AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.19 /5 (sur 16 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Husum , le 14/09/1817
Mort(e) à : Hanerau-Hademarschen , le 04/07/1888
Biographie :

Hans Theodor Woldsen Storm est un écrivain allemand célèbre pour ses œuvres en prose et ses poèmes.

Il naquit au sein d'une famille de notables, à Husum, dans le Schleswig-Holstein, où il passa une enfance heureuse et bucolique. Theodor Storm était le premier enfant de Johann Casimir Storm et Lucie Woldsen. Johann Casimir Storm avait étudié le droit à Heidelberg et Kiel et était devenu conseiller juridique dans l'ancienne grande ville portuaire d'Husum.

Après l’obtention du baccalauréat à Lübeck, Theodor Storm fait son droit à Kiel et il s’installe comme avocat à Husum en 1843, et épouse l'une de ses cousines, Constance, en 1846. De ses années d'études datent ses amitiés avec Ferdinand Röse, Theodor et Tycho Mommsen. En 1843 il publie avec les frères Mommsen le «Lieder Buch dreier Freunde» (livre de chants des trois amis).

En lutte avec le gouvernement danois qui proclame en 1848 une nouvelle constitution, Storm choisit de quitter Husum en 1853 pour montrer sa désapprobation du statut envisagé pour le Schleswig-Holstein.

Après des débuts difficiles comme juriste au service de l’État prussien, il occupe un poste de juge à Potsdam, puis à Heiligenstadt en Thuringe. En 1864 après le départ des danois, il rentre à Husum où il travaille comme juge, il est aussi responsable de la police et des affaires de tutelle. En 1880 il quitte définitivement Husum pour vivre à Hademarschen, près de Itzehoe.

Storm meurt d’un cancer le 4 juillet 1888, il repose au cimetière St Jürgen, situé Osterende à Husum. 10 ans plus tard le 14 septembre 1898, on érigea un buste sculpté par Adolf Brütt en sa mémoire à Husum.

Ses premiers poèmes furent publiés dans un ouvrage collectif, « Livre de chants des trois amis » (1843), avec ceux de son ami d'enfance Theodor Mommsen. Avec Immensee (1851), une nouvelle nostalgique et mélancolique sur le paradis perdu de l'enfance, il affirma son talent et gagna une certaine notoriété.

Parmi ces nouvelles, citons « Viola tricolora » (1874), « Aquis submersus »(1876), « Renate » (1878) ou encore « Heinz Kirch » (1882). Il écrivit sur le tard une tragédie qui est peut-être son chef-d'œuvre, « l'Homme au cheval blanc » (1888).
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Theodor Storm
lecassin   23 janvier 2018
Theodor Storm
Nous pouvons bien aussi sonner de la trompette,

Déchirant l'air des champs de ses accents stridents ;

Nous aimons mieux flâner, au mois de mai gentil,

Quand le coucou fleurit, grive dit son babil,

Paisiblement, au bord du ru, en méditant.
Commenter  J’apprécie          220
Jangelis   24 novembre 2013
Le fils du marin de Theodor Storm
Hans Kirch restait assis à son pupitre, silencieux et immobile ; mais dans son cerveau les pensées l'assourdissaient. Son bateau, un grenier, tout ce qu'il avait mis des années à acquérir si durement remontait devant ses yeux et s'ajoutait à la somme colossale des efforts accomplis. Et c'est tout cela qu'il devrait abandonner à ce... Il n'acheva pas sa pensée. Sa tête était en feu, ses oreilles bourdonnaient.

- Gueux ! cria-t-il soudain. Ce n'est pas comme cela que tu reviendras dans la maison de ton père !
Commenter  J’apprécie          40
patricebellocq   16 mars 2014
Der Schimmelreiter. de Theodor Storm
C'est à cet instant que, sur la digue, quelque chose s'approcha de moi; je n'entendis rien, mais, de plus en plus nettement, à mesure que le croissant de lune répendait une maigre lumière, je crus distinguer une forme sombre, et bientôt, à son approche, je vis qu'elle était montée sur un cheval blanc décharné aux jambes hautes; un manteau foncé flottait autour de ses épaules et, au passage, deux yeux brûlants me regardèrent, du fond d'un visage blême.

Qui était-ce? Que me voulait-on? Je pensais alors que je n'avais perçu aucun bruit de sabots, aucun halètement de cheval, et pourtant, le cavalier et sa monture étaient passés tout prés de moi!

Pensif, je continuai mon chemin, mais je n'eus pas grand temps pour méditer; déja la forme repassait devant moi; il me sembla que le manteau me frôlait au vol, et l'apparitionavait fié, comme la premiére fois, sans faire aucun bruit. Je la vis alors s'éloigner de plus en plus, et soudain je crus voir son ombre descendre la digue, du coté des terres.

Hésitant un peu, je m'engagai à sa suite. Lors-que j'eus atteint l'endroit où elle avait disparu, je vis en bas, dans le polder, tout prés de la digue, briller l'eau d'un grand creux, c'est ainsi qu'on nomme en cette contrée les brèches creusées dans la terre par les raz-de-marée, et qui subsistent sous forme de petits étangs trés profonds.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tandarica   11 avril 2015
Immensee de Theodor Storm
In deinem Alter, mein liebes Kind, hat noch fast jedes Jahr sein eigenes Gesicht; denn die Jugend lässt sich nicht ärmer machen.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Littérature allemande... ou pas?

...

Elias Canetti
Katarina Mazetti

10 questions
59 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , littérature germanique , germanophoneCréer un quiz sur cet auteur