AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.07 /5 (sur 21 notes)

Biographie :

SOS homophobie, est une association française à but non lucratif, de lutte contre les discriminations et les agressions à caractère homophobe à l'encontre des lesbiennes, des gays, des bisexuels et des trans créée le 11 avril 1994.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Harioutz   28 mars 2019
Enquête sur la visibilité des lesbiennes et la lesbophobie 2015 de Sos Homophobie
Se rendre visible dans l’espace public par des situations aussi banales que s’embrasser, se dire « au revoir » sur le quai d’une station de métro ou tenir l’autre par la taille peut donner lieu à une interpellation verbale, émanant le plus souvent d’hommes.

Dans l’espace public, les violences (insultes, regards stigmatisants, agressions physiques ou sexuelles) s’exercent de préférence à l’encontre de lesbiennes se dérobant à la norme idéalisée de genre ou qui ne respectent pas la règle de dépendance hétérosexuelle.

L’insulte est le type d’agression la plus relevée, selon les données de la présente enquête sur la lesbophobie: elle concerne 74% des réponses.

La plus courante est celle de « sale gouine » ou encore les expressions du type: «C’est normal que tu sois lesbienne, t’es trop moche» et «Tu te prends pour un homme ».

Les lesbiennes se voient ainsi rappelées à la place qu’elles occupent dans l’ordre sexuel et l’ordre du genre : une place subordonnée en tant que lesbienne et en tant

femme.

Les agressions prennent, dans ce cas, la forme de moqueries dans 47% des cas. Ce rapport montre aussi que, quelle que soit la taille de l’agglomération, 76% des actes de lesbophobie dans l’espace public se sont déroulés dans la rue ou dans un parc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          363
Harioutz   28 mars 2019
Rapport Sur l'Homophobie 2018 de Sos Homophobie
En 2017, 4,8 % de témoignages de LGBTphobies de plus, une seconde année de hausse, + 15 % d'agressions physiques : notre inquiétude est grande face à une homophobie et une transphobie qui ne cessent de progresser.

Si les victimes sont aujourd'hui de plus en plus nombreuses à témoigner, les manifestations de lesbophobie, gayphobie, biphobie et transphobie se multiplient.

Les dernières semaines ont ainsi été marquées par une recrudescence d'agressions LGBTphobes. Un couple de jeunes lesbiennes agressé et insulté dans un train de banlieue, entre Pontoise et Conflans-Sainte-Honorine; un couple d'homosexuels injurié et menacé de mort dans un supermarché de Rueil-Malmaison; des personnes trans frappées à Paris par une "brigade anti trav".

Chacun de ces faits nous rappelle la difficulté des personnes lesbiennes, gays, bi.e.s et rans à vivre librement leur orientation sexuelle et/ou leur identité de genre.
Commenter  J’apprécie          272
de   24 mai 2017
Rapport sur l'homophobie 2017 de Sos Homophobie
L’année 2017 voit paraître le 21e Rapport annuel sur l’homophobie. 23 années d’existence pour SOS homophobie et 21 publications faisant le constat de l’intolérance, du rejet et de la haine envers les personnes lesbiennes, gays, bi et trans n’auront donc pas été suffisantes pour faire reculer ces fléaux en France. Cette année confirme la hausse régulière du nombre de témoignages reçus, attestant d’une homophobie et d’une transphobie durablement installées au-delà du pic de témoignages reçus entre 2012 et 2014, lié au contexte des débats sur le mariage et l’adoption.



1575 témoignages ont ainsi été enregistrés en 2016. La lecture des chiffres met en avant ce qu’on pourrait qualifier de lesbophobie, de gayphobie, de biphobie et de transphobie du quotidien, laissant penser que la parole homophobe libérée et médiatisée ces dernières années a légitimé une « homophobie ordinaire », qui s’exprime d’autant plus que les personnes LGBT sont désormais visibles. Il est frappant de remarquer que les violences verbales et les agressions se produisent essentiellement dans des contextes liés à la vie quotidienne, en famille, dans les lieux publics, le voisinage, au travail et dans le milieu scolaire, où les victimes sont de plus en plus jeunes.



La situation est préoccupante : en 20 ans, l’homophobie ordinaire, faite essentiellement d’ignorance et de rejet, s’est transformée en refus de l’égalité des droits et en violences verbales ou physiques assumées à l’égard des personnes lesbiennes, gays, bi et trans. Ne laissons pas cette homophobie et cette transphobie perdurer! Nous continuerons aussi longtemps qu’il le faudra à interpeller nos gouvernant-e-s pour obtenir la fin des discriminations et une véritable égalité des droits. Nous devons persévérer pour obtenir l’accès à la PMA pour toutes les femmes, pour simplifier les procédures de changement d’état civil pour les personnes trans, pour permettre le don du sang en se basant sur les comportements à risques plutôt que sur des groupes à risques… Plus généralement, nous devons rester mobilisé-e-s pour porter nos revendications politiques plus haut et fort que nos opposant-e-s.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
142 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur cet auteur