AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.39 /5 (sur 231 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Stacey Fedele, ou Stacey Jay, est une auteure américaine reconnue.

Elle écrit sous différents pseudonymes des romans paranormaux et fantastiques destinés aux jeunes adultes.

Elle vit en Californie avec son mari et leurs deux garçons.

Ses anciennes carrières comprennent le théâtre, interprète, danseur professionnel, actrice, barmaid, serveuse, tuteur de maths, et prof de yoga.

Ajouter des informations
Bibliographie de Stacey Jay   (4)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (83) Voir plus Ajouter une citation
Crunches   28 avril 2013
Juliette forever, tome 1 de Stacey Jay
L'amour n'a rien à voir avec une chute. C'est au contraire une ascension. Comme l'escalade de la face escarpée d'une montagne. Rares sont ceux qui s'en donnent la peine. Très peu atteignent le point critique de la relation, ce moment après lequel les obstacles et les tentations disparaissent.

Certains, comme Roméo et moi, deux moitiés d'un même tout, passent leur temps à s'éloigner l'un de l'autre. Suis-je la seule à se battre toujours contre le même ennemi ?

Je l'ignore car je ne communique avec aucune autre âme dans la brume. Je ne fais que croiser des volutes sans consistance.
Commenter  J’apprécie          160
ptitelily01   23 juin 2013
Roméo forever de Stacey Jay
Je crie de joie en sortant du bâtiment. Dylan apparaît derrière moi et me prend dans ses bras, il me fait virevolter en m'embrassant sur la joue. Quand il me repose, j'ai toujours l'impression de voler.

Il m’entraîne vers la rue State.

- Viens, avant qu'il nous envoie quelqu'un en meilleure forme que lui.

Je m'accroche à sa main, son baiser me brûle la peau.

Pour la première fois de ma vie, je ne cours pas seule.
Commenter  J’apprécie          100
Pixie-Flore   26 août 2012
Juliette forever, tome 1 de Stacey Jay
La tragédie de Shakespeare est encore aujourd'hui pour beaucoup dans le succès des Mercenaires. En rendant la mort si belle, en faisant croire que mourir d'amour est l'acte le plus noble de tous. Alors que rien n'est plus faux. Sacrifier une vie innocente - dans une tentative pathétique de prouver son amour ou pour toute autre raison - n'est qu'un gâchis inutile.
Commenter  J’apprécie          80
Sio   29 juillet 2012
Juliette forever, tome 1 de Stacey Jay
Elle luttera pour le bien et lui pour le mal

A travers les âges, à la recherche de cet amour idéal,

Car là où deux âmes partagent un amour sans repos,

Soyez assurés qu'il s'agit de Juliette et Roméo.
Commenter  J’apprécie          80
Cielvariable   05 janvier 2014
Roméo forever de Stacey Jay
Nous atteignons le sommet de la colline alors que le soleil

se couche sur Vérone. Une lumière dorée tachée de rouge se

répand à l’horizon et allonge nos ombres.

Le sang de Juliette s’est répandu lui aussi, jusqu’à la pierre

de la tombe où est enterré mon terrible secret.

Juliette est morte et j’ai son sang sur les mains.

J’ai beau les cacher sous ma cape, ça ne change rien. Mes

doigts poisseux parviennent à peine à tenir le poignard que

frère Lawrence a absolument voulu que je prenne. C’est tout

ce qui me reste de celle que j’aimais et que j’ai détruite. Mon

coeur se recroqueville dans ma poitrine mais je ne pleure pas.

Je ne mérite pas de verser une larme sur elle. La tristesse et

la douleur sont mon dû. Je ne mérite que de souffrir pour

l’éternité.

J’avance derrière le moine, sur la colline battue par le vent,

là où les pauvres et les sans-Dieu enterrent leurs morts. Je le

suis, même si je sais maintenant que cet homme à qui j’avais

confié la vie de mon amour est un menteur et un monstre.

Peut-être même pire que ça : Lucifer lui-même.

– Enlève les pierres, grogne le moine en se laissant tomber

dans l’herbe humide. Tu trouveras un corps qui te convient.





Nous sommes devant la tombe d’un paysan, marquée par

un empilement de cailloux, destiné à empêcher les animaux

de creuser à cet endroit.

– Pour commencer, c’est plus facile avec un cadavre frais,

ajoute frère Lawrence.

Je jette le poignard à ses pieds et j’obéis. Je ne peux m’empêcher

de fixer mes mains rougies. Le sang de Juliette, plus

sombre, craquelé maintenant qu’il a séché, se détache de

mes doigts par petits morceaux. Le vent souffle plus fort et

emporte un peu de mon amour. L’horreur de mon geste me

frappe une nouvelle fois de plein fouet.

Comment ai-je pu agir de la sorte ? Comment ai-je pu être

aussi stupide ?

Le moine m’avait juré que ma trahison serait une bénédiction.

Il m’avait promis que Juliette danserait avec les

anges, qu’elle verrait les portes du paradis s’ouvrir devant

elle et comprendrait que mon sacrifice n’avait d’autre but que

de lui offrir un éternel printemps. Elle serait triste de partir,

certes, mais ne m’en aimerait que plus encore.

Ma décision était noble. Juliette et moi étions sans le sou, sans

amis. La mort nous tendait les bras. Sur la route de Mantoue ou,

plus tard, dans les ruelles malfamées de la ville. Nés de familles

nobles, nous sommes incapables de gagner notre pain. Je n’ai

même jamais préparé mon propre bain ! Je n’ai aucun talent, pas

de maître, pas même une chèvre ou un bout de terrain à cultiver.

La mort était notre seul avenir. Nous serions morts de faim, ou

assassinés dans notre sommeil. Le moine m’a persuadé que la

plus grande faveur que je pouvais accorder à ma femme était de

mettre un terme à ses souffrances, avant qu’elles aient commencé.

Et lui permettre d’être enterrée près de sa famille.

J’aurais dû me défier de lui.



Pourtant, le doute ne m’a traversé qu’au dernier moment,

lorsque Juliette a rendu son dernier soupir dans mes bras.

Aucune joie dans son regard, seulement l’amertume d’avoir

été trahie et une étincelle de haine.

Juliette est morte en me détestant, et Dieu seul sait où elle

se trouve à présent. Depuis ma plus tendre enfance, on m’a

toujours répété que le suicide est un péché qui conduit à la

damnation. J’aurais dû respecter l’enseignement de l’Église,

au lieu d’écouter un moine fou, qui parle de magie noire et

de fin des temps. Comment ai-je pu prendre un tel risque

pour l’âme de ma bien-aimée ? Comment ai-je pu lui faire

croire que j’étais mort, pour la convaincre de se planter un

poignard dans le coeur et de me rejoindre dans l’au-delà ?

Une partie de moi espère que le fait que Juliette ait été

trompée fera la différence, au moment du Jugement. Mais

au fond, je sais bien qu’il est inutile de prier. J’appartiens

maintenant aux Mercenaires de l’Apocalypse, les magiciens

noirs qui ont juré de plonger le monde dans le chaos.

J’ai accepté le sacrifice du sang et pris la vie de celle que

j’aimais. À présent, plus rien d’autre n’a d’importance que

les voeux que je vais prononcer.

– Dépêche-toi, me presse le moine. Les gardes font une

ronde à la nuit tombée. Nous devons être partis avant.

Je soulève une pierre. Je suis prêt à devenir une abomination

immortelle, comme le frère a su m’en convaincre. Je suis prêt

à payer mes actes. C’est ce que Juliette voudrait : que je lutte

contre cette noirceur que le frère Lawrence a éveillée en moi

et que je retrouve une parcelle d’honneur.

Je vais bientôt mourir. Prononcer les voeux, procéder au

rituel et envoyer mon âme habiter un cadavre. Cela aussi, le

frère Lawrence me l’avait caché.



Et maintenant, impossible de faire marche arrière.

Une, deux, trois, quatre… les pierres s’élèvent à côté de

moi. Ma destinée est à la portée de mes mains tremblantes.

Une odeur immonde me monte aux narines. Un mélange

douceâtre de déliquescence, d’huile parfumée, de saleté, qui

me retourne l’estomac avant même que je soulève la pierre

plate qui recouvre le visage du mort.

J’étouffe un cri.

La pourriture l’a noirci et gonflé. Des insectes rampent sur

sa peau, sortent de ce qui reste de son nez. Je me redresse et

vacille, la bouche emplie de bile.

Le moine ricane.

– Allons, Roméo, ce n’est pas si terrible que ça. Dès que tu

auras prononcé tes voeux, tu auras le pouvoir de rendre à ce

corps son apparence originelle.

Il se penche sur l’homme et hoche la tête.

– Oui, c’est bien lui. Je t’assure que ce garçon était plutôt

beau quand il était en vie, affirme-t-il.

Je ne parviens pas à me rapprocher.

– Vous le connaissiez ? je demande.

– On peut dire ça, acquiesce le moine. C’est moi qui l’ai tué.

Il a dit ça d’un ton léger, comme si nous discutions de notre

dîner.

J’ouvre la bouche mais je ne parviens pas à parler. Je suis hébété.

Pourtant, je ne devrais pas. Je connais déjà sa véritable nature.

Car il a pris plaisir à la souffrance de Juliette, il a ri quand il m’a

éloigné de son corps agonisant. La vue de son sang lui était plus

délectable encore que le meilleur des vins. Je n’aurais pas été

surpris de le voir s’agenouiller et lécher à même la flaque.

– Je lui ai tranché la gorge il y a cinq jours, poursuit-il. Pour

être sûr que tu aies un hôte convenable.



– Cinq jours ? Mais comment saviez-vous que…

Que je trahirais la plus belle histoire que j’aie jamais vécue,

que je risquerais son âme éternelle pour une poignée de

promesses.

– Je l’ai su au moment même où tu es venu me voir, déjà

dévoré par ta nouvelle passion, m’assène-t-il en me fixant.

Je me vois à travers son regard : une proie facile, un garçon

égoïste, idiot et dévoré par le désir de la chair.

Il sourit encore, comme pour me confirmer que j’ai tout

compris cette fois.

– Ça fera l’affaire, reprend-il en désignant la tombe. Tu enlèveras

les dernières pierres quand tu auras pris possession du corps.

Il se lève et me donne une claque dans le dos, comme si

nous étions deux amis. Je me crispe.

– Une fois Mercenaire, me dit-il, tu seras plus puissant

qu’un humain. Tu auras le pouvoir de faire revenir à la vie les

cadavres que tu habiteras, et tu pourras réparer les dommages

éventuels que leurs corps subiront.

Je m’éclaircis la gorge, essayant de rester calme. Le moine

se penche et ramasse le poignard.

– Serai-je immortel ?

Il remonte la manche de sa robe de bure et découvre les

veines sombres de son bras.

– Tu seras immortel, oui, tant que tu serviras les devoirs

de la cause.

– Quels devoirs ?

Il m’a déjà expliqué que les Mercenaires distribuaient

douleur et souffrance aux hommes vils, afin de préparer la

fin de ce monde.

Ce monde qui me semblait cruel et vain. Mais Juliette

n’était pas vile.



Et s’il m’avait menti sur mon rôle à venir ? Et si je devais

m’en prendre à des innocents ?

Alors, j’aurais sacrifié mon âme pour rien.

– Tu auras une place particulière dans nos rangs, reprend

le moine.

Puis il appuie la pointe du couteau sur la peau fine de son

avant-bras, faisant couler un fluide plus brun que rouge. Mon

cerveau me hurle de prendre mes jambes à mon cou et de me

jeter aux pieds du prince pour implorer sa pitié. Même si je

suis condamné à mort, je sens que rien ne pourrait être pire

que ce qui m’attend.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sio   11 février 2014
Roméo forever de Stacey Jay
Quand nous étions jeunes, Benvolio aurait pu charmer des dizaines de jeunes filles s'il n'avait été trop honorable pour mettre en péril leur vertu.
Commenter  J’apprécie          80
maylibel   18 juillet 2012
Juliette forever, tome 1 de Stacey Jay
“Mourir est facile. Ressusciter en revanche est douloureux.” (p. 13)
Commenter  J’apprécie          80
sakura98   04 septembre 2014
Juliette forever, tome 1 de Stacey Jay
"-Ce soir, il aurait pu entrer par la porte. Tout le monde dort au cas-tello, même les domestiques, et Nourrice l'aurait laissé entrer. Mais il a choisi la fenêtre, escaladant le mur à l'aide de l'entrelacs des plantes grimpantes, récoltant des pétales sur son habit."

"Et je sais que c'est vrai. Je suis sa lune et son étoile du Nord. Je suis sa vie et son cœur. Je suis la réponse à toutes ses questions, le réconfort de toutes ses blessures, la compagne qui marchera toujours à ses côtés, révélant la grâce de chaque geste accompli en son nom, rayonnante de beauté éternelle car bénie du bonheur de partager chaque instant de la vie de mon amour."

"Je grimace, déçue qu'il soit en vie. En tant qu'ambassadrice de la Lu-mière, je ne suis pas censée éprouver de tels sentiments mais je n'y peux rien. La guerrière immortelle de l'amour que je suis devenue n'est pas très différente de la jeune fille que j'étais."

"- Est-ce qu'on t'a déjà dit que tes cheveux ressemblent à une rivière argentée à la lumière de la lune ?



Je jette un coup d'œil dans le rétroviseur. Il a raison. Je ressemble presque à un personnage de conte de fées. D'ailleurs, ce que je distingue de mon visage est également magnifique."



"Il y a l'obscurité, cet intrus maléfique qui arrive toujours au moment où je crois qu'un jour peut-être je pourrai éclore."

"Il veut discuter. Charmant."

"Cette horrible pièce. Cette misérable, méprisable pièce pleine de mensonges qu'il a aidé Shakespeare à écrire il y a tant d'années. Son but était de se donner le beau rôle. Et ça n'a fonctionné que trop bien. La tragédie de Shakespeare est encore aujourd'hui pour beaucoup dans le succès des Mercenaires. En rendant la mort si belle, en faisant croire que mourir d'amour est l'acte le plus noble de tous. Alors que rien n'est plus faux. Sacrifier une vie innocente - dans une tentative pathétique de prouver son amour ou pour toute autre raison - n'est qu'un gâchis inutile."

"- Ralentis, mon cœur. Laisse-moi te saisir par la cheville et vérifier si tu sais voler."





+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Cielvariable   05 janvier 2014
Juliette forever, tome 1 de Stacey Jay
- Je le lui ai dit quand nous sommes allés boire un café, poursuit-il avec passion. Elle sait que je ne veux pas sortir avec elle. Elle le savait déjà hier soir. Nous avons juste discuté et donné des carottes aux chevaux, parce que c'est avec toi que je veux être.

Il écarte mes cheveux mouillés de mon visage.

- Je l'ai su dès que nous nous sommes battus pour la pédale d'accélérateur. Et j'étais déjà amoureux de toi quand je t'ai déposée chez toi.

- Mais...

- J'ai détesté que tu sois amie avec Gemma, parce que je savais que ça réduirait mes chances avec toi.

Sa détermination est plus forte à chaque phrase.

- Hier soir, quand je t'imaginais avec Dylan, penser qu'il te touchait, t'embrassait... je...

Il s'arrête en soupirant.

- Je ne dis pas ce qu'il faudrait et tu dois avoir l'impression que je suis fou mais... je t'aime. Et c'est comme si je t'aimais depuis toujours.

Ma respiration s'accélère.

- J'aimerais ressentir la même chose que toi.

A présent, mes larmes coulent à torrent. Il me brise le coeur en mille morceaux. L'avoir si près sans pouvoir l'atteindre me tue littéralement.

- Tout ce qui te rend triste me rend triste, reprend-il en approchant son visage du mien.

Je sens maintenant sa chaleur sur mes lèvres.

- Je ferais n'importe quoi pour te consoler et t'aider.

Il est de plus en plus près. Nos haleines se mêlent, je le respire.

- Je veux être celui qui sera toujours à tes côtés.

Si nous bougeons encore d'un millimètre, nos lèvres se toucheront. Je murmure :

- On ne peut pas.

- Si, on peut.

Il caresse mes joues avec une insistance tendre qui provoque des étincelles sur ma peau.

- Et si tu me laisses une chance, je peux te le prouver.

Il m'embrasse et ses lèvres me font oublier toute protestation. Ce baiser est parfait. Aussi parfait que je pouvais l'espérer. Comme si un soleil entrait en moi, brûlait toute ma tristesse, éclairant l'obscurité qui me pèse tant depuis que je sais l'avenir qui m'attend.

A cet instant, alors que les bras de Ben sont autour de moi, que je goûte ses lèvres, que nos respirations sont à l'unisson, je réalise que je me suis trompée. Le bonheur existe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Zinah   05 juin 2017
Juliette forever, tome 1 de Stacey Jay
"refuser d'aimer par peur de souffrir c'est comme refuser de vivre par peur de mourir "
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Juliette Forever

En quelle année est paru ce roman ?

2010
2011
2012
2013

26 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Juliette forever, tome 1 de Stacey JayCréer un quiz sur cet auteur

.. ..