AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.52 /5 (sur 212 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 28/09/1964
Biographie :

Thierry Maugenest est un écrivain et traducteur littéraire.

Originaire d'Aix-en-Provence, il choisit de parfaire son éducation et d'étancher sa grande curiosité en parcourant le monde, sitôt le bac obtenu.

Après avoir voyagé pendant plus de dix ans (en Grèce, à Venise), il revient en France où il écrit ses premiers romans.

Son premier livre publié, "Bab el Bahar" (2003), est un récit consacré au Maroc et paraît chez l'éditeur Gabriandre. Le succès vient la même année avec "Venise.net", qui obtient de nombreux prix littéraires et lui vaut d'être traduit dans une dizaine de langues.

Il a publié une dizaine de livres parmi lesquels "Les Rillettes de Proust" (2010). Dans "La septième nuit de Venise" (Albin Michel, 2014) et "Noire Belladone" (Albin Michel, 2015), il introduit dans la Venise du XVIIIe siècle, un nouveau couple d'enquêteurs : le commissaire Zorzi Baffo, à ses heures poète érotique, et son adjoint Carlo Goldoni, futur grand auteur dramatique.

En marge de son œuvre romanesque, Thierry Maugenest a publié deux courts essais consacrés à la littérature.

En 2011, sensibilisé par le sort des enfants chiffonniers du Cambodge, il rassemble des écrivains issus de différents continents et participe à la publication de "Clair Obscur", un ouvrage collectif dont les droits sont reversés à l'ONG "Pour un Sourire d'Enfant".

Il vit désormais de sa plume et habite entre Aix-en-Provence et Venise.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Payot - Marque Page - Thierry Maugenest - L'odyssée d'Amos

Citations et extraits (54) Voir plus Ajouter une citation
gouelan   01 février 2018
Les chroniques d'Ataraxia : L'odyssée d'Amos de Thierry Maugenest
À l'heure où Yksella de Vries ordonnait de larguer les amarres, nul à bord n'eut de mauvais pressentiments. Les passagers n'ignoraient pas que la mauvaise fortune pouvait surgir en mer comme sur terre, mais l'âme des Ataraxiens était d'un naturel serein et l'insouciance régnait le plus souvent parmi eux. Peu enclins à la nostalgie, une émotion jugée à la limité de la pathologie, ils avaient appris à ne jamais imaginer le pire concernant l'avenir.
Commenter  J’apprécie          240
MORORA   23 septembre 2016
Bâchez la queue du wagon-taxi avec les pyjamas du fakir : Nouvelles fantaisies littéraires de Thierry Maugenest
« Durant des siècles, le mot triomphe est resté le seul terme de la langue française à ne pas avoir de rime. (…) Mais les temps changent ! Le bout du tunnel se dessine. Rendons gloire au verlan qui permet désormais au triomphe de trouver sa rime avec … à donf ! »
Commenter  J’apprécie          170
NCJ   03 janvier 2016
La septième nuit de Venise de Thierry Maugenest
"Et ce n'est pas à toi que j'apprendrai que le plaisir des sens n'est rien sans la poésie et le jeu de la séduction."
Commenter  J’apprécie          160
LiliGalipette   02 janvier 2012
Eroticortex de Thierry Maugenest
« Le con, ce n’est pas celui qui se trompe, mais celui qui, en se trompant, est absolument convaincu d’avoir raison. » (p. 31)
Commenter  J’apprécie          120
missmolko1   28 novembre 2014
La septième nuit de Venise de Thierry Maugenest
Introduction

Le 2 juin 2011, un quotidien italien révélait que Marta Kolsny, une étudiante américaine titulaire d'une bourse d'étude a Venise, venait de découvrir dans les archives du palais d'Arvielo un manuscrit singulier, intitulé L’Enlèvement des Polichinelles. Il s'agissait d'une comédie anonyme en trois actes, datée de 1727. Cependant, les experts qui examinèrent ces pages n'eurent aucun doute : c’était une pièce inédite de Carlo Goldoni, représentée au théâtre San Samuele cette année même, mais dont aucune trace écrite n’était encore parvenue jusqu’à nous. Un mois après cette découverte, le responsable des affaires culturelles de la mairie de Venise décida de faire jouer cette pièce dans un théatre avant d'autoriser la publication du manuscrit. Dans la préface de l’édition italienne, Federico Zampi, un historien vénitien, révélait que l'intrigue de cette comédie avait été librement inspirée de plusieurs enlèvements, suivis de meurtres, survenus a Venise en 1727. Carlo Goldoni joua d'ailleurs un rôle privilégié dans cette affaire, car avant de se consacrer entièrement au théâtre, il occupait le poste d’enquêteur adjoint a la quarantia criminelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
gouelan   02 février 2018
Les chroniques d'Ataraxia : L'odyssée d'Amos de Thierry Maugenest
- La monnaie vous permettra de réaliser vos rêves. Grâce à elle, vous ne serez plus jamais esclaves de vos devoirs. Certains êtres sont faits pour obéir, d'autres pour commander. La monnaie vous aidera à asseoir votre domination. Contre un nombre de pièces convenu, des hommes et des femmes seront disposés à se mettre à votre service. Vous ferez d'eux ce que vous voudrez. Ils travailleront pour vous et, si vous êtes assez habiles, le produit de leur labeur vous permettra de posséder plus de pièces encore, pour obtenir davantage de pouvoir. Vous jouerez tous avec le mêmes règles, mais seuls quelques-uns l'emporteront. À vous de saisir votre chance.

La foule ne formait plus désormais un espace soudé, mais un ensemble d'individualités. Les visages s'étaient durcis, les regards s'étaient chargés de défiance. Chacun caressait le projet de triompher de ses voisins. Sous les yeux de tous se dessinait le contour d'un nouveau monde, dans lequel il leur faudrait bientôt siéger à la meilleur place.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Korrigan   29 janvier 2018
Les chroniques d'Ataraxia : L'odyssée d'Amos de Thierry Maugenest
- Tu te mens à toi-même. Tu n'as jamais réellement souhaité te ranger derrière les lois d'Ataraxia.

- Si, car elles sont justes ! Elles nous permettent de vivre en paix.

- À quoi sert la paix si elle n'est au service d'aucun rêve ?

- Tes rêves ne sont qu'illusions. Tu ne penses qu'avec ton impatience. Si tu acceptais les Principes sacrés, tu vivrais enfin au présent et tu cesserais de te projeter dans le futur. Croire à un quelconque progrès de l'humanité n'est qu'une fuite en avant insensée.

- Vivre sans d'autres projets que de recommencer sans fin ce que d'autres ont fait avant nous est plus absurde encore. Quel crime l'humanité doit-elle expier pour devoir revivre la même existence pendant des siècles ?

- Tel est le prix du bonheur. Les hommes heureux n'ont pas d'histoire.
Commenter  J’apprécie          70
gouelan   01 février 2018
Les chroniques d'Ataraxia : L'odyssée d'Amos de Thierry Maugenest
Il existait bel et bien parmi eux une divinité, omniprésente et bienveillante : c'étaient les arbres, les vents, les fleuves, ces terres et ces mers qui les avaient accueillis, qui les nourrissaient et qu'ils respectaient suivant le quatrième Principe sacré, celui de la Parcimonie. S'ils ne priaient pas la nature, s'ils ne s'agenouillaient ni ne s'inclinaient devant elle, les hommes et les femmes de cette immense communauté l'aimaient en silence d'un amour presque mystique, comme aucune civilisation n'avait jamais aimé ses dieux, avec un respect profond, certes, mais sans crainte d'un jugement ni d'une quelconque colère divine.
Commenter  J’apprécie          70
gouelan   30 janvier 2018
Les chroniques d'Ataraxia : L'odyssée d'Amos de Thierry Maugenest
À quoi lui servait-il de vivre éternellement les mêmes journées ? L'idée de savoir exactement à quoi ressemblerait son existence avant même de l'avoir vécue lui était insupportable. Naxès refusait d'agir comme l'avaient fait ses ancêtres et comme le feraient ses descendants. Il cherchait un sens à sa vie, il avait besoin de livrer bataille pour aller vers l'inconnu, vers ce qu'il considérait comme l'essence même de l'humanité.
Commenter  J’apprécie          70
NCJ   03 janvier 2016
La septième nuit de Venise de Thierry Maugenest
"Le cours de l'histoire se retourne rarement, pense-t-il, et il est hasardeux de renouer avec l'esprit de conquête alors que Venise est entrée dans ce qu'il considère comme sa septième et dernière nuit, celle du masque triomphant, celle de tous les excès, de la fête, du carnaval permanent, de la débauche ; autant d’éléments qui se trouvent aux antipodes de la discipline, de l'ambition et du dépassement de soi."
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Venise.net" de Thierry Maugenest.

Comment Alexandro Baldi et le professeur Jeffers correspondent-ils ?

par lettres
par mails
par téléphone

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Venise.net de Thierry MaugenestCréer un quiz sur cet auteur

.. ..