AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.53 /5 (sur 55 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Montréal , 1971
Biographie :

Stefani Meunier est une jeune écrivaine née en 1971.

Après des études en création littéraire à l’université Mc Gill, elle en sort avec une maîtrise et se lance dans sa première œuvre qu’elle publiera en 1999 sous le nom de Au bout du chemin.

Après ce recueil de nouvelles, elle écrit son premier roman, soit L’Étrangère en 2005. Grâce à son dernier roman, Ce n’est pas une façon de dire adieu, Stefani Meunier est maintenant finaliste pour le prix littéraire des collégiens Édition 2008.

Source : www.collanaud.qc.ca/
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
garrytopper9   28 avril 2014
On ne rentre jamais à la maison de Stéfani Meunier
Je me souviens du mot soeur comme d'une explosion de rire et de sang. Encore aujourd'hui, le mot soeur comme ces gommes surettes au raisin que j'adorais alors qu'elles me faisaient presque mal.
Commenter  J’apprécie          180
garrytopper9   29 avril 2014
On ne rentre jamais à la maison de Stéfani Meunier
Et elle est partie. Et je ne sais pas pourquoi je me sentais si mal. Ses pas, lourds, dans le couloir, comme des coups de masse dans mon crâne. L’air qui ne voulait plus entrer. Un paquebot accosté sur ma cage thoracique.
Commenter  J’apprécie          170
garrytopper9   30 avril 2014
On ne rentre jamais à la maison de Stéfani Meunier
Il y a toujours un coquillage, celui-là, magnifique, parfait, qu’on tente d’attraper et qui part dans une vague qui vient tout ramasser, on attend, on guette, on espère que la vague nous le rendra, mais non, on ne voit plus le coquillage idéal parmi les autres, ceux qu’on a mille fois, ceux dont on ne veut pas, les communs, les incomplets. Et on ne veut pas arrêter, on ne veut pas échouer.

On le veut notre coquillage.
Commenter  J’apprécie          160
Neneve   30 novembre 2016
On ne rentre jamais à la maison de Stéfani Meunier
Pendant des années, ma mère avait sursauté chaque fois que le téléphone sonnait. Jamais elle se s'était dit bof, je ne réponds pas, je suis trop bien avec mon livre, avec mon assiette plein tout juste posée devant moi sur la table, avec ma fille en train de dessiner, avec mon mari en train de faire l'amour. Ma mère répondait toujours au téléphone, se lançait sur l'appareil avec une mélange d'espoir (ma fille, ils ont retrouvé ma fille) et de terreur (ma fille, ils ont retrouvé ma fille), ces deux émotions se lisant tout à tour sur son visage qui en paraissait difforme.
Commenter  J’apprécie          50
Bencot   28 juin 2020
La Plupart du Temps Je M'Appelle Gabrielle de Stéfani Meunier
J'ai de la difficulté à envisager la soirée sans que mes yeux se remplissent de larmes. Alors ma vie, souvent, je la rêve. C'est différent d'une journée à l'autre. Ou pas. Certaines semaines, je me repasse le même rêve, en boucle, en y ajoutant çà et là des détails, comme un peintre qui complète une toile, des gens, un chien, mon père qui me manque, qui n'est plus là mais c'est mon rêve, si je veux y mettre mon père, je peux. Toujours il y a la mer, le seul élément immuable de ma vie rêvée.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   14 avril 2013
On ne rentre jamais à la maison de Stéfani Meunier
On n’a jamais retrouvé Charlie vivante. On n’a jamais retrouvé Charlie morte. Peut-être a-t-elle été engloutie, peut-être son corps a-t-il été emporté jusqu’au fond de l’océan par une de ces vagues scélérates. Peut-être nage-t-elle avec les sirènes. Peut-être aussi qu’un jour on la verra tourner le coin d’une rue, toute grande, tout adulte, avec ses cheveux bouclés et ses yeux jaunes.

Moi, en attendant, je crois bien que je vais continuer de lui écrire des films, de construire des mondes qui n’existent pas, mais où elle a bâti sa maison.

Je reprends ma marche, je tourne le coin de l’avenue Lorne pour, je le sais, ne plus jamais y revenir. Car on ne rentre jamais à la maison.
Commenter  J’apprécie          20
loulou333   14 avril 2013
On ne rentre jamais à la maison de Stéfani Meunier
Ça lui allait bien à ma mère, l'alcool. Ça donnait un peu de lousse aux milliers de petits élastiques qui la faisaient tenir en un morceau. Elle troquait son allure d'homme de fer mal huilé contre celle de ballerine.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   14 avril 2013
On ne rentre jamais à la maison de Stéfani Meunier
J’écris des films pour Charlie. Les actrices qui sont choisies pour jouer dans mes films sont souvent bonnes. Parfois très. Mais elles ne sont pas Charlie. Jamais elles n’atteindront la perfection de ce mélange de fiction et de vérité, de peau et de fantasme qui vit avec moi, là, dans ma tête. Mes films, c’est comme si j’avais lu le livre avant. Et tout le monde sait que le livre est toujours meilleur.
Commenter  J’apprécie          20
maximejobin   17 avril 2008
Ce n'est pas une façon de dire adieu de Stéfani Meunier
C'était une vieille balle de tennis couverte de bave séchée, de poils et de poussière, qui était invariablement sous le sofa, et que cette pauvre bête n'était pas capable d'atteindre, malgré le superbe museau dont la nature l'avait pourvu dans le but, justement, d'aller chercher les balles sous le sofa.



Commenter  J’apprécie          20
M-Pi   21 juin 2020
La Plupart du Temps Je M'Appelle Gabrielle de Stéfani Meunier
C'est en effet une possibilité que Lougan se désorganise, mais c'est ça. Sa vie ne sera pas une suite de routines. Sa vie n'est pas là, devant lui, bien droite, méticuleusement planifiée jusqu'à ce qu'il crève pour ne pas risquer qu'il se désorganise. Il va y en avoir, dans sa vie, de la vie, voyez-vous, des sources de désorganisation. Est-ce que ce n'est pas un peu notre tâche de lui apprendre à vivre normalement, avec un peu de routine, un peu d'imprévu, un peu de changement, un peu de platitudes, un peu de tout?
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
168 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur cet auteur

.. ..