AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.78 /5 (sur 60 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Bourgogne , le 29/06/1997
Biographie :

Tony Perraut est auteur de thrillers psychologiques.

Il est fondateur du site FastFrame, un site d'actualités culturelles créé en Avril 2016.

"Extraction : La naissance" (2016) est son premier roman et le premier tome d’une duologie. "Le cri des papillons" (2017) est son troisième roman.

Il est auteur indépendant depuis février 2017. Porté sur la psychologie de ses personnages, il écrit avant tout sur la séquestration, l’enfermement et les maladies mentales.

Tony Perraut vit depuis plusieurs années en Bourgogne, une région qui est l’objet de son inspiration.

son site : https://www.tonyperraut.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/perrauttony/


Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   25 novembre 2018
La poupée aux yeux de verre de Tony Perraut
C’est une vie qui bascule, le matin tu te réveilles, encore dans un état léthargique, ta matinée se termine sur cette vision, une mort. Une mort aussi affreuse qu’un cœur arraché. Rester insensible à la douleur et pleurer, pleurer, s’effondrer et pleurer. Ce n’est plus une envie, ce n’est plus une réalité. Tu ne le sais pas encore, mais ta vie vient de changer, changer à tout jamais. Tu as toujours voulu jouir de la vie, profiter de ton plaisir, de ta mère. Elle vient d’être supprimée, soudain, sans prévenir, par un homme qui se prétend ton père. Un père de douleur, un père de honte, un père sans père.
Commenter  J’apprécie          20
100jeuxfacebook   27 juillet 2016
Extraction, tome 1 : La naissance de Tony Perraut
''Je pose mon oreille contre la porte, j'entends la mort frapper.''
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   25 novembre 2018
La poupée aux yeux de verre de Tony Perraut
Je voulais… je voulais changer de vie en effleurant cette réalité, je voulais donner une envie, un espoir, et pourtant, je dis aux autres que rien ne m’importe, que cette réalité est loin, loin de toutes possibilités aujourd’hui. Je ne suis rien ni personne, et pourtant mon cœur crie, crie à l’aide, il souffre d’une douleur inexplicable créée par les tumultes de la vie, je sens mon cœur balancer, ce cri, je sens le cri venir, le cri de douleur, le cri du diable, le cri de la cruauté, je m’en souviens, oui, moi, Rose, je me souviens de ce cri, celui que j’ai poussé lorsque que je l’ai vu, lorsque j’ai vu mon père, devant ma cage, mon père avec une arme dans la main, une arme blanche, une machette parfaitement aiguisée. Je me souviens de son regard baveux, de cette soif de vengeance qui allait devenir réalité, je pouvais sentir la mort dans cette pièce, la mort dans son regard. Le regard de cette femme, cette femme qu’il tenait, le bras droit écrasant sa poitrine, cette femme qui avait ce regard, un regard bleu luisant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   27 novembre 2017
Le cri des papillons de Tony Perraut
Je veux encore croire qu’il est là pour s’excuser, trouver un compromis, me libérer et me dire qu’en échange, je devrai me taire à tout jamais. Mais malheureusement ça ne sera pas le cas. Il est là,derrière cette porte et cet homme est là pour commettre le pire des actes. Je pleure, je tremble sans moyen de me canaliser. Je sens la porte qui s’ouvre doucement, la bouche tremblante, je sens un courant d’air venir à moi. Je lève la tête, une silhouette noire, derrière, une immense lumière blanche. Il avance, cet homme imposant, il a les traits vieillis, la peau qui sent une odeur de moisissure. Je vis sans cesse dans la crainte d’être de nouveau abusée. J’ai la peur dans le ventre lorsque je me couche. Je sens qu’il est fort probable que le matin je finisse devant lui à devoir répondre à ses besoins. J’ai peur de l’avenir. Je crois au destin, celui que la vie m’a donné. Je suis peut-être un test de la nature, une chose divine qui est apparue pour accepter la pire des souffrances.
Commenter  J’apprécie          00
valunivers   25 avril 2017
Extraction, tome 1 : La naissance de Tony Perraut
Je t’ai croisé à plusieurs reprises, c’est l’air heureux mais le cœur déchiré qu’une après-midi tu étais là, à seulement quelques mètres de moi en train de signer des autographes pour ton dernier thriller dans une célèbre librairie d’un centre commercial. Je suis venue vers toi, tu m’as demandé ce que je voulais indiquer dans la première page. Je t’ai alors répondu :

– Pour mon frère.

Je me souviens de ton sourire. Pendant un instant j’ai cru que tu avais remarqué mon grain de beauté mais non.

– Mais Scarlett, c’était il y a trois ans cela, depuis je n’écris plus !

– Oui Ugo trois ans.

– Tu n’as pas essayé de me recontacter depuis ?

– Si j’ai voulu mais le problème c’est que quelques semaines après, j’ai été enlevée et emportée ici…

– Tu vas me dire que ça fait trois ans que tu es là ?

– Bah oui Ugo mais toi aussi.
Commenter  J’apprécie          00
Tony Perraut
sandydybep   18 mai 2019
Tony Perraut
Critique de « L’ange tomba »

Une nouvelle bien accrochante on est de suite dans le sujet l’evriture Est comme à son habitude très fluide. Le thème m’a de suite plu je regrette même que cela ne soit qu’une nouvelle... merci à vous de m’avoir permis de lire cette nouvelle en avant première 😍
Commenter  J’apprécie          10
tony_perraut   28 avril 2018
Sans jamais te retourner de Tony Perraut
Tu avais seulement ces souvenirs en toi. Les souvenirs, ils refont surface, d’un simple geste, tu penses à une chose, une autre arrive, sans te laisser le temps de réfléchir, tu sombres dans un état psychologique inquiétant, tu perds pied, tu le sens, tes pas n’ont plus de poids, presque aériens.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   25 novembre 2018
La poupée aux yeux de verre de Tony Perraut
La peur lui fait perdre ses moyens, elle scrute le danger sans pouvoir le maîtriser, elle rêve seulement que ce danger ne l’approche pas, qu’il reste le plus loin possible de son corps trop fragile pour le supporter. Elle lève la tête pour apercevoir des étoiles cachées par une étrange épaisseur, le plafond. Elle voit le plafond, elle le sent, elle monte sur une chaise, elle peut toucher ce plafond et pourtant, elle voit les étoiles qui scintillent les unes après les autres, parfois toutes en même temps pour lui indiquer un chemin, un chemin qui la mènera directement dans l’endroit qu’elle souhaite. Un pays où les peurs n’existent pas, elles sont invisibles, cachées derrière de maigres murs, des murs eux aussi presque invisibles.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   25 novembre 2018
La poupée aux yeux de verre de Tony Perraut
J’oublie mon passé malgré tout ce que je peux laisser croire. Oublier, loin de tout, loin des autres, je pars loin, je parle à cet homme qui se trouve devant moi, je lui parle longuement sans trop savoir si mes mésaventures l’intéressent, mais je continue, je lui donne de l’espoir, il veut cette vérité, oui, cette satanée vérité. Je ne sais pas, aujourd’hui, si je vais trouver quelque chose à dire, je n’en sais absolument rien. Va-t-il se présenter face à moi, va-t-il me demander la vérité une nouvelle fois ? Une vérité que je ne semble pas maîtriser. Non, je connais une autre vérité, une histoire plus étrange encore. Celle de ma mort, oui, ma mort, Rose. Mon expérience de mort imminente.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   25 novembre 2018
La poupée aux yeux de verre de Tony Perraut
Je vous disais à quel point j’aime voir la crainte dans les yeux de mes victimes. Surtout dans les moments où ils sont au bord du précipice, ils savent pertinemment qu’ils vont mourir, là, ici, dans les quelques secondes à venir, et où ils m’adressent un dernier regard. Oui, ce moment où ils savent que c’est de ma faute. Ils ont été tués par une poupée, comme dans les films, c’est drôle. Vous n’imaginez pas le pouvoir en moi. Otez de votre tête vos nombreux préjugés. Mortifère est possédée, elle possède une âme diabolique. Mais bordel, je suis une âme diabolique, je n’enferme personne, je suis heureuse toute seule, laissez-moi tranquille.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Amateurs de polar ? Qui a écrit quoi ... ?

Mais qui a écrit "Pandemia" ?

Maxime Chattam
Bernard Minier
Franck Thilliez
Olivier Véran

7 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar enquête , policier françaisCréer un quiz sur cet auteur