AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Nationalité : Roumanie
Né(e) à : Bucarest , le 11/08/1930
Mort(e) le : 18/10/1980

Source : éditeur
Ajouter des informations
Bibliographie de Teodor Mazilu   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Teodor Mazilu
Tandarica   30 juillet 2019
Teodor Mazilu
Toi et moi quand on s'aimait



Toi et moi quand on s'aimait

Le soleil mieux réchauffait,

Chaudes étaient toutes les rivières

Et les brises fort légères,

Mais depuis qu'on s'est haïs

Les rivières ont refroidi

Et les rafales ont durci,

Des nues noires ont bondi,

Le soleil fut envahi,

Et la lune pour moitié,

Les étoiles sont toutes tombées.



(traduction en français par Aurel George Boeșteanu)
Commenter  J’apprécie          640
Teodor Mazilu
Tandarica   30 juillet 2019
Teodor Mazilu
L’amour



L’amour est le prolongement de la fleur

En une autre fleur. Et pour la mer le besoin

De son propre sable glissant.



L'amour est l'espoir de la pierre

De devenir un cerf. Et du soleil couchant

D’admirer un lever de soleil.



L'amour est l'effroi de la morne finitude,

De l'espace étriqué. La tendresse

Avec laquelle la pierre caresse l'idée.



L'espoir du vent d'être bleu un jour,

Du mont éternel d’être plaine

Et du soleil de se reposer un peu.



L'amour est le besoin d'immensité

Et l'instant sacré où l'infini

Se déverserait dans notre finitude.



(traduction en français par Aurel George Boeșteanu)
Commenter  J’apprécie          110
Teodor Mazilu
Tandarica   30 juillet 2019
Teodor Mazilu
Sais-tu, belle, comme étions



Sais-tu, belle, comme étions,

Avant qu’nous ne nous quittions,

Une pomm’nous suffisait,

Le désir not’ couche était,

De l'amour on se couvrait,

Et, Seigneur, comme on vivait !

Un grand vent s’est déchaîné

Et nous a, las ! dénudés

Et nous a, las ! séparés...

Qui tels orages déchaîne

Foudroie-le, Seigneur, lui-même

En terre l'anéantis,

Fais-en sable au vent qui fuit

Puisqu'il nous a désunis.



(traduction en français par Aurel George Boeșteanu)
Commenter  J’apprécie          103
Tandarica   26 octobre 2015
Galeria Palavragiilor de Teodor Mazilu
Les roses établissaient le lien avec le monde réel, le vrai : elles lui rappelaient qu'il est difficile de conquérir le prix Nobel.

[Trandafirii făceau legătura cu lumea reală, adevărată, îi aminteau că e greu de cucerit premiul Nobel.]

Page 83
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Teodor Mazilu (1)Voir plus


Quiz Voir plus

les enfants de Timpelbach de Henry Winterfeld par Mathis et Mathieu

Pourquoi appelle-t-on Oscar, Oscar le rouge ?

Il aidait son père à l'abattoir
Il a les cheveux rouges
C'est sa couleur préférée
Il saigne souvent du nez

10 questions
73 lecteurs ont répondu
Thème : Les enfants de Timpelbach de Henry WinterfeldCréer un quiz sur cet auteur