AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.9 /5 (sur 29 notes)

Nationalité : Syrie
Né(e) à : Damas , 1928
Mort(e) à : Paris , le 14/01/2003
Biographie :

Vahé Katcha, de son vrai nom Vahé-Karnik Khatchadourian, (Damas, 1928 - Paris, 14 janvier 2003) est un écrivain et scénariste français d'origine arménienne.

Né en Syrie, Vahé Katcha passe son adolescence au Liban. Il le quitte à 17 ans pour la France. Il suit à Paris des études de cinéma et de mise en scène et obtient le Prix Pelman en 1962 pour deux reportages journalistiques : Pas de pitié pour les aveugles et Les cancéreux.

Il publie son premier livre à l'âge de 20 ans, Les mégots du dimanche (Gallimard). Son deuxième ouvrage, Œil pour œil est adapté au cinéma par André Cayatte. Vahé Katcha a écrit 25 romans, 2 pièces et 15 scénarios de films. Parmi ses romans adaptés au cinéma figurent Galia qui a révélé Mireille Darc au public, À Cœur joie avec Brigitte Bardot, Le Maître-nageur avec Jean-Louis Trintignant et Jean-Claude Brialy ou La Grande Sauterelle avec Mireille Darc.

Il a aussi travaillé pour la MGM et le film Un homme doit mourir (The Hook) (avec, entre autres, Kirk Douglas), l'adaptation de son livre L'Hameçon et participé à l'écriture des scénarios des films d'Henri Verneuil Le Casse ou Mayrig. Son roman phare reste l'épopée familiale des Dourian dans Un poignard dans ce jardin (1981), œuvre à la fois romanesque et historique d'une famille arménienne. L'histoire se situe avant, pendant et après le génocide arménien et raconte l'histoire d'une famille arménienne de Constantinople.

Parmi ses autres romans, notamment publiés par les Presses de la Cité, figurent Un bateau de singes (1966), Un bruit qui court (1979), Le Chypriote (en collaboration, 1982).
+ Voir plus
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vah%C3%A9_Katcha
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (7) Ajouter une citation
lecassin   27 février 2014
Oeil pour oeil de Vahé Khatchadourian
C’est commode, une colère. On n’a pas le temps d’approfondir une pensée. Les phrases mi-sincères coulent, volent, frappent, éclatent et le pire, c’est qu’on finit par y croire.
Commenter  J’apprécie          260
Pecosa   24 août 2019
Le maître nageur de Vahé Khatchadourian
J'ai fait tous les métiers qui prolongent la pauvreté. Depuis l'âge de vingt ans, je cours après cet argent qui s'effarouche dès que je tends la main pour le saisir, semblable à un chat sauvage au pelage fluide. Je n'arrive jamais à la rattraper malgré les pièges que je confectionne sur son chemin. Je m'y prends mal peut-être, je ne ramasse que des miettes et la course me semble toujours truquée. Je ne cherche pas la fortune. Juste de quoi vivre et de fonctionner: manger, boire, dormir.
Commenter  J’apprécie          192
lecassin   17 juin 2013
Se réveiller démon de Vahé Khatchadourian
Tout à l'heure, en écoutant le procureur général, j'étais persuadé d'être un criminel. En écoutant mon avocat, j'avais la certitude d'être innocent. Coupable ? Innocent ? Je n'arrivais pas à faire le point. Le doute s'était enraciné dans mon esprit.
Commenter  J’apprécie          140
HORUSFONCK   12 novembre 2017
Oeil pour oeil de Vahé Khatchadourian
La route s'étirait toute droite devant lui, bordée d'orangers que protégeaient, en guise de fils barbelés, des cactus sauvages. Elle donnait l'impression qu'elle allait piquer du nez dans la mer, tout au fond.
Commenter  J’apprécie          100
Mimeko   16 mai 2016
Se réveiller démon de Vahé Khatchadourian
On aime, on n'aime plus. A quoi bon disséquer la frontière qui sépare l'amour de l'indifférence. Que trouverai-je ? Des explications ? Et après ?
Commenter  J’apprécie          100
Mimeko   13 décembre 2015
Le repas des fauves de Vahé Khatchadourian
Kaubach (officier SS) : Je ne vous demande de sacrifier deux des vôtres, mais d'en sauver cinq. Cinq qui devront leur vie aux deux autres. Je vous offre là un beau rôle, non ?
Commenter  J’apprécie          70
laloutski   21 avril 2020
Un bateau de singes de Vahé Khatchadourian
Le commandant Simo se débarrassa de son uniforme mouillé et se blottit sous la douche. Une eau tiède et salée gicla sur son corps musclé, entraînant la sueur qui s'était collée sur sa peau. Il ferma les yeux, retint son souffle et resta durant une minute dans une immobilité complète. Une minute en dehors du temps. Tête vide et corps flottant. Ne penser à rien. Se détacher du décor et des responsabilités. Dès qu'il ouvrit les yeux, dès qu'il aspira la première bouffée d'air, il fut enveloppé, englouti, dévoré par la réalité quotidienne. Plus moyen d'y échapper...
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Vahé Khatchadourian (41)Voir plus