AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.6/5 (sur 110 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) le : 11/12/1987
Biographie :

Auteur de Bande Dessinée, Thibaut Lambert est diplômé de l’École Supérieur des Arts de Saint-Luc à Bruxelles.

Il a également fait trois ans de cours du soir à l'académie des Beaux Arts de Saint-Gilles en peinture.

Thibaut Lambert ai été animateur de stage de bande dessinée et de dessin animé de 2008 à 2010.

Peu après sa sortie de Saint-Luc, il rencontre la Ligue Alzheimer Belgique qui lui propose de travailler sur un album BD ("Al Zimmeur,") destiné à sensibiliser le jeune public à la maladie.

Ce premier album sort fin 2011 et aborde la maladie d'Alzheimer à travers le regard d'un petit garçon ne comprenant pas ce qui arrive à son papy.

Avec "Au coin d'une ride", il revient à la maladie d'Alzheimer dans une histoire pour adulte mettant en avant le rôle de l'aidant, membre de la famille ou proche, accompagnant un malade.

blog de l'auteur:
http://thibautlambert.blogspot.fr/
+ Voir plus
Source : http://www.delitoon.com/auteurs/thibaut-lambert.html
Ajouter des informations
Bibliographie de Thibaut Lambert   (8)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le sac à malices


Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Le jour du dépassement. C’est-à-dire que si on additionne tout le temps de bénévolat depuis la création du projet. Qu’on le valorise en temps de travail et donc en argent. Cette somme dépasse l’argent investi par la mairie.
Commenter  J’apprécie          70
Le charme inattendu d'un bijou rose et noir. Le vin rouge était sombre, presque noir dans les verres ballons, avec un point rose et plus lumineux au centre. C'est l'un ou c'est l'autre. La vie en rose ou la vie en noir.
Commenter  J’apprécie          50
Cette saloperie de maladie [Alzheimer] ronge ton esprit mais pas mes sentiments pour toi.
Commenter  J’apprécie          40
Notre démarche est des plus sincères, c'est un amour débarrassé d'ambition, d'égo. Juste deux personnes seules qui sentent qu'elles ont besoin l'une de l'autre.
Commenter  J’apprécie          30
Si on y réfléchit bien, tout cela ne peut pas fonctionner.
On demande à 70 personnes, ayant chacune un parcours de vie différent, de cohabiter dans un même lieu.
C'est comme si je décidais de planter 70 plantes dans une jardinière sans tenir compte de leurs spécificités.
Certaines ne vont pas prendre…
d'autres, au contraire, vont s'étoffer et s'épanouir…
...alors qu'il y en a qui végéteront.
Commenter  J’apprécie          20
Les premiers jours sont toujours les plus compliqués.
On en veut à tout le monde. À la famille de nous avoir amené ici… aux personnels de toujours devoir leur demander dès qu'on veut faire la moindre chose… aux autres, ceux qui sont "dehors" et vivent leur vie dans se soucier de nous…
Mais surtout, on s'en veut à soi-même de ne plus être capable de se débrouiller seul, comme avant.
Commenter  J’apprécie          20
On en revient toujours à la même chose. Mettre de côté l'égo et l'individualisme au profit du collectif.
Cela ne veut pas dire qu'il faut fermer sa gueule. Mais laisser une place à tout le monde. C'est la clef pour une transmission réussie.
( p 113)
Commenter  J’apprécie          20
- Hors de question d'aller quémander de la thune auprès des politiques. C'est le meilleur moyen de se faire récupérer.
- Mais tout est politique !, Faire une entrée de spectacle à cinq balles, c'est politique.
- Je parle de politique politicienne.
- Je rappelle qu'à la différence de Dékolérons, la Bigaille paye les artistes. On rend la culture accessible mais on conscientise les gens sur le travail que cela représente.

('page 73)
Commenter  J’apprécie          10
L'axe culturel.
Que la programmation parle à tout le monde. Peu importe qui tu es et ce que tu aimes, il y aura forcément un moment dans l'année qui te concernera.

L'axe associatif.
Tout est collégial. Ça évite les prises de pouvoir et les gens qui se sentent indispensables du genre "l'asso ne tient pas sans moi !". Faux § Personne n'est indispensable. Par contre on a tous quelque chose à apporter. Au bout de trois ans dans le conseil d'administration, tu sors !

(page 35)
Commenter  J’apprécie          00
Apéros qui se transformaient en soirées où tu refais le monde. Au final, la seule chose concrète qui en sort est un mal de crâne le lendemain.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Thibaut Lambert (502)Voir plus

Quiz Voir plus

Encore une potacherie

Scène de la vie quotidienne - Bonjour chéri, tu n'as pas oublié des passer au supermarché j'espère - désolé chérie, j'ai complétement zappé, j'ai eu une journée de M.... Mon boss a encore pété un câble... - on se passera de spaghetti dans les carbonara ! Question à 100 balles Quelle est la nationalité du monsieur de cette saynète ?

Polonais
Tchèque
Roumain
Italien

1 questions
30 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}