AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.7 /5 (sur 461 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Uccle , le 20/09/1963
Biographie :

Vincent Engel est un écrivain belge de langue française.

Professeur de littérature contemporaine à l'Université catholique de Louvain (UCL) et d'histoire contemporaine à l'Institut des hautes études des communications sociales (Ihecs), il a écrit de nombreux essais, romans, nouvelles ou pièces de théâtre. Une pièce sur Vivaldi ("Viva!") a été créée l'automne 2017 avec Pietro Pizzuti et l'ensemble musical des Muffatti. Il a également réalisé la dramaturgie de deux spectacles de Franco Dragone : "The House of Dancing Water" à Macao et "The Han Show" à Wuhan.

Il est aussi critique littéraire et chroniqueur ; à ce titre, il publie toutes les semaines, sur le site du Soir, une chronique politique sur le thème des "ennemis intérieurs de la démocratie".

Il a reçu de nombreux prix littéraires. Son roman Raphaël et Laetitia est le premier volet de sa fresque italienne qui se poursuit avec Retour à Montechiarro (Fayard, 2001, prix Victor Rossel des jeunes en 2001) et Requiem vénitien (Fayard, 2003).

Il publie notamment chez Jean-Claude Lattès "Les absentes" (2006), "La peur du Paradis" (2009), "Le mariage de Dominique Hardenne" récompensé par le Prix Berheim du roman. Depuis 2016, il publie aux Escales.

Site de l'auteur: http://www.vincent-engel.com.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Vincent Engel   (42)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Michel Collon interroge Vincent Engel sur des sujets très controversés : antisémitisme, antisionisme, judaïsme, histoire de ces notions... Une interview très riche d'enseignements.


Citations et extraits (117) Voir plus Ajouter une citation
Yendare   07 novembre 2021
Les vieux ne parlent plus de Vincent Engel
Une conduite lente mais nerveuse dans la circulation dense du matin, et l’impression d’être un tigre se faufilant entre des moutons gras et idiots, ce bétail abruti qui avait tacitement cautionné un programme d’éradication des vieillards improductifs, sans songer qu’il se retrouverait un jour dans la même situation que leurs parents.
Commenter  J’apprécie          309
kielosa   25 mars 2021
Le désir de mémoire de Vincent Engel
" ... Ces mythologies nationalistes qui reviennent massivement et dont l'influence se mesure chaque jour davantage. "



(page 52).
Commenter  J’apprécie          240
Yendare   06 novembre 2021
Les vieux ne parlent plus de Vincent Engel
- [...] Tu sais, j’adore ma mère, je lui dois tout… La voir dans cet état me brise le cœur, et plus encore de ne pas pouvoir en prendre soin moi-même. Mais je suis si rarement chez moi, j’ai des horaires épouvantables… Elle s’inquiéterait tout le temps, je devrais engager une aide-soignante à demeure, et c’est si désagréable d’avoir une étrangère chez soi.

C’était évident. Bien plus désagréable que de placer son parent dans une institution remplie d’étrangers… Il tint sa réflexion pour lui et songea à sa propre mère ; il ne savait que trop ce qui se passait dans ces institutions, et il était hors de question qu’elle y mette jamais les pieds.
Commenter  J’apprécie          200
bilodoh   20 mai 2016
Retour à Montechiarro de Vincent Engel
Les rassemblements à Nuremberg, les défilés aux flambeaux des nazis m’ont horrifié. Mais le plus insupportable, c’et qu’il y avait sur les visages quelque chose de grandiose et de sublime à quoi nombre d’individus, les intellectuels en tête, ne savent résister. C’est pour cela, entre autres, que les nazis triomphent : ils dominent l’image et la parole. Pour leurs adversaires, il ne reste déjà plus que le silence et la nuit

(Fayard, p.461)
Commenter  J’apprécie          180
bilodoh   17 mai 2016
Retour à Montechiarro de Vincent Engel
Il me faut l’avouer : je n’écris que pour moi. Que pour ce geste de l’écriture qui abolit et le temps et le monde.



(Fayard, p.572)
Commenter  J’apprécie          170
viou1108_aka_voyagesaufildespages   22 juillet 2014
Les Absentes de Vincent Engel
...la sacro-sainte culpabilité sans laquelle les Eglises s'effondreraient et les hommes seraient libres!
Commenter  J’apprécie          150
verobleue   25 avril 2012
Retour à Montechiarro de Vincent Engel
Les domaines toscans, comme tous les autres, peuvent parfaitemment se passer de leur maître pendant de longues périodes sans qu'on se rende compte de leur absence. Une maîtresse efficace les gouverne : l'habitude.
Commenter  J’apprécie          140
Orzech   29 juin 2016
Le miroir des illusions de Vincent Engel
... je considère que le seul paradis qui nous attend réside dans la mémoire affectueuse de ceux qui nous survivront.
Commenter  J’apprécie          140
Analire   05 août 2019
Si seulement Lucie de Vincent Engel
L'espoir, c'est une habitude qui vous colle aux chaussures. Et même aux pieds, lorsque vous enlevez vos chaussures. À votre peau. C'est une forme d'acné. Sauf que ça vous rend beau, l'espoir. Mais ça vous rend aussi triste que l'acné. Désespéré.
Commenter  J’apprécie          110
verobleue   25 avril 2012
Retour à Montechiarro de Vincent Engel
Les hommes souffrent de ne vivre qu'une vie, de surcroît tellement étroite, et que les choix comme les nécessités retrécissent encore davantage. Et rien ne réduit plus une destinée que le regard des autres, quels qu'ils soient.
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Expressions populaires (2)

En rang...

de poireau
d'oignon
d'échalote
de ciboulette

10 questions
1977 lecteurs ont répondu
Thèmes : expressions , expressions imagées , langue françaiseCréer un quiz sur cet auteur