AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.49 /5 (sur 333 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 3/07/1961
Biographie :

Sophie Brocas est une écrivaine, haute fonctionnaire et journaliste française.

Elle est préfète de l'Eure-et-Loir de 2017 à 2019.





Source : Julliard, Autrement
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Vous ne savez que choisir dans tout ces coups de coeur ? Ne vous en faites pas ! Chaque semaine vos libraires vous proposent ici les 3 livres indispensables « la crème de la lecture fouettée acidulée piquantée » en format poche ou grand format ! • le Baiser de Sophie Brocas aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/1032573-divers-litterature-le-baiser.html • Un bref désir d'éternité de Didier le Pêcheur aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/1032698-divers-litterature-un-bref-desir-d-eternite.html • Mon Père de Grégoire Delacourt aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/1032158-divers-litterature-mon-pere-----lucas-dit.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionsmatincalme #editionsdenoël #editionsfolio émission, Les indispensables de la semaine, livre, bouquin, quel livre lire, libraire, librairie, La Griffe Noire, roman, polar, essai, histoire, jeunesse, BD, bande-dessinée, coup de coeur, Gérard Collard, le Baiser, Sophie Brocas, éditions J'ai Lu, Un bref désir d'éternité, Didier le Pêcheur, éditions Livre de Poche, Mon Père, Grégoire Delacourt,
+ Lire la suite
Podcasts (1)

Citations et extraits (160) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   13 janvier 2015
Le Cercle des femmes de Sophie Brocas
-J'ai passé ma vie à fuir

-Mais à fuir quoi au juste ?

-L'amour, l'engagement, l'abandon. Avec ton arrière-grand-mère, je pense que les choses se sont passées ainsi. Elle m'aimait trop. Elle comptait trop sur moi. elle m'idéalisait. (...)

Ce n'était pas moi qu'elle aimait mais l'image de héros qu'elle s'était fabriquée. Elle m'avait mis en prison. je m'en suis échappé. (p.153)
Commenter  J’apprécie          340
Ladybirdy   22 janvier 2019
Le Cercle des femmes de Sophie Brocas
J’ai eu trois maris. Au début, tout est merveilleux. Ils te cajolent, sont drôles et ils t’emmènent danser sans soupirer. Et puis tu te rends compte avec les années que ce que tu prenais pour de l’attention, de la délicatesse, est en fait de l’indécision, de la passivité. Ils attendent tout de toi : que tu entreprennes, que tu décides, que tu assumes, que tu sois forte à leur place. Ils disent oui à tout et attendent que cela se passe.
Commenter  J’apprécie          301
fanfanouche24   08 janvier 2015
Le Cercle des femmes de Sophie Brocas
Mon arrière grand-mère avait été une jeune femme, avec des désirs et des tourments. Elle avait eu une vie de femme. Elle avait souffert en tant que femme. Elle avait espéré comme une femme. Jamais je n'avais envisagé ainsi cette vieille dame. (p.62)
Commenter  J’apprécie          240
fanfanouche24   11 janvier 2015
Le Cercle des femmes de Sophie Brocas
C'est incroyable comme les tempêtes intérieures transforment l'apparence physique en quelques instants à peine. (p.111)
Commenter  J’apprécie          230
fanfanouche24   04 janvier 2015
Le Cercle des femmes de Sophie Brocas
Que me laisse-t-elle au juste, mon arrière-grand-mère ? Une empreinte de douceur. Des souvenirs de vacances. Des jeux, un potager, un chien aveugle. La prévenance surannée d'une vieille personne pour une petite fille. L'apprentissage joyeux des choses du quotidien. (p.17)
Commenter  J’apprécie          220
fanfanouche24   12 janvier 2015
Le Cercle des femmes de Sophie Brocas
-Peut-être pourrais-tu considérer les choses sous un autre jour. Personne n'appartient à personne. Chacun s'appartient à soi. Or, qui peut nous obliger à aimer l'autre ? Et que faire lorsque le lien a disparu ? Rester par devoir ? Par convention sociale ? (p. 173)
Commenter  J’apprécie          210
fanfanouche24   05 janvier 2015
Le Cercle des femmes de Sophie Brocas
Vivre ! C'est drôle, maman vit au quotidien avec la mort. Chercheuse au CNRS, paléontologue, elle passe sa vie à faire parler les preuves léguées par les défunts. Elle consacre son énergie à remonter le fil de l'histoire, à tourner à l'envers les pages du grand livre de la vie pour percer le secret des origines. (p.20)
Commenter  J’apprécie          200
fanfanouche24   12 janvier 2015
Le Cercle des femmes de Sophie Brocas
(...) toute ma vie, l'amour m'a fait peur. L'amour, c'était trop beau, trop grand, trop fragile pour moi. Au fond , je crois que j'étais plus à l'aise avec les femmes difficiles. De me sentir en danger, d'être obligé de les conquérier, de vivre dans l'incertitude devait bizarrement me rassurer. Cela demande moins d'efforts que de comprendre l'autre, de le respecter, dans les bons comme dans les mauvais moments de sa vie, d'apprendre la patience et d'accepter les transformations de l'amour. Et puis, c'est moins risqué. (p.154)
Commenter  J’apprécie          190
fanfanouche24   06 janvier 2015
Le Cercle des femmes de Sophie Brocas
Comment décider du sort de ces montagnes de livres, de bibelots accumulés en quatre-vingt-dix ans de vie ? Comment juger de ce qu'il faut trier, jeter, laisser en place, emporter ? Moi qui pensais Mamie Alice éternelle, inoxydable, indestructible, il me semble déplacé d'avoir aujourd'hui à décider du sort des traces de sa vie. (p.39)
Commenter  J’apprécie          190
ssstella   14 octobre 2015
Le Cercle des femmes de Sophie Brocas
Comparée à ces temps héroïques, ma vie risque d'être bien terne, cadrée par une autre dictature : celle de la consommation, de la possession matérielle. À côté de ce qu'ont vécu Mamie Alice et Marie, j'ai l'impression d'appartenir à une génération sans idéal politique, sans bataille collective, sans valeurs à conquérir. Seules les victoires individuelles comptent. Elles écrasent les projets partagés parce que les droits de chaque individu sont présentés comme le nec plus ultra de la démocratie. "C'est ma vie, c'est mon choix et je t'emmerde" pourrait assez bien résumer l'état d'esprit de mes contemporains.
Commenter  J’apprécie          180
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Effeuillons la marguerite

Pour Pierre Desproges, cette Marguerite n'a pas écrit que des conneries. Elle en a aussi filmé.

Marguerite de Navarre
Marguerite Monnot
Victor Margueritte
Marguerite Duras
Marguerite Gauthier
Marguerite de France

12 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , musique , chanson , écrivain , demi-mondaines , histoireCréer un quiz sur cet auteur