AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.98 /5 (sur 112 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Saint-Louis (Missouri) , le 26/09/1888
Mort(e) à : Kensington (Londres) , le 04/01/1965
Biographie :

T. S. Eliot, de son nom complet Thomas Stearns Eliot est un poète, dramaturge, et critique littéraire américain naturalisé britannique. Il a reçu le prix Nobel de littérature en 1948.

Né dans une famille aisée, son père, Henry Ware Eliot était un homme d'affaires influent et sa mère, Charlotte Champe Stearns, fut enseignante avant d'écrire de la poésie.

De 1898 à 1905, Eliot est externe à la Smith Academy de St Louis, une classe préparatoire a l'Université Washington. Il fait un an à la Milton Academy dans le Massachusetts, près de Boston. Il étudie à Harvard de 1906 à 1909. En 1910, il obtient son Master puis continue ses études à la Sorbonne à Paris (1910-1911). Il part pour Harvard et il y poursuit des études de philosophie. Il se passionne pour la philologie indo-aryenne et le bouddhisme.

En 1914, il obtient une bourse pour étudier au Merton College d'Oxford. Il visite l'Allemagne et prévoit de faire un trimestre de philosophie à l'université de Marburg pendant l'été mais la Première Guerre mondiale éclate et il se rend au Royaume-Uni. Il n'est pas heureux au Merton College et décline une bourse de seconde année. Il travaille sur sa thèse qu'il envoie à Harvard et qui est acceptée. En revanche, n'étant pas présent pour sa soutenance, il n'obtient pas son PhD.

Il est présenté à Vivienne Haigh-Wood et ils se marient le 26 juin 1915.

En 1927, T.S. Eliot devient citoyen britannique et se convertit à la religion anglicane. Eliot se sépare de sa femme en 1933. Elle fut internée dans un asile psychiatrique pendant les neuf dernières années de sa vie sans qu'Eliot vienne lui rendre visite. Son second mariage, bien que presque aussi court, fut heureux. Il épouse Esmé Valerie Fletcher, sa secrétaire depuis août 1949 et qui est de 38 ans sa cadette, le 10 janvier 1957. Valerie passa ses années de veuvage à préserver l'œuvre de son mari. Eliot meurt d'un emphysème.

Il est l'auteur de "La Chanson d'amour de J. Alfred Prufrock" (1917), "La Terre vaine" (1922) et "Meurtre dans la cathédrale" (1935).
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
T. S. ELIOT – Une Vie, une Œuvre : La soif d'être (France Culture, 1997) Émission "Une Vie, une Œuvre", par Michel Cazenave, diffusée le 13 novembre 1997 sur France Culture. Invités : Marie-Christine Lemardeley, Bernard Brugière et Michaël Edwards.
Citations et extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
T.S. Eliot
palamede   01 avril 2019
T.S. Eliot
Avril est le mois le plus cruel, il engendre

Des lilas qui jaillissent de la terre morte, il mêle

Souvenance et désir, il réveille

Par ses pluies de printemps les racines inertes.





April is the cruelest month, breeding

lilacs out of the dead land, mixing

memory and desire, stirring

dull roots with spring rain.



(The waste land)
Commenter  J’apprécie          765
Valdimir   22 mai 2017
La cocktail-party suivi de La réunion de famille de T.S. Eliot
Chaque jour on meurt aux yeux d'autrui. Ce que nous connaissons des autres n'est que le souvenir des instants pendant lesquels nous les avons connus.
Commenter  J’apprécie          551
Valdimir   26 mai 2017
La cocktail-party suivi de La réunion de famille de T.S. Eliot
Si l'on nous jugeait tous suivant les conséquences de nos paroles et de nos actions, au-delà de l'intention, et au-delà de notre compréhension limitée de nous-mêmes et des autres, nous serions tous condamnés.
Commenter  J’apprécie          420
T.S. Eliot
milamirage   27 mai 2013
T.S. Eliot
Ce que nous appelons commencement est souvent la fin. La fin, c'est l'endroit d'où nous partons.
Commenter  J’apprécie          410
T.S. Eliot
manU17   07 janvier 2016
T.S. Eliot
Un chat a besoin d'un nom à lui seul, un nom personnel, imposant, majestueux.
Commenter  J’apprécie          341
THoniger   25 avril 2014
Quatre Quatuors de T.S. Eliot
Nous n'aurons de cesse d'explorer,

Et la fin de toutes nos explorations

Sera de revenir à l'endroit d'où nous sommes partis

Et de connaître le lieu pour la première fois.
Commenter  J’apprécie          330
T.S. Eliot
lapetitelectrice   18 avril 2014
T.S. Eliot
"Seuls ceux qui se risqueront à peut-être aller trop loin sauront jusqu'où il est possible d'aller."
Commenter  J’apprécie          291
Youplala   26 juin 2015
Poésie de T.S. Eliot
Quelles racines s'agrippent, quelles branches croissent

Parmi ces rocailleux débris ? O fils de l'homme,

Tu ne peux le dire ni le deviner, ne connaissant

Qu'un amas d'images brisées sur lesquelles frappe le soleil :

L'arbre mort n'offre aucun abri, la sauterelle aucun répit,

La roche sèche aucun bruit d'eau. Point d'ombre

Si ce n'est là, dessous ce rocher rouge

(Viens t'abriter à l'ombre de ce rocher rouge)

Et je te montrerai quelque chose qui n'est

Ni ton ombre au matin marchant derrière toi,

Ni ton ombre le soir surgie à ta rencontre;

Je te montrerai ton effroi dans une poignée de poussière.
Commenter  J’apprécie          270
T.S. Eliot
Fifrildi   24 février 2020
T.S. Eliot
En mon commencement est ma fin. Successivement

Les maison s'élèvent et croulent, sont agrandies,

Déplacées, détruites, restaurées, ou bien à leur place

S'étend un champ ou une usine ou une autoroute.

La vieille pierre se mue en bâtiments neufs, le

vieux bois en feux nouveaux,

Les vieux feux en cendres, et les cendres en terre

Laquelle est déjà chair, fourrure et fèces,

Ossements d'hommes et de bêtes, tuyaux de céréales

et feuilles.



(East Coker)
Commenter  J’apprécie          260
T.S. Eliot
milamirage   16 avril 2013
T.S. Eliot
And the end of all our exploring

will be to arrive where we started

and know the place for the first time.



(Et tout au bout de la quête

Parvenir à notre point de départ

et le voir comme pour la première fois.)





Commenter  J’apprécie          250
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Poèmes mieux connus du siècle passé 2

En ce temps-là j'étais en mon adolescence / J'avais à peine seize ans et je ne me souvenais déjà plus / de mon enfance / J'étais à 16.000 lieues du lieu de ma naissance / J'étais à Moscou dans la ville des mille et trois clochers / et des sept gares / Et je n'avais pas assez des sept gares et des mille et trois tours / Car mon adolescence était si ardente et si folle / Que mon cœur tour à tour brûlait comme le temple / d’Éphèse ou comme la Place Rouge de Moscou / Quand le soleil se couche. / .................................... - Dis, Blaise, sommes-nous bien loin de Montmartre ?

Paul Valéry
Paul Fort
Blaise Cendrars
Charles Péguy
Pierre Mac Orlan
Jean Tardieu
Matéi Visniec

7 questions
6 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie française , poésie en prose , poésie contemporaine , poésie française contemporaine , poésie roumaineCréer un quiz sur cet auteur
.. ..