AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.31 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Sylvia Tabet est peintre et écrivain.
Elle a notamment publié Je n’ai pas vu tes yeux (Hachette Littératures, 2001), L’Amour en partage, Plaidoyer pour la garde alternée (Hachette Littératures, 2003), "Les patientes" (La Découverte, 2010).

Elle vit à Paris

Source : La découverte
Ajouter des informations
Bibliographie de Sylvia Tabet   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Sylvia Tabet, Dialogues littéraires http://www.librairiedialogues.fr/livre/4140764-une-bonne-education-sylvia-tabet-editions-dialogues Sylvia Tabet nous parle de son livre Une bonne éducation (éditions Dialogues) dans l'émission...

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
brinvilliers   22 mai 2019
La femme qui lisait des romans anglais de Sylvia Tabet
- N'en parle pas aux enfants, je t'en prie. Ce n'est pas la peine de leur faire du mal, puisque c'est du passé. Je te jure que c'est du passé. Sinon je ne t'en parlerais pas...

Françoisne répondit rien, il fit simplement la seule chose dont il avait besoin à cet instant, garder Juliet contre lui pour que jamais elle ne s'en aille.

Julier mentait. Elle pensait encore à Jérémy.
Commenter  J’apprécie          40
Suzie75   20 juin 2013
Une bonne éducation de Sylvia Tabet
Dans notre famille, il s'agissait de faire bonne figure. Alors peu importait notre tristesse ou notre fragilité : lorsque nous arrivions, comme nous étions chéris notre peine tendait à disparaître instantanément et nous nous lovions naturellement dans un bien-être protecteur et simple, nous nous y fondions, décidés à engranger toutes les marques d'affection. L'anxiété qui nous taraudait, qui vivait en nous depuis toujours, nous la mettions sous cloche. Nous ne parlions pas : on nous demandait, on nous suppliait du bout des lèvres, sans que cela se voit véritablement, de nous taire et de faire bonne figure.
Commenter  J’apprécie          30
soukee   12 septembre 2013
Une bonne éducation de Sylvia Tabet
Le beau fait du bien. Comme s'il renvoyait à la paix. A la douceur. Le beau fait oublier ce poids constant d'une vie décalée du bien-être et de la sécurité, c'est une forme de consolation ; une liberté, un pansement.
Commenter  J’apprécie          40
claraetlesmots   30 octobre 2010
L'atelier rouge de Sylvia Tabet
Un jour à Londres, Le Général m’a dit quelque chose du genre : « ne vous inquiétez pas Gary, vous savez bien que ce sont toujours les meilleurs qui partent ». Ma médiocrité ainsi posée, je ne risquais pas, à l’avenir, d’être fier de mes activités d’aviateur. Sans rire : grâce à mon héros le Général de Gaulle (…) toute fierté m’était désormais interdite
Commenter  J’apprécie          30
soukee   12 septembre 2013
Une bonne éducation de Sylvia Tabet
J'ai douze ans, ensemble nous pleurons sur les choses vraiment graves de la vie, ces réalités qui ont fait boule de neige sur notre histoire, sur nos jours empilés ; celles qui ne pourront jamais s'arranger et qui font que l'existence, tout à coup, devient essentiellement le passé, rendant le présent infranchissable.
Commenter  J’apprécie          30
paulinedumont86   27 juin 2013
Une bonne éducation de Sylvia Tabet
La boucle se bouclait humblement comme cela un jour, bêtement, et c’était tout. C’était la vie, coupée là par la mort, c’était la vie, d’abord par étapes successives puis pour de bon, clôturée par la fin. Une fin discrète, excentrée, dans ce no man’s land justement.
Commenter  J’apprécie          30
michelblaise   30 avril 2019
La femme qui lisait des romans anglais de Sylvia Tabet
les mesures de la vie devraient être prises suivant l'intensité d'une expérience plutôt que sa durée
Commenter  J’apprécie          30
dacotine   22 avril 2019
La femme qui lisait des romans anglais de Sylvia Tabet
le coeur : comment arracher l'organe qui bruisse du monde et de la perte. Comment ne plus être ce seul silence qui heurte la poitrine à couper la respiration.
Commenter  J’apprécie          20
paulinedumont86   27 juin 2013
Une bonne éducation de Sylvia Tabet
Pourtant, à la suite de notre retour en France, nous ne reverrons Agnès qu’une seule fois, puis ce sera fini, comme un livre qui se termine ; lorsqu’il faut refermer la couverture, lisser pensivement le papier cartonné du plat de la main en méditant un peu, et puis voilà. Oublier : classer ce texte, vivre et, du coup, passer à autre chose. Comment retenir les histoires que l’on aime, sinon en les écrivant.
Commenter  J’apprécie          10
LadyLa   29 septembre 2011
L'atelier rouge de Sylvia Tabet
« J’ai peint pour chercher la beauté cachée des choses, leur poésie, je crois que j’ai peint pour imaginer qu’un monde de force et de silence, une certaine beauté pouvaient exister derrière la souffrance. »
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Voyage au Royaume-Uni

On connaît tous "God Saves The Queen" mais quel groupe en a fait une version parodique scandaleuse en 1977 commençant par : " God saves the Queen, her fascist regime..." ?

The Clash
The Sex Pistols
Siouxsie and the Banshees

20 questions
60 lecteurs ont répondu
Thèmes : voyages , culture générale , royaume-uniCréer un quiz sur cet auteur

.. ..