AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.63 /5 (sur 2312 notes)

Nationalité : Finlande
Né(e) à : Jyväskylä , le 07/01/1977
Biographie :

Sofi Oksanen est une écrivaine finlandaise.

Elle est née d'un père finlandais électricien et d'une mère estonienne ingénieure ayant émigré en Finlande dans les années 1970.

Avant de se consacrer à l'écriture, elle étudie la littérature à l'Université de Jyväskylä et à l'Université d'Helsinki ainsi que la dramaturgie à l'Académie de Théâtre d'Helsinki.

Elle est devenue en trois romans et quelques pièces de théâtre un personnage incontournable de la scène littéraire finlandaise.

Sofi Oksanen s'est fait connaitre en Finlande en 2003 avec la publication de son roman "Les Vaches de Staline" (Stalinin lehmät). Deux ans plus tard est paru son second roman "Baby Jane" qui aborde les thèmes de l'anxiété et de la violence conjugale dans les couples lesbiens.

Son troisième roman, "Purge" (Puhdistus), a marqué la consécration de l’auteur, qui a reçu en 2008 l’ensemble des prix littéraires du pays, mais le roman a également enrichi le débat historiographique sur cette période de l’occupation soviétique.

En 2010, il reçoit le prix du roman Fnac ainsi que le prix Fémina étranger. Une adaptation cinématographique de "Purge" est sortie en septembre 2012, réalisée par Antti Jokinen.

En 2013, Sofi Oksanen reçoit le prix nordique de l'Académie suédoise pour "Quand les colombes disparurent" (Kun kyyhkyset katosivat, 2012).

Impliquée dans le débat public en Finlande, Oksanen écrit dans différentes publications, dans les colonnes de différents périodiques (Sihteeri & Assistentti, Sunnuntaisuomalainen, Metro, Aamulehti) sur des sujets tels que l'identité multinationale, les droits de l'homme, le droit à la libre expression et le droit à l'information face aux défenseurs de la Censure de l'Internet.

site officiel : http://www.sofioksanen.com/
+ Voir plus
Source : http://www.editions-stock.fr/auteurs/stock-auteur-000000083344-Sofi-Oksanen-biographie-bibliographie
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Et un book haul en avance pour le mois de mars ! Plus de vidéos : https://goo.gl/2oJx79 * LIVRES Walking Dead - Robert Kirkman Tome 5 : http://amzn.to/2mH8U5J Tome 6 : http://amzn.to/2nDEEd0 Tome 8 : http://amzn.to/2nDqhoO 5 Mondes, tome 1 : Le guerrier de sable - Mark Siegel & Alexis Siegel http://amzn.to/2nDDfCY Purge - Sofi Oksanen http://amzn.to/2mHhxgB Humans & Gods - Collectif Everything Everything - Nicola Yoon VO : http://amzn.to/2nDMzqA VF : http://amzn.to/2nDBG8b A note of madness - Tabitha Suzuma http://amzn.to/2nDsgtr Hurt - Tabitha Suzuma http://amzn.to/2mHkLk0 Playing Big - Tara Mohr http://amzn.to/2nDw8L3 Je suis ton soleil - Marie Pavlenko http://amzn.to/2mHalB3 In the clothes named fat - Moyoco Anno http://amzn.to/2mHdzVe Silo, tome 1 - Hugh Howey http://amzn.to/2mHintL * CONTACT : hello@twofacelizzie.com BLOG : http://www.twofacelizzie.com FACEBOOK : http://www.facebook.com/TwoFaceLizzie TWITTER : http://www.twitter.com/twofacelizzie INSTAGRAM : http://www.instagram.com/twofacelizzie SNAPCHAT : twofacelizzie LIVRADDICT : http://www.livraddict.com/profil/Key GOODREADS : https://www.goodreads.com/twofacelizzie BETASERIES : http://www.betaseries.com/membre/TFL
+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous

Citations et extraits (286) Voir plus Ajouter une citation
araucaria   14 juillet 2013
Purge de Sofi Oksanen
Le ballot gisait au même endroit sous les bouleaux. Aliide s'approcha sans le quitter des yeux, en alerte. Le ballot était une fille. Boueuse, loqueteuse et malpropre, mais une fille quand même. Une fille inconnue. Un être humain de chair et de sang, et non quelque présage tombé du ciel. Ses ongles cassés portaient des lambeaux de vernis rouge. Ses joues étaient striées de rimmel et de boucles de cheveux à moitié défrisés, la laque y formait des boulettes et quelques feuilles de saule pleureur s'y étaient collées. A leur racine, les cheveux grossièrement décolorés repoussaient gras et sombres. Sous la crasse, la peau diaphane de la joue blanche ressemblait pourtant à celle d'un fruit trop mûr, de la lèvres inférieure desséchée se détachaient des peaux déchiquetées, entre lesquelles la lèvre tuméfiée, rouge tomate, était anormalement brillante et sanguine et faisait ressembler la crasse à une pellicule qu'il faudrait essuyer comme la surface vitreuse d'une pomme dans le froid. Une teinte violette s'était accumulée dans les plis des paupières, et les bas noirs translucides étaient troués.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Orchyd   23 septembre 2012
Purge de Sofi Oksanen
Dans la rue, elle reconnaissait les femmes dont elle flairait qu'il leur était arrivé le même genre de chose. A chaque main tremblante, elle devinait : celle-là aussi. A chaque sursaut que provoquait le cri d'un soldat russe, ou à chaque tressaillement causé par le bruit des bottes. Celle-là aussi ? Toutes celles qui ne pouvaient s'empêcher de changer de trottoir dès qu'elles croisaient des miliciens ou des soldats. Toutes celles dont on apercevait, à la taille de leur blouse, qu'elles portaient plusieurs paires de culottes. Toutes celles qui n'étaient pas capables de regarder droit dans les yeux.
Commenter  J’apprécie          320
caro64   24 septembre 2010
Purge de Sofi Oksanen
L’herbe qui chatouillait le pied de Zara était la caresse de sa grand-mère, le vent dans les pommiers était le chuchotement de sa grand-mère, et Zara avait l’impression de regarder les étoiles par les yeux de sa grand-mère, et quand elle rabaissa le visage, il lui semblait que le jeune corps de sa grand-mère se tenait à l’intérieur du sien, en quête d’une histoire qu’on ne lui avait pas racontée.
Commenter  J’apprécie          290
bilodoh   15 septembre 2014
Quand les colombes disparurent de Sofi Oksanen
« Le pouvoir ne réussit à personne »


(Poche, p. 296)

Commenter  J’apprécie          300
bilodoh   16 septembre 2014
Quand les colombes disparurent de Sofi Oksanen
L’instabilité mentale le replongeait dans les souvenirs où le feu dénudait les crânes et les tibias, des souvenirs qu’il doit oublier et qu’ils a déjà oubliés, jusqu’à ce que l’âme, s’effilochant, les réveille et les ramène à la réalité […]


(Poche p.381)
Commenter  J’apprécie          230
ladesiderienne   16 janvier 2015
Purge de Sofi Oksanen
N'est-on pas toujours coupable, dès lors qu'on s'enfuit en courant ?
Commenter  J’apprécie          240
luocine   13 septembre 2010
Purge de Sofi Oksanen
Mais la terreur de la fille était tellement vive qu’Aliide la ressentit soudain en elle-même…Mais maintenant qu’il y avait dans sa cuisine une fille qui dégoulinait de peur par tous les pores sur sa toile cirée … . La peur s’installait là, en faisant comme chez soi. Comme si elle ne s’était jamais absentée. Comme si elle ne s’était absentée. Comme si elle était juste allée se promener quelque part et que, le soir venu, elle rentrait à la maison.
Commenter  J’apprécie          220
caro64   24 septembre 2010
Purge de Sofi Oksanen
Si elle recevait, en se mariant avec Martin, une sorte de sécurité, il y avait une autre chose importante qu’elle obtenait par le mariage. Elle devenait tout à fait comme n’importe quelle femme, ordinaire. Les femmes ordinaires se mariaient et faisaient des enfants. Elle en était devenu une.
Commenter  J’apprécie          200
joedi   15 août 2014
Baby Jane de Sofi Oksanen
En général, quand on entend une chanteuse parler, on est déçu par sa voix, parce qu'elle s'avère ordinaire, banale. La beauté de celle de Piki, elle, était invariable... Sa voix dépouillait l'ennemi de son armure, tout en restant charmante et aveuglante même dans les jurons, envoûtante même dans les sarcasmes.
Commenter  J’apprécie          190
BooksnPics   20 juin 2013
Quand les colombes disparurent de Sofi Oksanen
Aveuglé par la retraite des bolcheviks, j’étais comme un enfant qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Je me suis emporté contre moi-même. J’ai regardé la passe-lettres danser avec l’aîné des Andrusson tandis que Karl jouait de l’accordéon, et j’avais de mauvais pressentiments. J’étais sûr que les ordres de mobilisation que les bolcheviks avaient collés sur les clôtures ne tarderaient pas à être remplacés par d’autres, identiques, signés par les Allemands.
Commenter  J’apprécie          180
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Purge, de Sofie Oksanen

En 1939-1945, l’Estonie était rattachée à :

La Finlande
La Russie
L’Allemagne

10 questions
276 lecteurs ont répondu
Thème : Purge de Sofi OksanenCréer un quiz sur cet auteur
.. ..