AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.28 /5 (sur 85 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Florence , le 14/09/1938
Mort(e) à : Orsigna, Pistoia , le 28/07/2004
Biographie :

Tiziano Terzani était un journaliste, écrivain et philosophe.

Il fut l'un des journalistes italiens les plus influents du magazine allemand Der Spiegel et collaborateur du "Corriere della Sera", de "La Repubblica" et de "L'Espresso".

En 1962, il épouse Angela Staude, fille d'un peintre allemand qu'il a rencontré à 17 ans.

Le film Le Grand Voyage de la vie (Das Ende ist mein Anfang) de Jo Baier (2010), avec Bruno Ganz et Elio Germano, lui est consacré et reprend ses confidences à son fils.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Interview de Tiziano Terzani (en italien)
Citations et extraits (110) Voir plus Ajouter une citation
Bookycooky   05 mars 2018
Un mondo che non esiste piu de Tiziano Terzani
Per un cinese avere un canarino o un usignolo non vuol dire tenerlo a casa come fosse un soprammobile. Vuol dire avere un compagno con cui si va à passeggio, von cui si chiacchiera e si gioca.

( Pour un chinois avoir un canari ou un rossignol ne signifie pas l’avoir à la maison comme bibelot. C’est un compagnon, avec lequel se promener,bavarder et jouer.)

p.69
Commenter  J’apprécie          431
Bookycooky   23 février 2018
Un devin m'a dit : Voyages en Asie de Tiziano Terzani
IL caso? Difficile dire che non esiste, ma in qualche modo mi andavo convincendo che gran parte di quel che sembra succedere appunto «per caso», siamo noi che lo facciamo accadere; siamo noi che, una volta cambiati gli occhiali con cui guardiamo il mondo, vediamo ciò che prima ci sfuggiva e per questo credevamo non esistesse. Il caso, insomma, siamo noi.

(Le hasard ? Difficile de dire qu’il n’existe pas, mais d’une façon ou d’une autre je suis persuadé que ce que nous appelons le hasard, c’est nous qui le suscitons, nous qui une fois que nous changeons nos lunettes avec lesquelles nous regardions le monde, voyons ce qui auparavant nous échappait et que nous croyions qu’il n’existait pas.En somme, le hasard, c’est nous.)
Commenter  J’apprécie          420
Bookycooky   19 février 2018
Un devin m'a dit : Voyages en Asie de Tiziano Terzani
Da sempre l’uomo ha cercato di dare un senso al mistero della propria vita, di trovare una chiave del futuro, e ha sperato di poter influenzare il proprio destino. Spesso lo si dimentica, ma il cinese, come lingua scritta, è nato non come mezzo di comunicazione fra gli uomini, ma come modo di consultare gli dei. «Debbo o non debbo fare la guerra allo Stato vicino?» «Vincerò o non vincerò la battaglia?» faceva scrivere un re su un osso piatto, nei cui fori veniva poi passata una punta di ferro infuocata. La risposta divina veniva dalle incrinature prodotte dal calore. Si trattava di saperla leggere. Quelle ossa con quegli ideogrammi di tremilacinquecento anni fa sono i primi «manoscritti» cinesi che si conoscono.

( Depuis toujours l’homme a cherché à donner un sens au mystère de sa propre vie, à trouver la clé du futur, en espérant de pouvoir controller son propre destin. On l’oublie souvent, mais le chinois comme langue écrite, est apparu non comme mode de communication entre les hommes , mais comme moyen pour consulter les dieux. Un roi faisait écrire sur un os plat, des questions, “Dois-je ou non faire la guerre à mon état voisin ?”, “Gagnerais-je ou non la bataille?”, sur les trous duquel on passait par la suite le bout d’un fer incandescent, et les fissures crées par la chaleur donnaient la réponse.Il fallait juste savoir la lire.Ces os aux idéogrammes anciens de 3500 ans, sont les premiers manuscrits chinois connus de l’histoire.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          373
Bookycooky   20 février 2018
Un devin m'a dit : Voyages en Asie de Tiziano Terzani
A parte gli assassinati e i suicidi, i candidati più ovvi a diventare spiriti vaganti sono le vittime degli incidenti stradali. Per questo le associazioni buddhiste posizionano i loro furgoni nei punti più pericolosi delle strade e per questo i loro uomini, sintonizzati sulle radio della polizia, sono sempre in agguato, pronti a precipitarsi sui cadaveri. Davvero precipitarsi, perché questo tipo di attività è diventato così redditizio che le associazioni caritatevoli sono in concorrenza fra loro e ognuna cerca di portar via più cadaveri dell’altra per poi ottenere dal pubblico maggiori donazioni.

(À part les assassinés et les suicidés, les candidats les plus enclin à devenir des esprits errants sont les victimes des accidents de la route. C’est pour cela que les associations bouddhistes garent leur fourgons aux endroits les plus dangereux de la route, et leur personnel en syntonie avec la radio de la police , sont toujours à l’affût , prêt à se précipiter sur les cadavres. Vraiment se précipiter, car ce genre d’activité est devenu si lucratif que les associations caritatives font la compétition entre eux et chacun essaie d’emporter plus de cadavres que les autres, afin de pouvoir recevoir le plus de donation possible).

P.s.Bangkok/ Si un cadavre est morcelé, décapité.....son esprit devient errant donc maléfique.Ces associations caritatives les assemblent pour qu’ils aillent en paix au l’au- delà.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Bookycooky   24 février 2018
Un devin m'a dit : Voyages en Asie de Tiziano Terzani
Il Signor Lee, cinesissimo, concepito nell’isola di Hainan, nato a Malacca, orfano a tre anni, lavoratore-bambino in un ristorante della città, era presto diventato rappresentante di bevande alcoliche. Non avendo esperienza e cercando di capire se poteva fidarsi di una persona, se poteva farle credito o se quella sarebbe scappata senza pagarlo, si comprò per 50 centesimi un libretto che gli insegnò a studiare i caratteri fisici della gente e a dedurre da quelli la loro personalità. Era diventato ricco e s’era fatto la fama di mago.

( Monsieur Lee, chinois, conçu sur l’île d’Hainan, né à Malacca ,orphelin à trois ans,

travailleur mineur dans un restaurant de la ville, était vite devenu représentant en boissons alcoolisées .N’ayant pas d’expérience et essayant de comprendre s’il pouvait se fier d’une personne, s’il pouvait lui faire crédit ou si celui-ci disparaîtrait sans payer, s’acheta un livre pour 50 centimes qui lui enseigna à étudier les caractères physiques des personnes et en déduire leur personnalité.Il était devenu riche et s’était approprié la réputation de magicien.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Bookycooky   19 février 2018
Un devin m'a dit : Voyages en Asie de Tiziano Terzani
I francesi, che conoscevano bene i popoli delle loro colonie, dicevano: «I vietnamiti piantano il riso, i khmer li stanno a guardare e i lao ascoltano il riso che cresce».

( Les français qui connaissaient bien les peuples de leurs colonies disaient : « les vietnamiens plantent le riz, les khmers se contentent d’y regarder et les laotiens écoutent le riz qui pousse »)
Commenter  J’apprécie          300
enjie77   06 juillet 2019
Un devin m'a dit : Voyages en Asie de Tiziano Terzani
La nuit, Turtle House était splendide. Les gratte-ciel qui poussaient autour de nous enlevaient chaque jour un peu plus de soleil mais quand le soir tombait et que Kamsing, le jardinier , allumait les lampes cachées parmi les arbres, les lanternes autour de l'étang et les lampes à huile au pied des statues de Ganesh et de Bouddha dans le jardin, la maison retrouvait la magie tropicale, chaleureuse et paisible qui nous avait attirés en Thaïlande, après cinq années passées dans la froideur et l'austérité déprimantes du Japon. A notre arrivée, avec Angela, nous avons travaillé pendant deux semaines comme des fous pour donner une place à chaque meuble chinois, chaque statue, chaque vase, chaque dieu, chaque rouleau , chaque abat-jour tendu de cette soie jaune pâle qui fait l'atmosphère d'une pièce. Ensuite, nous n'avons plus rien fait mais la maison s'arrangeait toujours mieux autour de nous. Elle était comme nous : vieille et ayant vécu, pétrie de ce que nous étions devenus après tant d'années en Asie. De chaque objet nous ne garderions que son histoire et de l'objet lui-même, nous n'étions que les gardiens temporaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          284
Bookycooky   25 février 2018
Un devin m'a dit : Voyages en Asie de Tiziano Terzani
La prostituzione –ormai l’ho imparato –è il primo segno della liberalizzazione e della ripresa economica!

( La prostitution - désormais je l’ai appris- est le premier signe de la libération et de la reprise économique !)
Commenter  J’apprécie          280
Bookycooky   22 février 2018
Un devin m'a dit : Voyages en Asie de Tiziano Terzani
Tutti dobbiamo chiederci –e sempre –se quel che stiamo facendo migliora e arricchisce la nostra esistenza. O abbiamo tutti, per una qualche innaturale deformazione, perso l’istinto per quel che la vita dovrebbe essere, e cioè soprattutto un’occasione di felicità? E allora!

Nous devrions tous nous questionner - et continuellement - si ce que nous sommes en train de faire améliore ou appauvri notre vie. Ou , avons nous par une quelconque déformation contre nature,perdu l’instinct de ce que la vie devrait être et par dessus tout une occasion pour le bonheur ? Et alors !
Commenter  J’apprécie          262
enjie77   03 juillet 2019
Un devin m'a dit : Voyages en Asie de Tiziano Terzani
L'animal de l'année de naissance a une influence énorme sur la personnalité et le destin : celui qui naît dans l'année du rat, par exemple, devra se garder toute sa vie de tomber dans le piège ; celui qui naît dans l'année du lapin sera toujours timide et craintif ; celui qui naît sous le signe du coq devra toujours gratter la terre pour se nourrir . Les femmes nées pendant l'année du cheval sont indomptables donc des épouses difficiles ; celles qui sont nées sous la conjonction du cheval et du feu - ce qui arrive tous les soixante ans - sont sauvages et dangereuses donc presque impossibles à marier. 1966 fut une de ces années - là et en Asie de très nombreuses femmes enceintes ont préféré avorter plutôt que de mettre au monde des filles qui probablement ne trouveraient pas de mari. A Taïwan, en 1966, les naissances ont diminué de 25 %.



En revanche, les mâles qui naissent pendant l'année du dragon sont destinés à être forts, intelligents et heureux. Puisque 1988 était une année du dragon et que de surcroît, le double huit est pour les Chinois un symbole de double bonheur, de nombreux couples ont voulu avoir un enfant dans cette période. Pour que l'enfant soit encore plus heureux, beaucoup de mères ont cherché à le faire naître le huitième jour du huitième mois, si bien qu'à Singapour, Taïwan et Hong Kong, tous les lits des maternités étaient réservés par des femmes disposées à accoucher par césarienne pour faire naître leur rejeton en ce jour faste : 8.8.1988.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          255
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Voyager en chanson

On commence sans surprise... Voyage voyage - Desireless Sur le Gange ou l'Amazone Chez les blacks, chez les sikhs, chez les jaunes Voyage, voyage .....

Sortir de mon home
Dans tout le royaume
Avec des fantômes
Fuir une heure mes mômes

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : voyages , confinement , chansonCréer un quiz sur cet auteur
.. ..