait la question blessante ; ensuite, ce visage était le sien, elle n’en connaissait et n’en voulait pas un autre.
Commenter  J’apprécie          216
HordeDuContrevent   30 novembre 2021
Cantique pour les étoiles de Simon Jimenez
Certains parents pensaient leur progéniture comme une œuvre d’art ; ils réfléchissaient soigneusement aux oreilles, aux yeux, à la bouche, au nez, à la façon dont s’accordaient les différentes parties du visage. Ceux-là créaient de nouvelles variations de la beauté. Dana était l’une d’elles. Ses traits racontaient l’histoire du mythe oublié d’un cerf devenu homme une nuit, pour faire l’amour à une femme au bord d’un ruisseau, dans le cœur obscur de la forêt. Cette curieuse ascendance se révélait dans les contours saisissants de ses pommettes, sa mâchoire ; (...) Elle portait ses cheveux courts, avec une frange blonde régulière qui lui tombait sur le front. Ses oreilles sylvestres pointaient à leurs extrémités. Sur sa joue droite, cinq taches de rousseur formaient les cinq branches d’une étoile invisible, directement sous l’œil grand et lumineux, dont l’iris violet et piqué d’or ne reflétait que les traits post-narcissiques de Fumiko.
Commenter  J’apprécie          198
HordeDuContrevent   01 décembre 2021
Cantique pour les étoiles de Simon Jimenez
"Quand j’ai noté l’absence de décorations, à part ce beau bureau, je me suis dit, Voilà quelqu’un qui n’a aucune personnalité. À moins qu’elle ne soit terriblement déprimée ou totalement dépourvue de sens esthétique. Mais ensuite, j’ai appris à te connaître. »

Sa main toucha le mur, comme en bénédiction.

« Tu étais juste concentrée ; tu ne possédais que le strict nécessaire, un bureau pour écrire et un lit où dormir. Un dénuement comparable à celui d’un sage au sommet de sa montagne. »
Commenter  J’apprécie          155
Fifrildi   22 octobre 2021
Cantique pour les étoiles de Simon Jimenez
"Écoutez, il faut amputer..." (...) "Alors, le type m'a regardé le plus sérieusement du monde et m'a dit, "Pas de problème, docteur, coupez-moi le bras, si nécessaire, mais débrouillez-vous pour me laisser mes doigts."
Commenter  J’apprécie          120
Fifrildi   24 octobre 2021
Cantique pour les étoiles de Simon Jimenez
Ses souvenirs tombèrent comme des gouttes d'eau sur une langue sèche. Elle s'en désaltéra.
Commenter  J’apprécie          120
Agneslitdansonlit   04 septembre 2021
Cantique pour les étoiles de Simon Jimenez
Le fils du maire était assez jeune pour, un jour, oublier l'étrangeté de ce moment. Avec le temps il ne se rappellerait plus le malaise suscité par la présence des touristes dans les rues, leurs regards curieux pénétrant partout, semblant s'ériger en juge de son mode de vie. Il ne se souviendrait pas de sa colère, quand l'un d'eux, goûtant à la saveur amère d'un bol de dhuba non raffinée, fit la grimace et recracha par terre, sous les rires de ses amis. il oublierait sa joie et son embarras, quand un autre, s'accroupissant devant lui lui demanda son nom. Un jour, sa mémoire des premiers touristes s'effacerait. Il croirait qu'ils avaient toujours été là; que, bien sûr, ils pouvaient traverser un champ, sans respecter la terre ou les tiges, pour obliger un moissonneur surpris à le laisser manier sa machette. Il trouverait cela normal.



La vie s'adapta à leur présence, de nouveaux bâtiments s'élevèrent pour les accueillir en nombre croissant. Les officiels suggèrerent aux habitants du Cinquième village d'apprendre la langue commune des stations. Certains visiteurs restèrent pour l'enseigner aux enfants. À huit ans, le fils du maire se débrouillait déjà, faisant la fierté de ses parents, du moins le pensa-t-il dans un premier temps. Il ne comprenait pas pourquoi ils lui interdisaient de l'employer à table, sous leur toit. Jamais ils ne lui expliquèrent la raison de cette règle, mais il obtint un début de réponse en surprenant parfois son père qui le regardait comme s'il ne le reconnaissait pas.

Il obéit. Il garda la nouvelle langue pour lui. Et il absorba les enseignements des outresmondains, sans s'apercevoir que, peu à peu, sa vie commençait à se scinder en deux. Mais que faire, à part s'adapter ? Le changement arrivait, de toute façon. (P.455)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Les fruits et légumes dans les expressions populaires

Quelle expression est utilisée pour décrire ce qui apparaît d’une simplicité enfantine …

ça ne vaut pas une cacahouète
c'est bête comme chou
il ou elle a un pois chiche à la place du cerveau

10 questions
117 lecteurs ont répondu
Thèmes : fruits et légumesCréer un quiz sur cet auteur