AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.81 /5 (sur 228 notes)

Nationalité : Autriche
Né(e) à : Vienne , 1967
Biographie :

Ulli Lust vit à Berlin depuis 1995 où elle a fait des études artistiques à la Kunsthochschule.

Elle commence sa carrière comme illustratrice de livres pour enfants en 1993 et se lance dans la bande dessinée en 1998. Elle pratique la bande dessinée-reportage pour de nombreux journaux ou magazines, et notamment le Frankfurter Allgemeine Zeitung, Das Magazin, Le Monde diplomatique et Die Zeit.

Son premier recueil de bandes dessinées, "Alltagsspionage", a été publié chez Monogatari en 2001, puis elle réalise de nombreux ouvrages dont "Fashionvictims, Minireportagen aus Berlin" (2008, Avant-Verlag).

Elle a participé au collectif "Pommes d’amour" (publié en 2008 chez Delcourt) et L’employé du Moi a édité en 2009 son récit érotico-mythique: "Airpussy".

Son dernier livre, "Trop n’est pas assez" (Heute ist der Letzte Tag vom rest Deines Lebens »), a été publié en octobre 2009 par les éditions Avant-Verlag et a reçu le Prix Révélation du festival d'Angoulême 2011.

Ulli Lust est également la créatrice du site de publication online electrocomics.com où elle publie des e-books et des strips d’auteurs du monde entier.
+ Voir plus
Source : www.bibliosurf.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Ulli Lust - Voix de la nuit
Podcasts (1)

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
KrisPy   21 septembre 2015
Trop n'est pas assez de Ulli Lust
- Ces ritals sont affamés ! Dans ce pays règne encore le mythe de la virginité. La femme est sacrée ! Sainte Vierge Mère de Dieu ! Et plus on va vers le sud, pire c'est.

C'est pourquoi le foutre leur sort par les yeux, le nez et les oreilles ! Ils se jettent sur les touristes pour tirer un coup facile. Ils pensent qu'il suffit d'inviter une étrangère à manger des spaghettis... pour que ces connes tombent dans le panneau !

J'espère que vous n'êtes pas assez bêtes pour vous vendre pour une bouchée de pain !

- Bien sûr que non !

- Tu déconnes ?

[...]

- Les Romains ont l'habitude des mendiants. A Rome, la différence entre riches et pauvres est extrême. Alors faire l'aumône est de bon ton.

En plus, t'es une jeune fille, toute dépenaillée.

- Hé, c'est la mode ! A Vienne, on vend ces pantalons lacérés dans les boutiques !

- Hahaha ! Les gens d'ici ne savent pas ce que c'est que des punks ! De toute façon, y a qu'une société d'abondance qui puisse produire une mode pareille ! En Italie du Sud, il y a de la vraie pauvreté. Là, personne ne se mettra volontairement des loques sur le dos !

- Au début, je les ai lacérés moi-même. Et je suis fière de chaque déchirure qui s'ajoute.

- Les mecs aussi raffolent des déchirures. Pour mater ta culotte !

- Et alors ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ladydede   14 juillet 2013
Trop n'est pas assez de Ulli Lust
Edi est couchée avec Andreas. J'ai le sac de couchage pour moi toute seule. Enfin assez de place pour m'étirer. La brise fraîche de la nuit balaie le parc. Bruissement des feuilles. L'espace infini tout autour se déploie en moi aussi. Blottie dans mon nid, je suis heureuse.
Commenter  J’apprécie          60
gaspardB   17 juillet 2011
Trop n'est pas assez de Ulli Lust
Il y a une légende autrichienne qui dit : celui qui veut traverser la tour sombre doit regarder vers l'avant. Celui qui se retourne sera englouti par l'enfer.
Commenter  J’apprécie          50
Trebulle   02 avril 2018
Alors que j'essayais d'être quelqu'un de bien de Ulli Lust
-Ulli... Il faut qu'on parle.

-De quoi ?

- Je crains que ce soit une erreur de parler de ça. Mais une chose est sûre. Je veux être honnête avec toi. ... Je ne veux pas te mentir.

-Allez, accouche !

-C'est toujours pareil. ... J'EN AI MARRE ! ... Marie était ma première amie, on s'est beaucoup aimés. C'était une musicienne magnifique, une femme sensible , pleine de tendresse. Physiquement elle était exactement mon type, mince, presque adolescente, et malgré tout ... ....durant toutes ces années, nous avons très peu couché ensemble, puis de moins en moins , et à la fin, plus du tout. ... Mais ça ne nous manquait pas. Sur bien des points, nous étions un couple idéal.

- Pendant des années tu n'as pas eu de relations sexuelles ?

- Si. C'était la période hippie. J'avais mes aventures, et elle aussi. Ça n'a jamais été un problème entre nous.

- Ah ! Bon.

- Mais un jour, elle m'a quand même quitté pour un autre homme. ... Depuis c'est toujours le même schéma qui se répète. C'est comme une malédiction ! ... Je rencontre et j'aime une femme, et tant que nous ne nous connaissons pas vraiment , nous avons une vie sexuelle d'une intensité indescriptible ! Mais quand ça devient une vraie relation et que la proximité augmente, l'animal sexuel qui est en moi se met à mourir. ... Je me suis souvent posé la question : ne suis-je attiré que par l'inconnu, la femme mystérieuse ? ... Ou bien cela vient-il du fait qu'elle ME connaît mieux ? ... Au début, je peux jouer le mec super, j'ai les choses en main, je suis conquérant. ... Mais au quotidien, inévitablement, c'est le petit Georg angoissé qui revient. ... Et il n'arrive pas à croire qu'une femme puisse le trouver attirant.

- Mais c'est idiot !

- Oui, je sais. ... Je perçois tout le mécanisme, mais j'en reste quand même prisonnier. ... Et là, ça a recommencé. Je ne ressens plus rien.

- Je ne comprends pas ... tu ne veux plus qu'on soit ensemble ?

-Qu'est-ce qui te fait dire ça ? ... J'ai peur de te perdre ! ...Tu es ce qui m'est arrivé de mieux ces dernières années ! Je t'aime !

- Moi aussi, je t'aime !

-Pfff. Et je ne sais pas ce qui m'arrive. Je ne dis que des conneries, oublie tout ça...

-Mais non, chéri ... Si je t'aime, c'est justement parce que tu es un peu fou !

- Un peu ? C'est une estimation très optimiste.

- Moi je trouve très sain de parler aussi ouvertement des sentiments. La maladie, ce serait de les refouler.

-Oui, mais ...



- On n'est pas obligés de coucher ensemble à tout prix. On peut quand même rester ensemble. Le sexe, ce n'est pas le plus important.

-Pfff...Mais SI, le sexe est important !

- Oui, bien sûr. Pour te détendre, le mieux est peut-être de ne pas y penser pendant un moment.

-Hmm... Peut-être.

- Mais je veux pouvoir continuer à t'embrasser !

-Ah, Ulli... Avec toi, tout est toujours si simple.

-Ça te dérangerait si j'avais des amants ?

-Non. Bien sûr que non.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gridou   08 mars 2012
Trop n'est pas assez de Ulli Lust
On ne dit pas "oui" à un type qui dit "tu veux baiser" à la place de "bonjour"!

Commenter  J’apprécie          30
CocotteMoineau   28 février 2018
Trop n'est pas assez de Ulli Lust
Je fais quelque chose d'intelligent! Je veux dire, je refuse cette société de merde! Je la quitte!
Commenter  J’apprécie          20
Trebulle   02 avril 2018
Alors que j'essayais d'être quelqu'un de bien de Ulli Lust
-Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre avaient aussi une relation ouverte. Tu le savais ?

-Vraiment ?

- Ils se décrivaient comme un couple osmotique, sans être vraiment, sur le plan sexuel, faits l'un pour l'autre. Leur relation sexuelle ne dura que les premières années.

-Intéressant.

-Leur attirance se situait essentiellement au plan intellectuel. Ils échangeaient en permanence sur leur travail et leurs réflexions.

Commenter  J’apprécie          00
CocotteMoineau   28 février 2018
Trop n'est pas assez de Ulli Lust
N'ont-ils aucun sentiment de pudeur?
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Céréales quiz !

Poursuivis par la police, Walter, un truand sans envergure, et Francesca, sa maîtresse, se réfugient dans un campement de «mondines», ces repiqueuses de riz de la plaine du Pô, où ils découvrent le dur travail des ouvrières agricoles. Ils y font la connaissance de la belle mais dangereuse Silvana. Celle-ci, voyant clair dans le jeu des deux fugitifs, dénonce Francesca au sergent Marco et, une fois la voie libre, devient la maîtresse de Walter. Le truand tombe vite sous le charme de cette femme aux mœurs libres et à l'allure farouche. Les deux amants, sentant tourner le vent, décident de s'enfuir. Le sergent Marco se lance à leur poursuite...

Riz amer
Blé amer
Orge amer
Seigle amer

11 questions
27 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , céréales , films , bd adulte , romans policiers et polarsCréer un quiz sur cet auteur