AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.67 /5 (sur 208 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Hitchin, Hertfordshire , 1946
Biographie :

Sue Limb a fait des études de littérature et de sciences de l'éducation à l'université de Newnham à Cambridge.

Elle devient enseignante et anime des séminaires sur la littérature. Ensuite, elle a emménagé à Londres pour débuter sa carrière d'écrivain. Elle a publié à ce jour près d'une vingtaine de livres pour tout âge.

Elle a participé à divers programmes de la radio 4 de la BBC (chaîne anglaise) et a aussi, enseigné des matières comme l'anglais et la dramaturgie en littérature dans une école (1973-1976) et dans la prison de Pentonville à Londres (1982).

Elle visite depuis quelques années des écoles pour parler de l'écriture. Elle a tenu pendant une dizaine d'année la rubrique, "Dulcie Domum" dans l'hebdomadaire "The Guardian" (1990-2001).

Elle a sorti en 2004 "Quinze ans, charmante mais cinglée" et en 2005 "Seize ans ou presque, torture absolue".
+ Voir plus
Source : www.livres-a-gogo.be
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Sue Limb talks about Jess Jordan (2011/10).

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
barbelia   09 janvier 2013
15 Ans, Welcome to England de Sue Limb
Il ne restait presque plus personne. Jess commença à paniquer. C'était tellement gênant d'être la dernière ! Et puis, du coup, personne ne pourrait voir le bel Édouard. Un garçon tout petit, dépenaillé et ringard avec des lunettes apparut à la porte. Une version française de Harry Potter, le charme en moins. "ça doit être le fils du chauffeur de bus ou quelque chose comme ça", pensa Jess avec un sourire narquois.
Commenter  J’apprécie          70
CarolineDBruihier   15 avril 2013
Seize ans, franchement irrésistible de Sue Limb
"Il ne restait plus qu'une solution à Jess. Elle bondit hors de son lit, poussa sa mère au passage et se précipita dans la salle de bains. Elle s'y enferma puis ouvrit tous les robinets, remplit un verre d'eau et imita une série de haut-le-coeur. Ensuite, elle vida le verre d'eau dans les toilettes pour imiter un vomissement. Etait-elle assez convaincante ?

Sa mère l'appela d'un air inquiet en frappant à la porte de la salle de bains. Jess se souvint que les sonorités de la langue française n'étaient pas très lointaines d'un vomissement. Elle se rappelait fort heureusement des prénoms du dialogue qu'ils avaient étudié la veille en français : Edouard et Gérard.



- Edouard ! cria-t-elle. Gérard ! Edouard !



- Ma chérie ! appela sa mère depuis le palier. Tu es malade ?"
Commenter  J’apprécie          40
Crunches   20 août 2012
15 Ans, Welcome to England de Sue Limb
Cher Edouard,

Est-ce que je peux t'appeler Ed ? Edouard c'est un peu...

Oh non ! Voilà qu'elle l'insultait déjà ! Elle se moquait de son nom ! Jess froissa sa feuille et la jeta dans la corbeille. Qu'elle rata.



Cher Edouard,

Tu es mon correspondant français...

Il le sait déjà, grosse nouille ! Jess froissa sa feuille et la jeta dans la corbeille. Qu'elle rata.



Cher Edouard,

Salut ! Je m'appelle Jess Jordan et il faut croire qu'on est correspondants...

Il faut croire ? Comme si ça venait de tomber sur la tête de Jess ? Comme si elle avait préféré faire un échange avec un chimpanzé ?
Commenter  J’apprécie          40
aureliamwa   13 août 2012
15 Ans, Welcome to England de Sue Limb
- Bon écoute, Fred, reprit Jess. Il faut qu'on passe devant les Francais en se tenant la main. Ou,au minimum, en se dévorant des yeux.

- Oh non... fit Fred. Je préférerais manger un porc-épic cru.
Commenter  J’apprécie          50
CarolineDBruihier   15 avril 2013
Seize ans ou presque, torture absolue de Sue Limb
"- Il y a un garçon que j'aime beaucoup et qui m'aime beaucoup.



- Frank ? fit mamy.



Elle se trompait toujours sur les prénoms.



- Fred, oui.



- Il me plaît bien. Il a de beaux yeux expressifs, ma chérie. On dirait une otarie."
Commenter  J’apprécie          40
CarolineDBruihier   08 avril 2013
Quinze ans, charmante mais cinglée de Sue Limb
Ils arrivèrent chez Flora, qui habitait dans une grande et élégante bâtisse blanche au perron entouré de buis bien taillés dans leurs magnifiques pots. Par mystère, les oiseaux ne faisaient jamais leurs besoins chez elle. Encore un signe que les Barclay appartenaient à la caste des élus. A deux rues de là, chez Jess, c'était très différent. Les chiens errants faisaient la queue pour venir se soulager dans son jardin.
Commenter  J’apprécie          30
Cielvariable   21 février 2019
15 ans, charmante mais cinglée de Sue Limb
Quand Jess rendit son devoir, miss Jingle lui fit longuement la morale en disant qu'elle était intelligente, qu'elle pourrait bien faire si seulement elle voulait, qu'elle ne se donnait pas les moyens de réussir et que tous ses profs en étaient très tristes. Jess imagina réunis dans leur salle pour pleurer sur son sort. A croire Jingle, personne n'avait jamais à ce point compromis son avenir. En soi, c'était presque un exploit. "Dommage qu'il n'y ait pas de médaille pour résultats décevants, pensa Jess. Parce qu'elle serait pour moi".



-Sachez,Jess, continuait Jingle en fronçant les sourcils, que sous vos insolences, je ne doute pas qu'il y ait une élève sérrrieuse qui tente de bien fairrre. Pensez à combien vos parrrents serrraient fierrrs si vous rrréalisiez votrrre potentiel. Alors filez, mais attention, je vais attendre des signes de prrrogrès.



Jess acquiesça en essayant de prendre un air consterné et coupable, et quitta la salle.



Tout à coup, elle eut envie de voir son père. Si au moins il habitait dans la même ville ! Mais trois cents kilomètres, ça faisait loin pour passer dire bonjour après le lycée. Certes, il lui envoyait chaque jour un "horreurscope" délirant, il n'empêche qu'elle ne l'avait pas vu depuis des mois.



Les parents de Jess s'étaient séparés peu après sa naissance, sans doute à cause du choc dû à son apparition. D'après les photos, elle était aussi appétissante qu'un pudding de Noel moisi. Peut-être qu'ils se l'étaient mutuellement jetée à la figure ... En tout cas, peu de temps après son père était parti vivre en Cornouailles : le plus près possible de la mer sans avoir carrément les pieds dedans.



Fred Parsons était assis sur le muret devant le lycée, sa capuche sur la tête. Avec ses grands yeux, on aurait dit un hibou. Jess lui retira sa capuche. Ses longs cheveux emmêlés lui tombaient dans le cou. Quand on a les cheveux fins, il vaut mieux les avoir courts, mais Fred aimait cette allure de poète victorien, trouvant ça lui donnait l'air d'un intellectuel.



- Chez le coiffeur, tout de suite ! mugit Jess à la manière d'un sergent. (C'étaient ses premiers mots dès qu'elle voyait Fred.) Descends de ce mur, tiens toi droit, le regard vers l'horizon ! On dirait le Bossu de Notre-Dame !



- Miss Jess Jordan, l'accueillit Fred en retirant son casque walkman. Comment était l'heure de colle ? Agréable, j'espère. Jingle a-t-elle sorrrti l'arrrme suprrrême ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable   21 février 2019
15 Ans, Welcome to England de Sue Limb
Elle entendit Édouard descendre l'escalier. Mais tout à coup, il y eut un bruit étrange, un cri en français, un choc sourd: le son inimitable d'un Français qui tombe dans l'escalier. Oh non ! Cette fois, il était peut-être vraiment mort.



[...]



Il y eut un bruit dans l'entrée. Il n'était donc ni mort ni sans connaissance. Jess sortit prudemment de la cuisine. Édouard était en train de se relever. Il lui tournait le dos. Au secours, son pantalon était déchiré à l'arrière ! Un instant, Jess entrevit son caleçon couvert de nounours rouges.



Édouard se retourna. Au ralenti, presque comme dans un film. Il plaça ses mains sur ses fesse. Jess comprit qu'il voulait cacher son pantalon. Leurs regards se croisèrent. Impossible de sourire. A cet instant, c'était inenvisageable.
Commenter  J’apprécie          20
CarolineDBruihier   15 avril 2013
Seize ans ou presque, torture absolue de Sue Limb
"Cher Fred, pensa Jess, ma mère pète les plombs, elle nous a amenées voir un porno datant de l'âge du bronze, puis elle a dragué un serveur assez jeune pour être son fils et, comme bouquet final, elle m'a humilié devant tout le monde. Ces vacances sont décidément merveilleuses."
Commenter  J’apprécie          30
NanouAnne25   17 avril 2019
15 ans, charmante mais cinglée de Sue Limb
Dans la mesure où la plupart des garçons parlent comme des robots, un mec qui s'exprime comme dans un roman de Jane Austen devrait recevoir une médaille, pas se faire traiter de debile!
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

En boucle ... avec la Castafiore

La Castafiore est le rossignol milanais qui enchante les albums de

Lucky Luke
Tintin
Asterix
Gaston

17 questions
44 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature jeunesse , littérature française , bande dessinée , écrivain , opéraCréer un quiz sur cet auteur

.. ..