AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.25 /5 (sur 93 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lyon
Biographie :

Née à Lyon, ayant suivi toute sa scolarité du primaire à la Faculté de Lyon III dans la Capitale des Gaules, Sophie Muffat-Méridol est une vraie Lyonnaise même si elle vit aujourd'hui en Haute Savoie, à Megève précisément où elle fut chef de cabinet du maire.

Nouvelle plume lyonnaise, Sophie Muffat-Méridol se distingue par son art singulier de fouiller les âmes, de mettre à jour dans les cendres une étincelle d'espérance. Avec son nouveau roman, L'Homme au bouquet, elle nous livre un polar à l'atmosphère envoûtante qui se lit comme une traversée des clairs-obscurs de la ville des lumières.

Source : Calmann Levy
Ajouter des informations
Bibliographie de Sophie Muffat-Méridol   (3)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
GabrielaTrevise   04 mars 2022
Le pâtissier de la Place Saint-Paul de Sophie Muffat-Méridol
 J’ai encore le droit d’hésiter non ? Un gâteau, ça ne se méprise pas. Ça ne se précipite pas non plus. Y a du travail sur ces pâtisseries-là, de la sueur et du métier… Vous, vous y voyez un simple chocolat, mais soufflez donc un peu. Vous sentirez les vapeurs des fèves torréfiées. Vous imaginerez alors les feuilles luisantes des cacaoyers dans la chaleur étouffante du Mexique. Les arbres en fleurs et les rires des gamins qui jouent sur les tas de cabosses colorées. Vous entendez les cris ? Ce sont les marins qui charriaient autrefois leurs marchandises après des mois à vomir leurs tripes en mer. Des soupirs ? Ce sont les intrigantes dans leurs salons dorés qui goûtent des chocolats chauds épicés en se décorsetant un peu pour jouer aux ingénues. Vous croyez vraiment qu’il s’agit là d’un simple chocolat ? Respirez donc un peu, à grands poumons, mima le vieil homme en écartant les bras, vous comprendrez un peu mieux le sens de la vie.
Commenter  J’apprécie          101
manureva670   04 mars 2022
Le pâtissier de la Place Saint-Paul de Sophie Muffat-Méridol
Le temps, vaurien impétueux et insolent, toujours prompt à s’emballer. Bien évidemment, parfois il baille, il s’ennuie, s’étire, paresse et s’allonge, néanmoins, il passe quand même. Essayez de le fuir, il vous rattrape aussitôt. Le mépriser ? Il vous surprend déjà au coin de la rue. On croit en posséder, et pourtant il nous en manque toujours un peu. Le temps, ce chapardeur qui nous reprend chaque minute, avant de nous accorder la suivante.
Commenter  J’apprécie          90
Lapetitelibraire6974   11 mars 2022
Le pâtissier de la Place Saint-Paul de Sophie Muffat-Méridol
- Moi, on m’a donné un nom de fruit. Clémentine, ce n’est pas un prénom…

- Pas un prénom ? Mais Clémentine est un prénom qui chante, des pas de danse. Au début, le « clé », pourquoi pas une porte qui s’ouvre sur un jardin, un jardin botanique, avec des arbres immenses, des baobabs et des fleurs…

- Des roses ?

-Oh non, pas des roses, moins compliquées. Des pivoines, des pivoines blanches et des coquelicots. Alors ensuite vient le « men » … le vent… bien évidemment, le vent qui joue entre les branches des baobabs et s’enfuit là-haut sur les collines. Oh, écoute, j’entends même quelques grillons dans les vergers. Ensuite vient le « tine » La rivière ? Bien sûr la rivière. Elle tinte contre les rochers gris et elle rit aux éclats. Tu vois, ton prénom raconte déjà une histoire.
Commenter  J’apprécie          60
Sophie Muffat-Méridol
manureva670   04 mars 2022
Sophie Muffat-Méridol
Fiacre releva la tête pour observer le cadran de l’horloge installée sur la façade de la gare Saint-Paul. Les aiguilles demeuraient figées. Perdues dans un instant. Comme égarées. Trop ancien, le mécanisme se grippait parfois et le temps s’arrêtait. L’horlogerie exige de la précision et de l’entretien. Lorsque la priorité est de gagner du temps ou d’éviter d’en perdre, le remonter coûte toujours trop cher. Autrefois, il y avait un horloger à Saint-Paul, mais son fils n’avait pas repris l’affaire, les métiers exigeants n’enthousiasment plus beaucoup les jeunes, alors l’histoire s’était terminée là et l’horloge de la gare Saint-Paul demeurait bloquée depuis des années à défaut de savoir être remontée convenablement.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Les Hauts de Hurle-Vent

Qui a écrit les Hauts de Hurle-Vent ?

Jane Austen
Emily Brontë
Lewis Caroll
Charles Dickens

15 questions
58 lecteurs ont répondu
Thème : Les hauts de Hurle-Vent de Emily BrontëCréer un quiz sur cet auteur