AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.46 /5 (sur 169 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Sophie Chabanel est écrivaine et formatrice.

Diplômée d'HEC Paris (1987-1990), elle débute à 21 ans dans l’entreprise (Motorola, A.T. Kearney) où elle travaille pendant cinq ans (1990-1995) avant de bifurquer vers le monde associatif.

Douze années passionnantes sur le terrain puis en management, en microfinance (ADIE) et aide au logement (1995-2007).

En 2007, après son premier roman chez Albin Michel ("Décompte", 2006), désireuse de contribuer à un monde du travail plus humain, Sophie Chabanel décide de devenir formatrice-consultante.

Sa passion pour l’écriture et le récit l’amènent à se former à l’animation d’ateliers d’écriture et aux approches narratives.

Elle est l'auteur de deux romans, d'un essai sur l'entreprise vue par la littérature: "Managers, révisez vos classiques" (Eyrolles, 2011) et d'un récit, "Le principe de réalité. Dans le labyrinthe de l'action sociale" (Plein Jour, 2015), fondé sur son expérience avec les personnes sans logement.

"La Griffe du chat" (2018) est son troisième roman et premier policier. En 2019, sort le deuxième opus des enquêtes de son duo de policiers lillois: "Le Blues du chat", suivi de "L'Emprise du chat" (2020), son cinquième roman.

Sophie Chabanel vit à Lyon.

son site : http://www.sophie-chabanel.com/

+ Voir plus
Source : http://www.seuil.com/
Ajouter des informations
Bibliographie de Sophie Chabanel   (10)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

En parallèle de son parcours professionnel, Sophie Chabanel se laisse porter par son plaisir d'écrire et publie son premier roman aux Éditions Albin Michel en 2007. Elle voit en l'écriture un moyen de développer sa pensée mais aussi un avantage "libérateur", une façon de s'affirmer pour soi et pour les autres. Pour découvrir son dernier livre, L'emprise du chat, Editions du Seuil, c'est par ici : https://bit.ly/3vRjTNL #SophieChabanel #EditionsDuSeuil #Polar #Roman #Livre #CadreNoir #LeSeuil #GoodMood #ParolesdAuteurs #interviewGibert #GibertMonLibraire Retrouvez-nous sur Facebook : Facebook.com/GibertOfficiel Nous suivre sur Instagram : instagram.com/GibertOfficiel

+ Lire la suite

Citations et extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienne   06 avril 2019
Le blues du chat de Sophie Chabanel
En tant que fervent défenseur de la mixité sociale, le capitaine avait emménagé à Roubaix à son arrivée dans le Nord, cinq ans plus tôt : il aurait été dommage de se retrouver si près de la commune la plus pauvre de France et de ne pas en profiter. Il portait régulièrement un T-shirt "I love Roubaix" et tenait des discours enflammés sur la renaissance de la ville. Quand Romano venait sur place, elle avait du mal à partager son enthousiasme. Malgré les efforts de rénovation, réhabilitation, requalification et redynamisation en tout genre, un léger parfum de pauvreté et de fragilité lui montait toujours aux narines.
Commenter  J’apprécie          80
ladesiderienne   07 avril 2019
Le blues du chat de Sophie Chabanel
- Tourtier semble avoir été une belle ordure mais il était peut-être rentré dans le rang après son mariage.

- Mouais. D'après mon expérience, les ordures ont une fâcheuse tendance à rester des ordures. Comme dirait Brassens, quand on est con, on est con. Le fait d'envoyer des fleurs ne change rien à l'affaire.
Commenter  J’apprécie          81
ladesiderienne   08 avril 2019
Le blues du chat de Sophie Chabanel
- Salut beau-frère, je voudrais un petit conseil d'expert. Tu connais l'évêque de Lille ?

- Tu me surestimes. Je n'ai rencontré qu'un évêque, le nôtre, à Montpellier.

- Si tu le connais de réputation, ça me suffit. Il est bien ou il est pas bien ?

- Je ne comprends pas ta question.

Elle soupira ostensiblement.

- Les garagistes, il y en a des biens et des pas bien, idem pour les flics, j'imagine que ça marche aussi pour les évêques.

Jean-Gonzague émit un grognement. Il faisait mine d'être choqué par son franc-parler mais elle le soupçonnait de trouver leurs conversations rafraîchissantes - au milieu de ses semblables, notamment ses cinq frères et leurs tribus, il devait finir par s'ennuyer.

- Comment une femme intelligente comme toi peut-elle avoir une vision des choses aussi binaire ?

- Putain Jean-Gonzague (la juxtaposition des deux mots la ravissait toujours), je ne te demande pas de me dire quel est le sexe des anges ou de me résumer Vatican II. Sois sympa, réponds par oui ou par non.

- Si "bien" signifie être prêt à discuter avec des barbares qui ponctuent toutes leurs phrases de jurons et comparent l’Église à une entreprise de carrosserie, j'imagine que oui, il a la réputation d'être bien.

- Tu vois, quand tu veux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ladesiderienne   05 avril 2019
Le blues du chat de Sophie Chabanel
- Le labo, ils ont fait vite ! s'exclama-t-elle en reconnaissant le numéro de téléphone de Soubigou, l'un des techniciens.

Elle l'avait remarqué plus d'une fois, le fait d'avoir couché avec un certain nombre de collègues d'autres départements améliorait spectaculairement la collaboration transversale interservices. Malheureusement, cette pratique très efficace était délicate à conseiller lors des séminaires consacrés aux retours d'expérience.
Commenter  J’apprécie          70
thisou08   18 avril 2019
La griffe du chat de Sophie Chabanel
Après la destruction quasi complète de Bailleul, les élus de la municipalité avaient décidé de restaurer le grand bâtiment à l'entrée de la ville, quelques mois après que la dernière bombe avait éclaté ( façon de parler, bien sûr ; les bombes, il en remontait encore régulièrement des champs alentour ).

P174
Commenter  J’apprécie          70
sabine59   25 mars 2018
La griffe du chat de Sophie Chabanel
Elle commanda une pizza viande hachée- ananas dont la seule vue aurait rendu malade un Italien.
Commenter  J’apprécie          81
sabine59   25 mars 2018
La griffe du chat de Sophie Chabanel
Sur la porte du café des chats, une feuille A4 avait été scotchée:" Fermé pour convenance personnelle, réouverture jeudi 12 mars." Une expression inattendue pour évoquer un mari décédé, la veuve était décidément une personnalité créative.
Commenter  J’apprécie          60
Arthur409   26 novembre 2020
Le blues du chat de Sophie Chabanel
Dans la quiétude de l’obscurité, son « putain » résonna avec une ampleur qui la surprit elle-même. Elle en vint presque, fait exceptionnel, à regretter son juron. Masi quiconque aurait frôlé d’aussi près une crotte de chien aussi considérable en aurait fait autant. Avec cette idée de ressusciter les étoiles et de protéger les chauve-souris, l’éclairage public n’était plus ce qu’il était. Par prudence, elle sortit son portable en guise de lampe-torche.
Commenter  J’apprécie          50
ladesiderienne   07 avril 2019
Le blues du chat de Sophie Chabanel
Ariane Tourtier s'exprimait maintenant d'un ton plus animé, prenant un certain plaisir à parler d'elle-même. L'adaptation à Los Angeles été facile. Elle retrouvait la vie d'expatriée connue toute son enfance en tant que fille de diplomate, en un mot la belle vie. Les collègues de François-Xavier, ou plutôt ses subordonnés, l'avaient bien accueillie. Les épouses, en particulier, l'avaient aidée à se repérer dans la ville.

- Je vois, coupa Romano d'un ton sec, en imaginant les repères en question : boutiques, salons de beauté, salles de sport, rien que du crucial, en somme.

Quel gâchis. Car enfin, à l'intérieur de cette boite crânienne, objet de tous les soins, il y avait quand même bien un cerveau.
Commenter  J’apprécie          40
Sharon   25 mai 2019
Le blues du chat de Sophie Chabanel
Si on imaginait que chaque voisin cachait un meurtrier, les tête-à-tête dans l’ascenseur deviendraient encore plus pénibles, sans même parler des réunions de copropriétés.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La nuit en chansons ...

Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers, Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés, Qui déchiraient la nuit de leurs ongles battants. Ils étaient des milliers, ils étaient vingt et cent. la chanson "Nuit et brouillard"

Salvatore Adamo
Barbara
Jean Ferrat
Johnny Hallyday

12 questions
9 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson française , nuit , humourCréer un quiz sur cet auteur

.. ..