AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.64 /5 (sur 288 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) : 1962
Biographie :

Teresa Medeiros est un écrivain américain, auteur de romans sentimentaux à succès. Avant d'écrire, elle était infirmière.

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (85) Voir plus Ajouter une citation
Melvane   04 février 2013
Pour un tweet avec toi de Teresa Medeiros
Abby_Donovan : Tu pensais que ta femme était ton âme soeur quand vous vous êtes mariés ?

MarkBaynard : J'avais 22 ans. Je croyais aux arc-en-ciel, aux fées et aux licornes. Et je croyais encore que Ricky Martin était hétéro!



(...)



Abby_Donovan : Tu crois que tu te remarieras un jour ?

MarkBaynard : Non.

Abby_Donovan : Ouah! ça a dû être un sacré choc quand tu as découvert que les licornes n'existaient pas, non ?

MarkBaynard : J'étais surtout effondré quand j'ai su pour Ricky Martin.
Commenter  J’apprécie          200
Melvane   19 février 2013
Pour un tweet avec toi de Teresa Medeiros
MarkBaynard : Ce qui donne du sens à la vie, c'est ... la vie. Tu n'as pas besoin de te payer un arbre pour comprendre qu'elle a de la valeur.
Commenter  J’apprécie          162
Melvane   27 janvier 2013
Pour un tweet avec toi de Teresa Medeiros
Abby_Donovan : et pourquoi j'aurai envie de te suivre ?



MarkBaynard : Parce que je suis le champion des lavages de cerveau ?



Abby_Donovan : Donc si on devient des followers, ça veut dire qu'on a une relation suivie ?



MarkBaynard : C'est plutôt comme de tirer un coup en vitesse à l'arrière d'un taxi et d'échanger ensuite de faux numéro de portable.



Abby_Donovan : Ce serait la relation la plus longue (et la plus sérieuse) que j'aurai eue depuis longtemps.







Commenter  J’apprécie          100
Fifrildi   18 avril 2017
Le diable s'habille en tartan de Teresa Medeiros
Emma contempla leurs cheveux bruns emmêlés et leurs lèvres charnues avec une fascination à peine voilée. Même leurs nez décentrés semblaient avoir été brisés précisément au même endroit.

- Comment les autres font-ils pour vous différencier?

Se désignant mutuellement, ils répondirent à l'unisson parfait :

- Lui, c'est le moche.
Commenter  J’apprécie          90
Milka2b   24 octobre 2013
Le diable s'habille en tartan de Teresa Medeiros
— Je doute qu’une fille aussi coincée et guindée ait jamais causé plus de problèmes que le fait de sauter une maille en brodant les saintes Ecritures. (Il lança un regard oblique à son cousin.) De plus, je vois mal comment elle pourrait nous poser plus d’ennuis que cette jolie crémière de Torlundy dont le mari avait menacé de t’arracher le bras et de te battre avec jusqu’à ce que mort s’ensuive quand il t’avait surpris en train de fuir par la fenêtre de sa chambre au beau milieu de la nuit !
Commenter  J’apprécie          80
Melvane   25 janvier 2013
Pour un tweet avec toi de Teresa Medeiros
Abby_Donovan : Comment m'assurer que tu n'es pas un tueur en série ou un ado solitaire de 14 ans qui vit dans la cave de sa mère ?



MarkBaynard : Peut-être que je suis un tueur en série solitaire de 14 ans qui vit dans la cave de sa mère.



Abby_Donovan : Avec la tête de ta petite amie dans le congélo ?



MarkBaynard : Nuance. Mon ex-petite amie. Je lui avais pourtant dit que je n'aimais pas la crème dans le café. Ni les cintres en fer.
Commenter  J’apprécie          80
Melvane   25 janvier 2013
Pour un tweet avec toi de Teresa Medeiros
Abby_Donovan : Pour moi, je crois que ce sera les spaghettis du chef Buitoni.



MarkBaynard : Je vais demander au sommelier quel grand cru il recommande avec ça. Ce soir, on ne regarde pas à la dépense.



Abby_Donovan : Dans ce cas je prendrais le mouton-rothschild 1945 à 120 000 dollars.



MarkBaynard : Vous avez entendu la dame. Elle prendra un Coca light.
Commenter  J’apprécie          70
Yumiko   20 novembre 2012
Le diable s'habille en tartan de Teresa Medeiros
- Je n’attendais de votre part guère plus qu’un grognement inintelligible. Il semblerait que le comte se soit trompé, monsieur. Vous n’avez pas totalement raté votre éducation, dirait-on. Du moins, si l’on se fie à votre vocabulaire.

Il lui adressa un salut moqueur si parfait que n’importe quel gentilhomme en aurait été fier.

- Avec le temps qu’il faut et suffisamment de détermination, ma belle, n’importe quel sauvage est capable d’apprendre à imiter les meilleurs.
Commenter  J’apprécie          50
Urzy   19 avril 2016
Pour un tweet avec toi de Teresa Medeiros
MarkBaynard: Personnellement, j'ai toujours préféré la méchante sorcière de l'Ouest. Elle est si passionnée. Si incomprise. Si verte.

Commenter  J’apprécie          60
Milka2b   11 juin 2013
Pour un tweet avec toi de Teresa Medeiros
Abby_Donovan :Ne dis pas de bêtises. Les gens sont toujours en quête d’amour.



MarkBaynard :C’est vrai, certains continuent même de chercher l’amour après l’avoir trouvé.



Abby_Donovan :Cynique ?



MarkBaynard :Non, réaliste divorcé.



Abby_Donovan :Une nouvelle définition pour « incorrigible romantique » ?
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Historiettes historiques ...

"Souviens-toi du vase de Soissons !" aurait dit Clovis, à l’un de ses soldats qui n’avait pas voulu rendre un vase précieux. En représailles, Clovis aurait ...

fendu le crâne du soldat avec une hache
fait enfermer le soldat dans un vase à sa taille
condamné le soldat à faire de la poterie

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , historique , anecdotesCréer un quiz sur cet auteur