AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.27 /5 (sur 98 notes)

Nationalité : Italie
Biographie :

Valentina Giambanco (V.M.Giambanco) est diplômée de Goldsmiths College de l’Université de Londres.

Elle était monteuse pour le cinéma et a travaillé sur de nombreux films à succès, anglais et américains, avant de se lancer dans l'écriture.

13 jours est son premier roman.

Elle vit à Londres.

site de l'auteur:
http://www.vmgiambanco.com/

Ajouter des informations
Bibliographie de Valentina Giambanco   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
clairesalander   18 mai 2016
13 jours de Valentina Giambanco
"Ca n'en vaut pas le coup, répliqua Brown. Il n'y a même pas cinquante dollars dans la caisse. Et je te signale que t'es en train de menacer deux flics", ajouta-t-il en indiquant de la tête sa partenaire.

Le regard de la gamine refléta une expression éloquente, du genre "Oh, merde !".
Commenter  J’apprécie          100
amanline   31 janvier 2015
13 jours de Valentina Giambanco
Quand on se retrouve en face d'un mur, il est parfois utile d'y donner quelques coups de pied pour voir si des morceaux s'en détachent.
Commenter  J’apprécie          90
cecile13   02 août 2018
13 jours de Valentina Giambanco
Ses manches retroussées laissaient voir, sur son avant-bras droit, un tatouage carcéral typique : un aigle cerné par du fil barbelé. Il y jeta un bref coup d’œil.



" C'était à la prison d'Etat, il y a vingt-trois ans. Je l'ai gardé pour me rappeler que j'ai été jeune, beau gosse et con comme la lune."
Commenter  J’apprécie          61
Holon   28 octobre 2015
13 jours de Valentina Giambanco
Je sais que les romans policiers sont a la mode de nos jours, 13 Jours est du n'importe quoi une histoire improvisée au fur et mesure de la lecture et surement de l'écriture bref un passage obligé afin d'apprécié une œuvre future.



Commenter  J’apprécie          50
soltan   19 février 2014
13 jours de Valentina Giambanco
Kelly s'anima brusquement. " Y a des rumeurs qui circulent, Madison, comme quoi vous avez trop la pétoche pour continuer à enquêter sur Cameron.

- Pardon ?

- On raconte que vous vous êtes dégonflée après ce qui s'est passé hier soir, et que du coup vous avez échafaudé toutes sortes d'hypothèses à la mords-moi-le-noeud. Vous bossez à la Crim' depuis... quoi ? Un mois ? Ce que vous avez fait, c'est la connerie typique d'un bleu : la pression était trop forte pour vous, et vous avez pas été capable de protéger votre partenaire. "

Alice avança d'un pas, certaine en cet instant qu'elle ne pourrait plus se contenir.

" Quoi ? " gronda Kelly.

Elle n'avait plus qu'une envie : lui rabaisser son caquet, égaliser le score après quatre semaines à supporter sa grossièreté et la puanteur de ses cigares au rabais. Un des cigares en question fiché entre les lèvres, il carra les épaules et crispa la mâchoire.

Autour d'eux, tous les autres s'étaient figés dans l'attente de ce qui allait suivre. Sachant qu'il était inutile de hausser le ton, Alice prit la parole posément.

" Vous voulez que je vous dise ? Sur la liste de tous les trucs regrettables qui se sont produits cette semaine, vous êtes loin de figurer en première position ; vous, je vous situe grosso modo entre "J'ai oublié de passer au pressing" et "Il faut que je fasse le plein ". Je me fous de ce que vous pensez, Kelly, parce que pour moi vous n'êtes qu'un désagrément mineur - juste une mauvaise odeur, une saleté dans les toilettes qui ne vaut même pas la peine qu'on tire la chasse. Bon, c'est clair ou je continue ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   02 novembre 2019
13 jours de Valentina Giambanco
Alice la remarqua tout de suite, car elle avait l’air très jeune et portait des vêtements inadaptés à la saison : blouson en denim sur un pantalon de toile. Elle doit être gelée. Cette gamine aurait-elle besoin d’aide ? se demanda-t-elle en l’observant. Les cheveux blonds coupés court, elle ne paraissait pas avoir plus de quatorze ans – le profil type de la fugueuse, sac à dos compris. Alice nota le rouge à lèvres rose, l’épais trait d’eye-liner, les joues rougies par le froid.
Commenter  J’apprécie          30
isalef95   12 novembre 2014
13 jours de Valentina Giambanco
Alice Madison, dix ans, appuya son vélo contre le mur en béton tiédi par le soleil et se dirigea vers la porte-moustiquaire rouilléee du bungalow. (...) Au sous-sol, les hommes jouaient depuis douze heures sans interruption, et se fichaient pas mal qu'il n'y ait aucune fenêtre dans ce lieu ou qu'il ne porte pas un nom aussi célèbre que celui des casinos de Las Vegas. La partie n'en était pas moins acharnée et les sommes conséquentes pour chacun d'eux.(...)

"Salut ma puce, dit l'un des joueurs.

- B'jour p'pa", répondit Alice.

(...)"Tu sais quoi, ma puce? reprit son père. Y a pas dix minutes que Richard nous a tiré une quinte flush. Quelle est la probabilité d'avoir une main pareille? ajouta-t-il, les yeux brillants.

- Une chance sur quelques milliers", répondit Alice sans hésitation.Tous les joueurs éclatèrent de rire. Alice avait assisté à bon nombre de leurs parties. Sa présence ne les dérangeait pas le moins du monde; au contraire, elle les stimulait. Elle était devenue en quelque sorte leur mascotte, cette gosse capable de comprendre les joies et les arcanes de leur religion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   02 novembre 2019
13 jours de Valentina Giambanco
LES TÉNÈBRES. Les vagues grondaient et déferlaient sur la plage de galets, produisant un fracas comme jamais James Sinclair n’en avait entendu. Il lui semblait le sentir résonner dans tout son corps.



Il ne se rappelait pas s’être réveillé, ni avoir quitté la maison pour descendre jusqu’au ponton. Un vent froid lui cinglait le visage, pourtant une sensation de brûlure se répandait dans ses poumons. Pris de panique, il tenta d’ouvrir les yeux, mais le goût du sang lui emplit la bouche et il s’entendit hurler. Il y avait le lit sur lequel il était couché, il y avait le bandeau sur ses yeux, les liens autour de sa gorge et de ses mains… Il pensa à ses enfants. Il pensa à sa femme.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   02 novembre 2019
13 jours de Valentina Giambanco
Six heures du matin. Alice enfila sa veste, redressa les piles de papiers sur son bureau, et éteignit sa lampe avant de sortir. Howard Jenner, l’agent de permanence, lui adressa un petit signe, le téléphone calé entre l’oreille et l’épaule. Sur les marches, à l’entrée du poste, elle croisa deux inspecteurs qui encadraient un pochard menotté. L’homme la reluqua au passage.



« Fais de beaux rêves, ma belle. » L’alcool rendait pâteuse sa voix éraillée.



Il ne pleuvait plus, le ciel se déployait à l’infini au-dessus d’eux.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   02 novembre 2019
13 jours de Valentina Giambanco
Elle n'avait plus qu'une envie : lui rabaisser son caquet, égaliser le score après quatre semaines à supporter sa grossièreté et la puanteur de ses cigares au rabais. Un des cigares en question fiché entre les lèvres, il carra les épaules et crispa la mâchoire.



Autour d'eux, tous les autres s'étaient figés dans l'attente de ce qui allait suivre. Sachant qu'il était inutile de hausser le ton, Alice prit la parole posément.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Marabout, jeu d'esprit à ma façon

Si je vous dis Bernardin de Saint Pierre, à qui l'associez-vous dans la liste ci-dessous ?

Jean-Baptiste Adamsberg
Vernon Subutex
Jules Maigret
San Antonio

10 questions
11 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..