AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 5 /5 (sur 2 notes)

Biographie :

Né au Maroc, l'auteur y a passé son enfance et son adolescence, puis est venu faire ses études supérieures en France. Il a obtenu la nationalité française en 1981. Il vit actuellement dans la région de Bordeaux.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (7) Ajouter une citation
Lmtao   26 septembre 2016
Le Petit Français de Taoufik Lahkim
Un cousin de mon père, grand lettré, avait réussi à remonter notre généalogie jusqu'au 11° siècle, à notre plus ancien aïeul connu, alors médecin et vizir du Califat de Cordoue. De là viendrait peut-être l'origine de notre nom de famille, qui veut dire : l'érudit, le savant, le sage ou encore le médecin.

Mais il est probable que mes ancêtres venaient de plus loin : ils devaient être ottomans ou mongols, arrivés par le nord lors des invasions de l'Europe occidentale ; ou alors arabes, en provenance de la péninsule arabique, lors de l’islamisation de l'Afrique du Nord, puis de la conquête de l'Espagne à partir de l'an 711. En tous cas, ils venaient d'ailleurs, puisque les premiers habitants du Maroc étaient des berbères, et que ma famille n'en est pas. Je pencherais pour les mongols : j'aime les grands espaces.
Commenter  J’apprécie          10
Lmtao   29 avril 2018
Chez Biloute de Taoufik Lahkim
J'étais content de retrouver mes clients. Il y avait vraiment des liens d'amitié qui s'étaient noués avec une bonne douzaine d'entre eux. Je les trouvais attachants. Malgré leur faible niveau d'études, leurs connaissances du monde limitées, leur situation sociale précaire, ils étaient honnêtes, serviables, solidaires. Ils avaient bon cœur. Toujours prêts à rire, à plaisanter, même quand ils en avaient gros sur le cœur. J'étais bien en leur compagnie, et j'avais aussi toujours plaisir à leur rendre les menus services administratifs dont ils pouvaient avoir besoin. Je les dépannais aussi parfois financièrement, en attendant des jours meilleurs.
Commenter  J’apprécie          10
Lmtao   28 septembre 2016
Le Petit Français de Taoufik Lahkim
Que ce soit pour le vélo, puis pour ma motocyclette, j'allais toujours au même endroit pour leur entretien : chez mon idole du cyclisme, celui qui m'avait livré mon premier vélo. Son magasin était situé juste en face du café Marcel Cerdan. C'était son père, arrivé d'Algérie, qui l'avait ouvert. C'est là qu'il allait commencer à boxer . Excellent footballeur, ailier de l'équipe nationale marocaine, co-équipier du « Pelé » marocain, Larbi Ben M'barek, il préféra faire une carrière de boxeur : le « bombardier marocain » fut champion du monde, avant de rencontrer Edith Piaf. Marcel fut et reste encore l'une des grandes idoles des marocains.
Commenter  J’apprécie          10
Lmtao   29 avril 2018
Chez Biloute de Taoufik Lahkim
En achetant le café, «j'héritais» en même temps de Moustique: c'était un petit gabarit: 1m55, une quarantaine de kilos; le corps d'un jeune ado tout maigrichon. Été comme hiver, il était toujours vêtu d'un costume gris anthracite élimé, sur une chemise d'un blanc douteux, au col usé. La quarantaine bien passée, célibataire, il habitait un studio au deuxième étage de l'immeuble accolé au café, dans la rue.

Il passait sa vie au Stalingrad: je crois que si on vérifiait ses artères, on y aurait trouvé de la bière à la place du sang. De la pression, il ne buvait que ça. En trois ans, je crois lui avoir servi deux ou trois cafés! Il arrivait à l'ouverture, et restait souvent jusqu'à la fermeture. Au fur et à mesure des bières, ses yeux devenaient vitreux, son phrasé ralentissait, sa langue butait contre les mots, et un grand sourire niais apparaissait sur son visage. Quand il avait trop bu, il rentrait chez lui faire une sieste, puis il revenait. Lorsqu'il ne réalisait pas son état, c'était moi qui le poussait à aller se reposer. Il partait en tanguant, sans faire d'histoire. Parfois, je devais le raccompagner jusque dans son lit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lmtao   07 novembre 2016
Le Petit Français de Taoufik Lahkim
A la rentrée, nous allions être ensemble, mes sœurs et moi, pour la première fois, dans le même établissement scolaire : le fameux Lycée Lyautey. On disait de lui qu'il était le plus grand lycée français de l'étranger. Le niveau des élèves était bon, car chaque année, il y avait deux ou trois lauréats des concours internationaux. Pour la première fois aussi, j'allais découvrir la mixité.

Cette première année, j'ai découvert les filles, et mes premiers émois pour l'une d'entre elles. J'avais acheté une petite plaque de chocolat, ce que me permettait mon maigre argent de poche ; comme je n'avais pas osé la lui offrir directement, je demandé à son frère, qui était dans la même classe, de la lui donner. Elle l'a refusée, il me l'a annoncé, en la dégustant tranquillement et ironiquement. J'ai pris ce râteau comme une grosse claque. Depuis, j'ai soupiré en silence devant les filles qui me plaisaient, sans jamais leur avouer mes sentiments.
Commenter  J’apprécie          00
Lmtao   07 novembre 2016
Chercheur d'emploi de Taoufik Lahkim
Il y en a quelques unes(des annonces d'offres d'emploi), une centaine de mille dit-on. Mais comment se fait-il que des employeurs ne trouvent pas preneur ? Probablement parce que les conditions offertes sont scandaleuses. Il y en a qui profitent de la crise, pour tenter d'obtenir le maximum à moindre frais : des horaires impossibles, des conditions matérielles difficiles, des salaires indécents. Et il y a aussi beaucoup d'offres bidon : de nombreux cabinets de recrutement, d'agence d'intérim passent de fausses annonces : c'est de la publicité déguisée, qui leur coûte moins cher. Les chiffres, on leur fait dire ce qu'on veut. Il y a aussi des annonces qui passent plusieurs fois. Qui osera compter le nombre réel d'annonces sérieuses ? Encore un gros mensonge, pour entériner l'idée que les chômeurs ne font aucun effort pour retrouver un travail.
Commenter  J’apprécie          00
Lmtao   07 novembre 2016
Chercheur d'emploi de Taoufik Lahkim
il y a des chômeurs qui préfèrent rester chez eux pendant deux ans à percevoir des allocations, et refusent le travail qu'on leur propose !!!1 QU'ON LEUR PROPOSE ! Qui propose, où, dîtes le moi, que j'y aille immédiatement ! Si ça se trouve, ce ministre ne sait même pas ce qu'est Pôle Emploi. Ce n'est pas un employeur, cet organisme ne peut que proposer des offres d'emploi émises par des employeurs. Comment pourrait-on refuser un travail puisqu'il ne peut pas nous en proposer ! Et c'est vrai que chômeur, c'est très agréable, on se la coule douce ; tout le monde doit rêver d'être chômeur.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Taoufik Lahkim (4)Voir plus


Quiz Voir plus

Les Incorruptibles - Le garçon qui courait plus vite que ses rêves

Quel âge avait Solomon pendant son aventure ?

9 ans
10 ans
11 ans
13 ans

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Le garçon qui courait plus vite que ses rêves de Elizabeth LairdCréer un quiz sur cet auteur