AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.18 /5 (sur 11 notes)

Biographie :

Journaliste et historien d'entreprises. Auteur d'une soixantaine d'ouvrages d'histoire d'entreprises, chroniqueur aux Echos, à Enjeux les Echos et à Investir, Tristan Gaston-Breton est l'une des toutes premières références en France dans le domaine de l'histoire d'entreprises et de l'édition de livres d'entreprises.

Avec Patricia Defever, Tristan Gaston-Breton est l'auteur, au Cherche Midi, de livres consacrés aux marques emblématiques: La Magie Moulinex; Peugeot, une griffe automobile; La légende Lacoste; Monoprix, au cœur de la ville, au cœur de la vie; Carte Bleue, une petite carte qui bouge; Renault Trucks, une autre idée du camion ; Rungis, le plus grand marché du monde.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Lecture du prologue de la biographie sur "Basil Zaharoff ; l'incoyable histoire du plus grand marchand d'armes du monde " de Tristan Gaston-breton (Editions Tallandier, 2019). Par Michel Olivier, libraire à la librairie La Boîte à Livres « J'ai vendu des armes à qui en voulait. Pour le faire, j'ai été français en France, russe en Russie, grec en Grèce, et ainsi de suite », confiait Basil Zaharoff, le plus grand marchand d'armes de tous les temps. Né en Turquie en 1849 de parents grecs, Basil Zaharoff passe sa jeunesse – crapuleuse – dans les bas-fonds de Constantinople. Tour à tour guide pour touristes, gardien de bordel et membre d'un gang de pompiers-pyromanes, il se lance à l'âge de 28 ans dans le commerce qui fera de lui l'homme le plus riche du monde : celui des armes. Des années durant, ce polyglotte aux manières soignées sillonne le monde pour vendre canons, mitrailleuses et navires de guerre, devenant l'intime de nombreux chefs d'État et généraux, se servant des femmes pour accomplir ses sombres desseins. Amoureux fou d'une duchesse espagnole qu'il finit par épouser après 35 ans d'attente, il tente d'acheter pour elle la principauté de Monaco avant de mourir, seul, dans son château en France en 1936. Une histoire époustouflante, digne d'un roman, écrite à partir d'archives et de sources inédites. . Tristan Gaston-Breton, docteur en histoire et collaborateur régulier du journal Les Échos, est notamment l'auteur, aux éditions Tallandier, de Serge Kampf, le plus secret des grands patrons français (2014).
+ Lire la suite
Citations et extraits (9) Ajouter une citation
benleb   27 février 2020
Basil Zaharoff: L'incroyable histoire du plus grand marchand d'armes du monde de Tristan Gaston-Breton
Pour Zaharoff cependant, la France n'est pas seulement un marché ou un terrain de jeu à la mesure de son formidable talent. Elle est devenue sa nouvelle patrie. Le 6 décembre 1897, il a déposé une demande de naturalisation devant le ministère de la Justice : elle lui a été accordée soixante-treize jours plus, le 18 février 1898. Un délai record pour ce type de procédure ! Mais comment refuser une telle faveur à un homme si utile qui connait personnellement Albert Vickers et les Rothschild ? Le voilà turc, grec et français.
Commenter  J’apprécie          11
benleb   27 février 2020
Basil Zaharoff: L'incroyable histoire du plus grand marchand d'armes du monde de Tristan Gaston-Breton
"Les premières années de la vie de M. Zaharoff sont un mystère impénétrable, écrit, désabusé, un membre de la Sureté française au ministre de l'Intérieur en 1921. Il semble qu'il y ait un trou dans la vie de cet homme, mais un trou de vilenie qu'il faut oublier. Les différents services de police ont bien cherché à percer ce mystère; ils n'y sont parvenus que par des moyens de fortune n'offrant pas de certitude. Des indications ont appris que M. Zaharoff aurait été bandit dans sa jeunesse."
Commenter  J’apprécie          11
rkhettaoui   01 juin 2017
La saga des Rothschild de Tristan Gaston-Breton
Les Rothschild ont tout connu : les guerres, les crises économiques, les spoliations, l’exil et même quelques revers de fortune. Ils sont pourtant toujours là, figurent encore parmi l’élite de la banque mondiale et sont plus riches qu’il y a deux siècles. Sans doute leur périmètre s’est-il réduit : des cinq « maisons Rothschild » ouvertes au XIXe siècle – Londres, Paris, Francfort, Vienne et Naples –, il ne reste plus aujourd’hui que les deux premières, d’ailleurs réunifiées. Mais elles continuent de brasser d’immenses affaires ; elles continuent également d’alimenter l’actualité économique comme l’a montré, en juin 2016, l’annonce de la fusion entre Rothschild & Co., le groupe financier relancé par David de Rothschild au lendemain de la nationalisation de 1981, et la banque Martin Maurel.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   01 juin 2017
La saga des Rothschild de Tristan Gaston-Breton
Mieux valait cacher sa fortune, ne pas se faire remarquer par son train de vie et ne pas s’engager trop avant dans les allées du pouvoir. La prudence exigeait de paraître plus pauvre qu’on ne l’était réellement.
Commenter  J’apprécie          10
splaett   22 novembre 2019
Sauvez l'or de la Banque de France ! L'incroyable périple (1940-1945) de Tristan Gaston-Breton
Dans le courant de l'année 1946, le stock d'or de la Banque de France mis à l'abri aux États-Unis, au Canada, en Martinique et en Afrique est rapatrié en France. 6 ans après les événements de mai et juin 1940 les navires de la Royale refont en sens inverse le chemin qu'ils avaient parcouru à l'heure de la débâcle sous la menace des bombes et des sous-marins.

A la fin de l'année 1946 toute l'encaisse métallique de la Banque de France a réintégré les coffres d'où on l'avait sorti pour la soustraire aux convoitises des Allemands.
Commenter  J’apprécie          00
Balthazar21   11 juin 2017
La saga des Rothschild de Tristan Gaston-Breton
D'innombrables anecdotes circulent sur le fondateur de la branche anglaise de la famille. Craint pour sa puissance, il est moqué pour ses manières et son humeur changeante. "Bon, c'est très bien. Vous êtes le premier baron de la chrétienté. Eh bien, moi, je suis le premier baron juif. C'est beaucoup plus intéressant, et pourtant je n'en fais pas tant d'histoires ..." lance-t-il ainsi au duc de Montmorency qui, lors d'une réception, a entrepris de dérouler son arbre généalogique au duc de Wellington.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   01 juin 2017
La saga des Rothschild de Tristan Gaston-Breton
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, la première force des Rothschild fut d’être juifs. Si leur religion leur valut d’innombrables avanies, elle leur donna accès à une profession dans laquelle leurs coreligionnaires avaient acquis de longue date une réputation flatteuse, notamment dans les cours d’Allemagne où le recours aux « Juifs de cour » était la norme : le maniement d’argent et de valeurs.
Commenter  J’apprécie          00
Tristan Gaston-Breton
Balthazar21   11 juin 2017
Tristan Gaston-Breton
"Nos ministres français sont comme des serviettes: après un certain temps, il faut les laver et les laisser se reposer. Cela les améliore."
Commenter  J’apprécie          00
Balthazar21   11 juin 2017
La saga des Rothschild de Tristan Gaston-Breton
"Nos ministres français sont comme des serviettes: après un certain temps, il faut les laver et les laisser se reposer. Cela les améliore."
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Tristan Gaston-Breton (22)Voir plus