AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.77 /5 (sur 456 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Véronique Poulain travaille dans le spectacle vivant. Elle fut pendant quinze ans l’assistante personnelle de Guy Bedos.

En 2014, elle écrit son premier livre, "Les mots qu’on ne me dit pas", un récit autobiographique où elle raconte avec humour ses rapports avec ses parents sourds

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Ils en parlent - Le journal de France Inter


Citations et extraits (107) Voir plus Ajouter une citation
Caladhiel   04 septembre 2014
Les mots qu'on ne me dit pas de Véronique Poulain
Dans la langue de mes parents, il n'y a pas de métaphores, pas d'articles, pas de conjugaisons, peu d'adverbes, pas de proverbes, maximes, dictons. Pas de jeux de mots. Pas d'implicite. Pas de sous-entendus. Déjà qu'ils n'entendent pas, comment voulez-vous qu'il sous-entendent ?
Commenter  J’apprécie          311
ssstella   20 janvier 2017
Les mots qu'on ne me dit pas de Véronique Poulain
Dans la famille, la vraie muette, c'est moi.

Pour tout ce qui concerne l'affectif, les sentiments, muette comme une carpe. Mes enfants sont les seuls être au monde auxquels je puisse dire : "je t'aime."

[...]

Depuis qu'il a un téléphone portable, mon père me l'écrit. Et c'est par texto que je lui réponds que, moi aussi, je l'aime. Mais quand je suis avec lui, il m'est impossible de le regarder dans les yeux et de le lui dire. Ma bouche reste fermée et mes mains dans les poches.
Commenter  J’apprécie          280
manU17   08 décembre 2014
Les mots qu'on ne me dit pas de Véronique Poulain
J'aimerais tellement avoir des parents normaux. Je me dis que, dans une vie antérieure, j'ai dû être une sacrée connasse pour être punie à ce point. Et je m'en veux de leur en vouloir.
Commenter  J’apprécie          260
iris29   08 décembre 2016
Célibataire longue durée de Véronique Poulain
A noter que les hommes et les femmes ne sont pas logés à la même enseigne : en Ile de France , les seules villes où les hommes célibataires sont plus nombreux que les femmes sur la tranche d'âge quarante-cinquante ans, sont celles accueillant un centre pénitentiaire . En l'occurrence , Fleury -Mérogis, Fresnes et Chauconin- Neufmontiers.

C'est bien ce qui me semblait : des hommes libres , il n'y en a pas .
Commenter  J’apprécie          248
Ziliz   07 décembre 2014
Les mots qu'on ne me dit pas de Véronique Poulain
La langue des signes est la langue la plus crue que je connaisse. Les sourds s’expriment de façon simple, directe. Brutale.

Beaucoup de signes sont beaux, poétiques, émouvants - comme les mots 'amour', 'symbole', 'danse' -, mais dans le champ lexical de la sexualité, c'est une autre histoire. Le signe ne laisse place à aucune équivoque. Alors que les mots suggèrent, les gestes imposent.

Leur crudité heurte les entendants parce que ces gestes anodins pour les sourds sont les mêmes que nous faisons, nous, lorsque nous voulons être grossiers et nous cachons pour les faire. Question de culture.

(p. 79)
Commenter  J’apprécie          230
manU17   21 décembre 2014
Les mots qu'on ne me dit pas de Véronique Poulain
Je décide que ma différence sera un atout.
Commenter  J’apprécie          240
rabanne   21 août 2016
Les mots qu'on ne me dit pas de Véronique Poulain
Je me souviens de mon chagrin.

Je me souviens de ma colère.

Je me souviens de ma violence.

J'ai envie de tuer.

Je veux tellement les protéger.



J'oscille entre fierté, honte et colère.

À longueur de temps.
Commenter  J’apprécie          190
claraetlesmots   20 décembre 2014
Les mots qu'on ne me dit pas de Véronique Poulain
La langue des signes est la plus expressive que je connaisse. Lorsque un sourd parle, tout son corps est en mouvement. Tout son visage s'exprime. Impossible de parler en langue des signes sans bouger un muscle de son minois. Qu'on l'ait joli e ou pas. Récemment liftée, passez votre chemin. L'émotion, la force d'un sentiment passe par la seule expression du visage. Si vous voulez transmettre un sentiment de tristesse, la bouche doit s'affaisser , les yeux se rétrécir. A l'inverse, pour un sentiment de joie, le visage doit s'éclairer, la bouche sourire, les yeux pétiller. J'ai constaté que c'était la grande difficulté des entendants. Faire la grimace, déformer leurs traits, bouger leur corps.
Commenter  J’apprécie          140
Alicej   14 novembre 2015
Les mots qu'on ne me dit pas de Véronique Poulain
"Comme les Indiens, les sourds attribuent à chacun un nom, un signe identitaire, qui le suit toute sa vie.



Il peut être en rapport avec le physique ou le caractère.



(...)



S'ils n'avaient pas ces signes, les sourds seraient obligés d'utiliser l'alphabet de la langue des signes pour épeler chaque nom. Et V-E-R-O-N-I-Q-U-E, c'est long à "signer".



Ainsi, mon prénom, mon signe, celui qui me caractérise moi et personne d'autre, c'est "Rêveuse".



C'est mon mère qui me l'a donné?



Enfant, je ne comprenais pas pourquoi. Pourquoi "Rêveuse"?



Un jour, j'ai compris ; j'avais passé tellement d'heures à contempler la vie par la fenêtre en rêvant d'autre chose que cela ne lui avait pas échappé.



Le majeur et l'index, formant le V de Véronique, partent de la tempe pour aller se perdre dans les airs en tournoyant : "Rêveuse".



C'est poétique, c'est beau, ça fait toute une vie.



Sauf que.... je me suis trompée. Ma mère vient de lire ce chapitre et n'est pas d'accord.



"Ton signe pas "Rêveuse". Depuis toujours.



-Non. "Etourdie"."



Les doigts en V partent bien de la temps et s'en vont bien dans les airs mais pas en tournoyant. En tremblotant. C'est subtil. La différence est minime mais ça ne veut pas dire la même chose.



"Petite, toi, étourdie. Pas rêveuse. Toi oublies tout, toujours, toujours. Étourdie."



Je reste sans voix. Ça fait trente ans que je me trompe. Ou que j'ai oublié.



Etourdie je suis, étourdie je resterai."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
nathavh   12 octobre 2014
Les mots qu'on ne me dit pas de Véronique Poulain
Déjà qu'ils n'entendent pas, comment voulez-vous qu'ils sous-entendent ?
Commenter  J’apprécie          150

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Véronique Poulain (600)Voir plus


Quiz Voir plus

Le carcan d'une rose

Quel âge à Perrine, au début du livre?

12 ans
16 ans
17 ans
14 ans

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour , romanceCréer un quiz sur cet auteur