AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.85 /5 (sur 19 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Le Havre , le 12/12/1969
Biographie :

Stéphane Germain est spécialiste du cinéma de Michel Audiard. Le Dico Flingueur des Tontons est devenu l'ouvrage de référence sur ce film de légende. Avec l'Encyclopédie Audiard, il explore avec passion, l'ensemble de l'oeuvre cinématographique (100 films) et littéraire (10 livres) d'un grand auteur.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Le prix "Lulu la Nantaise" 2012 est attribué à...
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Bazart   12 novembre 2016
L'encyclopédie Michel Audiard de Stéphane Germain
« L’idéal, quand on veut être admiré, c’est d’être mort. "
Commenter  J’apprécie          360
MissSherlock   04 octobre 2014
L'encyclopédie Audiard : Du primus, du brutal et de l'harmonie de Stéphane Germain
- J'cafarde pas, j'mélancolise.

- C'est pareil.

- Ah ! non. C'est la même différence qu'entre l'ivresse et la cuite.



(JP Belmondo et Charles Gérard dans L'animal)
Commenter  J’apprécie          120
MissSherlock   10 octobre 2014
L'encyclopédie Audiard : Du primus, du brutal et de l'harmonie de Stéphane Germain
Vous le connaissez, il est comme tous les Français. Il éprouve toujours le besoin de s'inventer des explications politiques pour justifier ses placements en Suisse.



(P. Brizard dans Espion lève-toi)
Commenter  J’apprécie          81
MissSherlock   04 octobre 2014
L'encyclopédie Audiard : Du primus, du brutal et de l'harmonie de Stéphane Germain
- L'aigle va fondre sur la vieille buse.

- C'est chouette comme métaphore, non ?

- C'est pas une métaphore, c'est une périphrase.

- Fais pas chier...

- Ça c'est une métaphore.



(Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages)
Commenter  J’apprécie          60
MissSherlock   10 octobre 2014
L'encyclopédie Audiard : Du primus, du brutal et de l'harmonie de Stéphane Germain
Les médiocres se résignent à la réussite des êtres d'exception. Ils applaudissent les surdoués et les champions. Mais la réussite de l'un des leurs, ça les exaspère... Elle les frappe comme une injustice.



(Michel Serrault dans Garde à vue)
Commenter  J’apprécie          60
MissSherlock   04 octobre 2014
L'encyclopédie Audiard : Du primus, du brutal et de l'harmonie de Stéphane Germain
L'idéal quand on veut être admiré, c'est d'être mort.
Commenter  J’apprécie          70
MissSherlock   04 octobre 2014
L'encyclopédie Audiard : Du primus, du brutal et de l'harmonie de Stéphane Germain
- Votre mari n'est pas un assassin, il ne sera pas inculpé, rassurez-vous. Ni lui, ni personne d'ailleurs. La stupidité congénitale n'est pas prévue dans le code. Aucune loi n'interdit aux imbéciles d'avoir des enfants. Vous êtes tranquilles.



(Louis Jouvet dans Une histoire d'amour)
Commenter  J’apprécie          50
MissSherlock   10 octobre 2014
L'encyclopédie Audiard : Du primus, du brutal et de l'harmonie de Stéphane Germain
- Tu sais, je me pose souvent la question : pourquoi a-t-on divorcé ?

- Parce que Marie-France était enceinte de six mois.



(Jean Rochefort et Annie Girardot dans Le Cavaleur)
Commenter  J’apprécie          50
Bazart   12 novembre 2016
L'encyclopédie Michel Audiard de Stéphane Germain
En maniaque de la rhétorique, dans Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages, il fait s'écharper deux hommes de main sur la différence entre une périphrase et une métaphore : «L'aigle va fondre sur la vieille buse.

- C'est chouette comme métaphore, non ?

- C'est pas une métaphore, c'est une périphrase.

- Fais pas chier...



- Ça, c'est une métaphore.»
Commenter  J’apprécie          40
nameless   21 novembre 2013
L'encyclopédie Audiard : Du primus, du brutal et de l'harmonie de Stéphane Germain
Parce que j'aime autant vous dire que pour moi, Monsieur Eric, avec ses costumes écossais tissés à Roubaix, ses boutons de manchettes en simili et ses pompes italiennes fabriquées à Grenoble, et ben, c'est rien qu'un demi-sel. Et là, je parle juste question présentation, parce que si je voulais me lancer dans la psychanalyse, j'ajouterais que c'est le roi des cons...



Bernard Blier dans "le Cave se rebiffe".
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Sale temps !

Poème de Pierre Corneille

Orage, Oh désespoir !
Orage et désespoir !
Ô rage ! ô désespoir !

12 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , fables , littérature , films , chanson françaiseCréer un quiz sur cet auteur