AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.54 /5 (sur 79 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Besançon , le 07/09/1866
Mort(e) à : Paris , le 07/12/1947
Biographie :

Tristan Bernard, de son vrai nom Paul Bernard, est un romancier et auteur dramatique français.
Fils d'architecte, il fait ses études au lycée Condorcet, puis à la faculté de droit. Il entame une carrière d'avocat, pour se tourner ensuite vers les affaires et prendre la direction d'une usine d'aluminium à Creil. Son goût pour le sport le conduit aussi à prendre la direction d'un vélodrome à Neuilly-sur-Seine.

En 1891, alors qu'il commence à collaborer à La Revue Blanche, il prend pour pseudonyme Tristan, le nom d'un cheval sur lequel il avait misé avec succès aux courses. En 1894, il publie son premier roman, Vous m'en direz tant !, et l'année suivante sa première pièce, Les Pieds nickelés.

Proche de Léon Blum, Jules Renard, Marcel Pagnol, Lucien Guitry et de bien d'autres artistes, Tristan Bernard se fait connaître pour ses jeux de mots, ses romans et ses pièces, ainsi que pour ses mots croisés.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Et si on ne se mentait plus?
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (79) Voir plus Ajouter une citation
Tristan Bernard
Ptitgateau   30 novembre 2015
Tristan Bernard
" Etes- vous bien sûr qu'il est muet ?

- Il le dit."
Commenter  J’apprécie          633
Tandarica   29 mai 2020
Aux abois de Tristan Bernard
Suis-je un être abominable ou non ? Ce n’est pas la question. Je constate : je n’ai pas de remords. Si je m’en veux, ce n’est pas d’avoir tué. Ce que j’éprouve, c’est le regret d’avoir empoisonné ma vie avec cette menace d’arrestation.
Commenter  J’apprécie          521
Tristan Bernard
greg320i   13 mai 2018
Tristan Bernard
Un journal coupé en morceaux n’intéresse aucune femme,

alors qu'une femme coupée en morceaux intéresse tous les journaux .
Commenter  J’apprécie          452
Tristan Bernard
annie   06 décembre 2012
Tristan Bernard
« La vraie paresse, c'est de se lever à 6 heures du matin pour avoir plus longtemps à ne rien faire. »

de Tristan Bernard
Commenter  J’apprécie          350
Tristan Bernard
rosulien   06 février 2020
Tristan Bernard
Dieu :Il est plein de bonté tant qu’on ne lui demande rien. 
Commenter  J’apprécie          250
Tristan Bernard
tynn   23 mars 2017
Tristan Bernard
L'inexpérience est ce qui permet à la jeunesse d'accomplir ce que la vieillesse sait impossible.
Commenter  J’apprécie          231
Gwen21   26 juin 2018
Mémoires d'un jeune homme rangé de Tristan Bernard
Il ne se donne pas la peine d’évaluer soigneusement les risques possibles d’une aventure ; il perd un temps infini à se prémunir contre le péril le plus lointain, aussitôt que le hasard de ses pensées le lui fait entrevoir. [...] Il a des principes, acquis au hasard, et auxquels il obéit par crainte plus que par raison, et aussi par paresse, pour n’avoir pas à choisir le meilleur parti en examinant les circonstances. Esclave de certains proverbes, il gâche sa besogne pour ne pas la remettre au lendemain. Il a toujours plusieurs cordes à son arc et les laisse pourrir toutes ; il se trouve plus démuni au moment de s’en servir, que ceux qui n’avaient qu’une corde à leur arc, et qui l’ont entretenue avec vigilance.
Commenter  J’apprécie          160
Gwen21   27 juin 2018
Mémoires d'un jeune homme rangé de Tristan Bernard
- Beau ? cria Mme Beau.

Une porte s’ouvrit au fond et Beau parut. Il n’était ni beau, ni laid. Ce n’était donc pas sur son propre visage qu’il fallait chercher l’origine de son nom patronymique, qu’il ne méritait ni par acclamation, ni par ironique antiphrase.
Commenter  J’apprécie          170
Gwen21   28 juin 2018
Mémoires d'un jeune homme rangé de Tristan Bernard
- C’est une grande faute, dit-elle enfin, de laisser les jeunes gens dans le désœuvrement. Sous prétexte d’examen de droit, tu ne vas pas au magasin, tu restes à la campagne, et, au bout du compte, tu ne fais rien. N’essaie pas de me faire croire que tu travailles. Quand on entre dans ta chambre, on te trouve étendu sur ton lit. Il y a un livre sur ta table, oh ! je sais bien. Il était ouvert à la page 32, il y a quinze jours. Il est maintenant à la page 40. Voilà ce que tu appelles travailler.
Commenter  J’apprécie          150
gill   23 décembre 2014
La Petite Illustration - Théâtre - N°289 - Le sauvage de Tristan Bernard
Mr Etienne Rey dans "Comoedia" écrit :

"Mr Tristan Bernard, j'en suis sûr, a été ravi de nous étonner en nous donnant une nouvelle comédie assez différente de celles auxquelles il nous a habituées.

Mais est-elle, après tout si différente ?

A travers une histoire attendrissante et ingénue d'un sauvage qui est une espèce d'anarchiste forestier et littéraire, on retrouve l'ironie, l'esprit, la matière narquoise et familière de l'auteur et ce ton si naturel, si souple et si vivant qui est un des plus grands charmes de Mr Tristan Bernard....
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Partir mais surtout revenir ...

Là, le héros est pas très content de revenir chez lui, où il est parti dans des conditions terribles ! Et en plus, il fait tellement chaud ...

Rendez-vous avec le crime de Julia Chapman
Sur ma peau de Gillian Flynn
Qaanaaq de Mo Malo
Canicule de Jane Harper

13 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman policier à énigme , chanson , humourCréer un quiz sur cet auteur