AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.58 /5 (sur 98 notes)

Nationalité : Inde
Né(e) à : Kerala, Inde , le 19/01/1908
Mort(e) à : Beypore , le 05/07/1994
Biographie :

Vaikom Muhammad Basheer (1908-1994) est né à Vaikom, au Kerala (côte sud-ouest de l'Inde). À l'adolescence, il s'échappe de chez ses parents afin de participer au mouvement de lutte pour l'Indépendance de l'Inde. Il connaît la prison pour ses positions et activités politiques, puis passe de nombreuses années à voyager à travers toute l'Inde, côtoyant sages hindous et mystiques soufis. Il est l'un des écrivains les plus importants de la littérature malayalam contemporaine. Et l'auteur de très nombreuses nouvelles et plusieurs romans courts. Le gouvernement indien lui a attribué le prestigieux prix Padmashri en 1982.

Source : http://www.zulma.fr/auteur-vaikom-muhammad-basheer-281.html
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
Unhomosapiens   16 février 2020
Grand-père avait un éléphant de Vaikom Muhammad Basheer
On sait tous que naître conduit à mourir. Je mourrai, vous mourrez, nous mourrons tous. Dans le Coran, il est écrit que toutes les âmes connaissent le goût de la mort. De la même façon, le monde sera détruit un jour. Peu importe pourquoi. Il sera détruit quand il devra l'être. Mais jusque là, nous devons nous employer à être heureux. Si les gens deviennent orgueilleux, c'est par défaut de conscience. Mais tout le monde ne connaît pas l'envie ou l'hostilité et les gens ont besoin de quelqu'un qui les remettent sur la bonne voie. Il faut s'appliquer à les rendre meilleurs en abandonnant l'idée qu'ils sont mauvais.
Commenter  J’apprécie          50
litolff   22 février 2012
Grand-père avait un éléphant de Vaikom Muhammad Basheer
Tu n'as pas à te faire remarquer comme elle. Son grand-père n'avait qu'un char à boeufs ! Et toi ? Toi, tu es la fille chérie de la fille chérie d'Anamakkar ! Ton grand-père avait un éléphant, un grand mâle à défenses !
Commenter  J’apprécie          60
5Arabella   09 août 2018
Le talisman de Vaikom Muhammad Basheer
Le sentier disparut à sa vue ; la pénombre gagnait du terrain, la colline s'était recouverte d'un manteau d'obscurité, circonscrite par un silence impressionnant. Un vol d'échassiers noirs traversait le ciel sombre, une nappe opaque engouffrait les cocotiers. Etaient-ce des volutes de brume qu'il voyait s'élever du jardin pour se dissoudre dans le ciel ? La lampe du globe terrestre s'était éteinte. Le silence profond des ténèbres engendrait un lui un sentiment d'extase. Il regardait, les yeux grand ouverts.
Commenter  J’apprécie          50
Lounima   06 mai 2012
Grand-père avait un éléphant de Vaikom Muhammad Basheer
"Kounnioupattoumma ressentait un bonheur indéfinissable, mâtiné de révolte et du désir de se venger. La perte subie était certes un grand malheur, mais elle voyait des gens, respirait l'air pur, profitait de la lumière du soleil, prenait des bains de lune, courait, sautait, chantait. Elle ne connaissait aucune chanson, mais qu'importe, elle était libre de faire ce que bon lui semblait." (Zulma - p.39)
Commenter  J’apprécie          50
litolff   22 février 2012
Grand-père avait un éléphant de Vaikom Muhammad Basheer
Même sans en comprendre le sens, elle récitait des passages du Coran, comme le faisaient son père et sa mère, comme l'avait fait son grand-père Anamakkar. Personne ne savait ce que disait le livre. Eût-on abattu tous les arbres de la terre pour en faire des crayons, changé en encre l'eau de tous les océans, on aurait épuisé les forêts et tari les mers avant d'avoir expliqué le sens d'un seul de ses chapitres. Le Coran était un livre saint et sacré. Tout y était contenu. Personne n'en était l'auteur.
Commenter  J’apprécie          40
litolff   22 février 2012
Grand-père avait un éléphant de Vaikom Muhammad Basheer
Le garçon qui viendrait l'épouser, elle aurait voulu le rencontrer d'abord. Juste pour le voir. Mais elle ne s'en était ouverte à personne, car ce genre de désir n'était pas convenable de la part d'une femme musulmane.
Commenter  J’apprécie          40
5Arabella   09 août 2018
Le talisman de Vaikom Muhammad Basheer
Par une nuit de lune, disons que c'est une histoire de fantôme. Ce qu'on entend par là, je n'ai pas l'intention de vous l'expliquer. Vous le savez très bien, tous autant que vous êtes. Les histoires de fantômes sont liées à l 'histoire des sociétés humaines. Quoique. Déjà à l'ère de la préhistoire, on devait trouver des fantômes et des histoires de fantômes...Mais bon, vous aurez compris où je veux en venir. En deux mots, je me demande si les fantômes existent vraiment.
Commenter  J’apprécie          30
Unhomosapiens   16 février 2020
Grand-père avait un éléphant de Vaikom Muhammad Basheer
Même sans en comprendre le sens, elle récitait des passages du Coran, comme le faisait son père et sa mère, comme l'avait fait son grand-père. Personne ne savait ce que disait le livre. Eut-on abattu tous les arbres de la terre pour en faire des crayons, changé en encre tous les océans, on aurait épuisé les forêts et tari les mers avant d'avoir expliqué le sens d'un seul de ses chapitres.
Commenter  J’apprécie          30
Unhomosapiens   16 février 2020
Grand-père avait un éléphant de Vaikom Muhammad Basheer
Elle était une femme musulmane, alors...

Alors elle était prisonnière. Elle a n'avait pas droit au vent, ni à la lumière du jour. Elle se développait rapidement, éclatait dans ses chemises devenues trop étroites. Elle faisait d'étranges rêves éveillés, de ceux qu'on ne peut raconter à personne, qui mettait le feu à chaque atome de son corps.
Commenter  J’apprécie          30
Lounima   17 mai 2012
Le talisman de Vaikom Muhammad Basheer
"Les rivalités intercommunautaires, chez nous au Kerala, ne sont que des bouffées de zéphyr en comparaison de ce qui se passe dans le Nord, où un véritable typhon de haine souffle constamment et partout. Hindous, Musulmans et Sikhs s'y comportent comme des bêtes sauvages, se jettent les uns sur les autres, se déchirent à belles dents et se délectent de la mort de leur ennemi. Toute la confiance qui a pu exister un temps entre eux est détruite et leurs cultures ont devenues inconciliables. A croire que la situation n'a pas évolué d'un iota en plusieurs siècles, depuis l'époque où les querelles se réglaient dans le sang. Tueries de vaches, disputes linguistiques, tout est bon pour alimenter le feu du sacrifice que réclame l'expression de leur rivalité." (Zulma - p.195)
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Vaikom Muhammad Basheer (117)Voir plus


Quiz Voir plus

Le carcan d'une rose

Quel âge à Perrine, au début du livre?

12 ans
16 ans
17 ans
14 ans

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour , romanceCréer un quiz sur cet auteur

.. ..