AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 17 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Okinawa, Japon , le 17/01/1958
Biographie :

Ted Conover est un journaliste et auteur américain.

Il a grandi dans le Colorado. En 1980, il est étudiant en anthropologie lorsqu'il se décide à partager la vie des "hobos", ces sans-domicile itinérants américains.

"Au fil du rail" (Rolling Nowhere: Riding the Rails with America's Hoboes, 1984), son premier livre, l’a d’emblée placé comme le digne héritier du Nouveau Journalisme.

Diplômé de Amherst College et Marshall Scholar, il est professeur à Arthur L. Carter Journalism Institute de l'Université de New York.

Spécialiste de l’infiltration, il cultive sa fascination pour ces reportages de l’extrême en devenant gardien de prison à Sing Sing dans "Newjack: Guarding Sing Sing" (2000), finaliste du prix Pulitzer de l'essai, immigré parmi les travailleurs clandestins mexicains dans "Coyotes" (Coyotes: A Journey Across Borders with America's Illegal Migrants, 1987) ou chauffeur de taxi à Aspen au plus près des nantis dans "Whiteout: Lost In Aspen" (1991).

site officiel : http://tedconover.com/
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Ted Conover - Newjack : une année dans la prison la plus célèbre des Etats-Unis
Podcasts (1)

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
fanfanouche24   10 mai 2016
Au fil du rail de Ted Conover
Le monde des clandestins du rail a considérablement changé au cours des vingt ans qui ont suivi la première édition d'-Au fil du rail- (...)

Un autre terme "sans-abri", devenait de plus en plus fréquent à l'époque où j'ai écrit -Au fil du rail- ; au lieu de s'éteindre purement et simplement, semblait-il, les hobos allaient se fondre dans ce nouveau concept, qui ne désignait qu'un problème social et délaissait le charme romantique du monde du rail. Le plus fascinant avec les hobos, qui furent engendrés par la Grande Dépression, a toujours été leur manière de créer du romantisme à partir de la fatalité. (p. 10)
Commenter  J’apprécie          100
loudarsan   20 mai 2016
Au fil du rail de Ted Conover
« “C'est pas l'idée d'avoir un putain de boulot que j'aime pas, c'est tout ce délire autour.” Il entendait par là le processus consistant à louer et aménager un appartement, à acheter des vêtements, à chercher un emploi, à remplir des formulaires. […] Le travail était un écheveau d'obligations et d'attentes qu'il ne semblait pas du tout pressé de démêler. Sa réaction face au travail me rappelait la mienne vis-à-vis de l'école quand j'étais plus jeune : surtout après de longues vacances, la perspective de devoir rentrer de nouveau dans un système cadré avec un emploi du temps strict était assez terrifiante. »
Commenter  J’apprécie          50
Olaf   26 juillet 2016
Au fil du rail de Ted Conover
Les représentants de commerce, les pilotes de ligne et les touristes parcouraient un paquet de kilomètres, mais ils n'appréhendaient pas la géographie de la même manière que les hobos. Tiny l'avait exprimé avec justesse : "Embarquer dans un wagon de marchandises, c'est être là. Tu regardes par la porte et c'est l'Amérique. Elle est là, devant toi, sans pare-brise ni panneau au milieu."
Commenter  J’apprécie          20
loudarsan   20 mai 2016
Au fil du rail de Ted Conover


« Pour comprendre les hobos, en d'autres termes, vous devez assimiler l'idée que les gens ne peuvent pas toujours faire ce qu'on leur demande. Peut-être vous dit-on de trouver un emploi, mais il n'y en a pas. Peut-être revenez-vous d'une guerre insensée pour que l'on vous dise de continuer comme si rien ne s'était jamais passé. Peut-être habitez-vous un petit réduit dans une petite pension et passez-vous vos journées à ne rien faire. Le découragement et le dégoût viennent alors facilement. Beaucoup de carrières de hobos ont commencé lorsqu'ils ont dit à la société : “Tu peux pas m'virer — je démissionne !” »
Commenter  J’apprécie          10
loudarsan   20 mai 2016
Au fil du rail de Ted Conover
« Pour le hobo, les relations spatiales entre les lieux étaient davantage que deskilomètres sur une carte. Il jaugeait les distances en termes d'heures de train nécessaires, et perception du temps se trouvait colorée par tout ce qu'il avait vu ou senti en chemin. J'avais l'impression que le hobo comprenait la taille de l'Ouest comme personne ou presque. […] Au cours de ses centaines ou de ses milliers de voyages en train, le hobo apprenait à connaître son pays. Quelque part, la géographie américaine signifiait davantage pour le vagabond du rail. »
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur