AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.66 /5 (sur 574 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : La Seyne-sur-Mer , 1979
Biographie :

Sylvain Prudhomme est un écrivain français.

Il grandit à l’étranger (Niger, Burundi, Île Maurice) avant de venir étudier les Lettres à Paris. Après trois ans d’enseignement à l’université, il anime des ateliers d’écriture. Il est agrégé de lettres modernes.
Il part recueillir des contes dans le nord du Bénin (Contes du pays tammari, Karthala, 2003), participe à la création de la revue Geste. Il est également l’auteur de Les matinées d’Hercule (Serpent à Plumes, 2007), monologue romanesque sur le thème de l’homme qui dort et du voyage immobile et de Le Tanganyika Project (Léo Scheer, 2010).

"Là, avait dit Bahi" a reçu le prix Louis Guilloux 2012.

Il publie en 2014 "Les grands" qui a été élu "Révélation française de l'année 2014" par le magazine Lire.

Paru en 2016, "Légende" a été finaliste du Grand prix de l’Académie française. Ce roman a également reçu le prix François-Billetdoux de la Société civile des auteurs multimédia (SCAM) et le prix Révélation de la Société des Gens de Lettres.

Il collabore chaque mois, depuis 2015, à la chronique "Ecritures" du quotidien Libération
+ Voir plus
Source : http://www.leoscheer.com/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
LE FESTIVAL AUQUEL VOUS AVEZ [HÉLAS] ÉCHAPPÉ ! Sylvain Prudhomme était invité au festival pour une lecture musicale de son dernier roman Par les routes (Gallimard, 2019), accompagné par les musiciens Fabien Girard et Samuel Hirsch. Il répond aux questions de Guénaël Boutouillet, l'un des modérateurs intervenant au festival. Un duplex entre Nantes et Arles pour le public de Marseille (et d'ailleurs) ! À lire : Sylvain Prudhomme, Par les routes, coll. L'Arbalète, Gallimard, 2019. Prix Femina 2019. http://www.ohlesbeauxjours.fr
Podcasts (13) Voir tous

Citations et extraits (198) Voir plus Ajouter une citation
babounette   07 octobre 2018
Awa Beauté de Sylvain Prudhomme
Un grand rire qui lui monte à la gorge.

Un grand rire brusque qui éclate et sort de sa bouche en cascade sans qu'elle puisse rien.

Un rire à faire peur à tous ceux qui l'entendent.

Ce sont des larmes.

C'est un cri.

Je suis Awa

Je suis cette Awa là qui a failli un jour avoir un salon de coiffure et qui n'en aura jamais.

Page 44
Commenter  J’apprécie          510
carre   25 juillet 2016
Légende de Sylvain Prudhomme
A mon âge, on se fiche de tout, on peut dire ce qu'on pense.

A tous les âges on peut, vous ne croyez pas ?

Oui, mais je vois que les jeunes sont beaucoup moins courageux que les vieux. Est-ce que c'est l'époque ? Est-ce que c'est la vieillesse ?
Commenter  J’apprécie          330
cicou45   17 août 2016
Légende de Sylvain Prudhomme
"Est-ce que c'est pas toujours un peu sa propre mort qu'on prépare en relisant la vie des autres. Est-ce que ce n'est pas surtout à ça que servent les histoires : nous tendre un miroir. Nous permettre de nous promener dans l'existence d'êtres qui ne sont plus et dont la vie est toute entière là, sous nos yeux, avec ses hauts et ses bas, ses périodes fortes et ses creux, jusqu'au dénouement. A tenter de comprendre ce qu'ils ont cherché. Ce qu'ils ont souffert. Où ils ont réussi. Où ils ont échoué. Tout cela sans jamais cesser de penser à nous, vivants. A ce qu'ils peuvent nous apprendre."
Commenter  J’apprécie          250
Zakuro   16 août 2016
Légende de Sylvain Prudhomme
L'histoire des miens était une histoire de moutons, bergers de père en fils, une histoire de transhumances, d'agnelages, d'estives, de quartiers d'herbe à faire brouter, de bergeries à curer, l'histoire d'un seul et unique voyage, toujours le même, pendulaire, réglé, entre la même plaine et les mêmes montagnes chaque année. L'histoire de mes cousins, une histoire de papillons.
Commenter  J’apprécie          250
ninachevalier   19 septembre 2019
Par les routes de Sylvain Prudhomme
vivre c'est maintenir entier le petit nuage que nous formons, malgré le temps qui passe, malgré les bonnes et les mauvaises rencontres. c'est réussir à faire tenir ensemble toutes les petites gouttes de vapeur qui font que ce nuage c'est nous, et personne d'autre. Depuis que j'ai lu Spinoza je m'encourage, elle racontait, , je me suis dit allez petit nuage, avanti, fends vaillamment le monde, reste le petit nuage que tu es, sois-le toujours plus, un petit nuage vaillant et unique. Parfois je tombe amoureuse, elle disait, je rencontre un autre nuage qui me plaît très fort et l'autre nuage me bouscule, son intégrité chamboule la mienne, nous ne pouvons empêcher nos parties de se mêler, tous les deux nous sommes un peu confus.Je suis heureuse, je suis triste, tout est brouillé, il me faut du temps pour m'habituer à ce nouvel état. Et puis petit à petit je me retrouve, je me ressaisis au sens propre. Vaille que vaille je ramasse les parties de moi-même. Le petit nuage que je suis reprend son chemin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Piatka   28 août 2016
Légende de Sylvain Prudhomme
Il avait profondément désiré ça : prendre l'existence d'un individu au hasard et la scruter jusque dans ses plis les plus secrets, ses ramifications les plus infimes. Tout savoir d'elle. Traquer ses moindres zones d'ombre. Retrouver dans ses errements et ses oscillations la couleur d'une époque, ses questions, ses espérances, ses doutes. Il avait tressailli à l'idée du nombre infini de films possibles, tous également beaux et puissants, pour peu qu'ils soient faits à fond.

[..]

Cette profusion de vie dont une infime fraction seulement serait jamais narrée.
Commenter  J’apprécie          190
fertiti65   22 mars 2020
Par les routes de Sylvain Prudhomme
J'ai fini de vider mes sacs. J'ai regardé la totalité de mes possessions étalées devant moi dans la lumière, ordonnées, prêtes à l'emploi, volontairement réduites à l'exact nécessaire, pareilles aux instruments d'un chirurgien avant l'opération. J'ai pensé : on voit mieux dans le peu.
Commenter  J’apprécie          192
fertiti65   25 mars 2020
Par les routes de Sylvain Prudhomme
Il y en avait plusieurs dans les dunes, à dit l'autostoppeur. Peut-être cinq ou six ballons abandonnés là, à quelques centaines de mètres des restes du camp. Sans doute par des gens qui étaient partis sans pouvoir les emporter.



Mais tu es sûr qu'ils n'étaient plus à personne.



J'ai hésité, à dit l'autostoppeur. Et puis je me suis dit que si leurs propriétaires les avaient laissés là, c'était pour qu'ils servent. A n'importe qui. Et pourquoi pas à toi. Pourquoi ceux qui n'ont plus de maison n'auraient pas le droit de faire comme les autres des cadeaux.
Commenter  J’apprécie          180
babounette   07 octobre 2018
Awa Beauté de Sylvain Prudhomme
Elle (Awa) regarde Boubacar qui va partir dans trois jours à Dakar.

Boubacar qu'elle ne reverra plus.

Boubacar et son visage d'enfant épuisé, ses membres tellement grêles maintenant, chaque jour plus grêles.

page 42
Commenter  J’apprécie          176
fertiti65   23 mars 2020
Par les routes de Sylvain Prudhomme
J'ai vu peu de gens, dans ma vie, pour lesquels autrui n'était jamais un poids, jamais une fatigue, jamais un ennui. Toujours au contraire une chance. Une fête. La possibilité d'un supplément de vie.
Commenter  J’apprécie          170
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Effeuillons la marguerite

Pour Pierre Desproges, cette Marguerite n'a pas écrit que des conneries. Elle en a aussi filmé.

Marguerite de Navarre
Marguerite Monnot
Victor Margueritte
Marguerite Duras
Marguerite Gauthier
Marguerite de France

12 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , musique , chanson , écrivain , demi-mondaines , histoireCréer un quiz sur cet auteur
.. ..