AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.83 /5 (sur 3 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New York , 1975
Biographie :

Taffy Brodesser-Akner, née Stephanie Akner, est une journaliste et auteure.

Née dans une famille juive orthodoxe, elle est diplômée de l'Université de New York. Elle a épousé le journaliste Claude Brodesser en 2006 et ils ont eu deux enfants.

Elle est chroniqueuse au New York Magazine, et notamment très appréciée pour ses portraits de célébrités au vitriol.

"Fleishman a des ennuis" ("Fleishman Is in Trouble", 2019), son premier roman, a connu un immense succès dès sa sortie et fut finaliste du National Book Award 2019.

site officiel : http://www.taffyakner.com/



Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Taffy Brodesser-Akner, "Fleishman Is In Trouble"

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   23 juin 2020
Fleishman a des ennuis de Taffy Brodesser-Akner
Ce n’était pas parce qu’il était douloureux de contempler leur jeunesse, leur peau brillante et ferme, leur ravissement face au pli impeccable qui séparait leurs fesses du haut de leurs cuisses, même si tout cela, évidemment, était extrêmement douloureux. Ce n’était pas leur profonde conviction qu’il en serait toujours ainsi, ni même le fait que, sachant toutes ces choses passagères, elles avaient fait le choix d’en profiter au maximum : en fait, si elles avaient profité de leur jeunesse justement parce qu’elles savaient qu’elle ne durerait pas, ça aurait été encore pire, car qui était capable d’une telle lucidité à cet âge ? Non, ce qu’il ne pouvait plus supporter, c’était de se retrouver avec quelqu’un qui ne comprenait pas encore profondément la notion de conséquence, qui ne savait pas en son for intérieur que peu importait le soin avec lequel on planifiait sa vie, le monde finissait par l’emporter. Il était impossible d’apprendre cette leçon sans l’avoir vécue. Qui que nous soyons, la seule façon de le comprendre, c’est de le vivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   24 juin 2020
Fleishman a des ennuis de Taffy Brodesser-Akner
J’étais à présent ce qu’on appelait une mère au foyer, activité temporaire dénuée de toute perspective de promotion qui se distinguait tellement d’un véritable boulot qu’elle s’apparentait dans les faits à une résidence surveillée, même si, bien évidemment, j’avais encore le droit de faire du covoiturage et les courses. Quand je disais ce que je faisais, on me répondait : « Être mère, c’est le boulot le plus difficile au monde. » Mais c’était faux. Le boulot le plus difficile au monde, c’était d’être mère et d’avoir un vrai job, avec un pantalon, un passe ferroviaire grande banlieue, des stylos et du rouge à lèvres.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   24 juin 2020
Fleishman a des ennuis de Taffy Brodesser-Akner
Toute petite déjà, j’aimais que l’on m’admire et être le centre d’intérêt de mon entourage. Je cherchais en permanence l’attention de ma mère : pour une note en classe, bonne ou mauvaise, pour me plaindre d’un prof, parler de la soirée au lycée, puis de mes doutes sur l’inscription à l’école de journalisme. Pareil avec mon père ; dès qu’il rentrait de son travail, c’était moi, moi, moi. Ma sœur, d’un caractère plus réservé, avait dû se contenter des miettes que j’avais bien voulu lui laisser. Elle observait de loin mes extravagances, sans se mêler de ma vie.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   24 juin 2020
Fleishman a des ennuis de Taffy Brodesser-Akner
Je ne pouvais pas être plus costaude qu’un homme ni au lit, ni au cinéma, ni à un dîner. Honnêtement, ni même au téléphone. Je ne voulais pas avoir l’impression d’être énorme et sans grâce, ni passer à mes propres yeux pour cinq cents kilos de brutalité bûcheronne. Je n’avais pas envie d’être confrontée à ce sentiment chaque fois que sa main s’aventurerait sous ma chemise.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   24 juin 2020
Fleishman a des ennuis de Taffy Brodesser-Akner
J’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour trouver une femme qui n’était pas folle, et j’ai fini par épouser quelqu’un de complètement timbré. On est allés voir un thérapeute de couple. Il lui a dit qu’elle avait trop de mépris en elle. Il racontait que le mépris était l’un des quatre cavaliers de l’apocalypse conjugale.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   23 juin 2020
Fleishman a des ennuis de Taffy Brodesser-Akner
Des gens qui arpentaient ces rues avec un seul impératif : baiser, ou bien toucher/lécher/sucer/pénétrer le premier corps chaud et consentant, des gens pleins de fougue et de luxure, des gens qui étaient encore vivants, peut-être après quelques années de mort, comme lui, et qui ressemblaient au voisin d’à côté, mais qui en réalité parvenaient tout juste à se retenir de se frotter contre la jambe du premier passant lorsqu’ils allaient faire des courses, se rendaient à un dîner ou à leur cours de yoga. C’était agréable de savoir que cette énergie existait toujours, alors qu’il avait la sensation d’avoir atteint un âge relativement avancé. Cela l’emplissait de paix et d’espoir, de savoir que tout ce à côté de quoi il était probablement passé en se mariant si jeune avec Rachel était encore là, et l’attendait.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   23 juin 2020
Fleishman a des ennuis de Taffy Brodesser-Akner
Il y avait d’autres avantages à fréquenter des femmes de son âge. La pose qu’elles prenaient sur leur photo de profil n’avait rien de porno, contrairement à celles des plus jeunes. Seules des représentantes de cette curieuse génération des millenials pouvaient croire que se mordre la lèvre, ouvrir la bouche, garder les yeux mi-clos ou se pencher complètement en arrière (où étaient donc leurs mains ?) avait quelque chose d’attirant, que seule une soumission quasi absolue et pseudo-extatique pouvait exciter un homme.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   23 juin 2020
Fleishman a des ennuis de Taffy Brodesser-Akner
L’arc de Cupidon sous son nez qui dessinait un minuscule ravin à explorer, et rappelait la fossette de son menton avec une symétrie qui selon la science, éveillait chez l’homme la pulsion sexuelle, en lui prodiguant plaisir visuel et sensation de bien-être induite par la sécrétion d’hormones. Ses traits aiguisés qui semblaient effacer les courbes des visages des filles sémites qu’il avait été conditionné à désirer.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   23 juin 2020
Fleishman a des ennuis de Taffy Brodesser-Akner
Les femmes de moins de quarante ans étaient optimistes. Optimistes quant à ce que leur réservait l’avenir : elles n’acceptaient pas que leur futur puisse être le reflet sinistre et parfait de leur présent. Elles étaient portées par la même force cinétique. Et à cet instant de sa vie, cette force cinétique lui était insupportable.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   22 juin 2020
Fleishman a des ennuis de Taffy Brodesser-Akner
Toute sa vie, on l’avait convaincu qu’être médecin était un métier respectable. C’était un métier respectable ! Quand Rachel était rentrée chez eux cette nuit-là, il lui avait raconté ce que ce sale con de Todd lui avait dit, et elle lui avait sorti : « Et donc, tu leur conseillerais quoi ? » Ils s’étaient tous ligués contre lui.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Taffy Brodesser-Akner(1)Voir plus


Quiz Voir plus

Les prénoms des personnages de Harry Potter (+ noms dans la version originale)

Quel est le prénom de Hagrid ?

Hagrid est son prénom
Rubeus
Filius
Severus

17 questions
4321 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers de J. K. RowlingCréer un quiz sur cet auteur

.. ..