AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.77 /5 (sur 134 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) à : Sierre , le 26/11/1976
Biographie :

Vincent Gessler est un auteur suisse habitant Genève et consacrant son temps à l’écriture, aux histoires, à l’Histoire, aux sciences, à la bande dessinée, aux jeux en ligne, à la musique et à la prospection au détecteur de métal. Pas nécessairement dans cet ordre.
Son premier livre de science fiction, qui lui a donné le virus : Les Pièges de Koondra de Jimmy Guieu au Fleuve Noir. Suivra ensuite un grand nombre de Perry Rhodan, Simak, Vance... Puis, c’est la découverte de la BD : Moebius, Caza, les années Pilote... Gessler fréquente ensuite l’Université à Genève, où il se prend de passion pour l’égyptologie et l’histoire médiévale. Puis il enseigne le français, l’histoire et l’informatique, avant de se tourner vers la formation continue où il travaille encore aujourd’hui.
Vincent Gessler se consacre désormais à l’écriture de romans et de scenarii, et, après une poignée de nouvelles remarquées, il vient de publier Cygnis, un premier roman plus que prometteur.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Vincent Gessler   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Vincent Gessler ? Cygnis .
A l?occasion des Utopiales 2013 à Nantes, Vincent Gessler présente son livre « Cygnis » aux éditions de L?Atalante. Pour en savoir plus : http://www.mollat.com/livres/gessler-vincent-Cygnis-9782841724994.html Notes de musique : treasureseason, Return to Dope Mountain, Fjords ®

Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89   23 juin 2013
Fractal de Vincent Gessler
Je les haïssais comme on hait sa tumeur, conscient que je perdrais mes meilleures années sans échappatoire. Je devais conserver le souvenir, une flamme vivante, dense et étincelante : moi.



Commenter  J’apprécie          280
GabySensei   13 décembre 2011
Cygnis de Vincent Gessler
Le deuil s'enracine sur cette terre où nous marchons, toujours en rond. Il y a quelque chose d'irréductible dans la déchirure de la perte, dans l'amour blessé qui ne veut plus se découvrir. Une amertume qui en appelle aux larmes, aux mots muets, aux mots hurlés. Notre existence se joue ici, entre ces valeurs inventées par nos pères et celles que nous apprenons.



Les hivers sont passés sur le monde, et les étés. L'être humain est mort par milliers, par millions il a gorgé la terre de son sang. Il a dominé le feu du ciel, puisé celui de la terre, asséché les mers et aux enfants de ses enfants offert toutes les larmes.



Il reste les cicatrices qui s'ouvrent à la surface des déserts, les rides au flanc des montagnes, les immenses coquilles fanées au bord de l'eau. Le vent joue dans les failles, la pluie remplit les cratères de lacs. Et au cœur des forêts profondes les rayons du soleil jouent avec les brumes, l'aube s'enroule entre les arbres.



La mémoire s'estompe, les vies passent, les noms se perdent dans l'oubli: on invente des histoires.



Un homme devient héros.



Les paroles crépitent au coin du feu, les noms changent, comme les mots. De bouche à bouche, de murmure à murmure, l'histoire se transforme en légende.



Le héros devient titan.



Les contes se déclinent et s'écoutent en silence. Il ne reste des origines qu'un squelette blanchi par les mots.



Un rêve.



Une histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
gruz   03 juin 2012
Cygnis de Vincent Gessler
"Toi et moi, nous avons perdu la capacité de croire ces récits à force de traverser le monde. On a entendu tellement d'histoires qu'elles s'accumulent et perdent de leur sens. Nous sommes trop conscient des hommes qui les ont inventées.

Mais pour ceux de Méandre, pour les troglodytes qui vivent dans les cavernes de Sinna, pour tous les habitants des villages que nous avons croisés, les croyances permettent de ne pas oublier qu'il s'est produit quelque-chose de terrible il y a longtemps.

Chacun a gardé au fond de lui les peurs de ses ancêtres et il tente de les conjurer.
Commenter  J’apprécie          140
Ogrimoire   11 mai 2018
Cygnis de Vincent Gessler
Toi et moi, nous avons perdu la capacité de croire ces récits à force de traverser le monde. On a entendu tellement d’histoires qu’elles s’accumulent et perdent de leur sens. Nous sommes trop conscients des hommes qui les ont inventées. Mais pour ceux de Méandre, pour les troglodytes qui vivent dans les cavernes de Sinna, pour tous les habitants des villages que nous avons croisés, les croyances permettent de ne pas oublier qu’il s’est produit quelque chose de terrible il y a longtemps. Chacun a gardé au fond de lui les peurs de ses ancêtres et il tente de les conjurer.
Commenter  J’apprécie          140
GabySensei   26 septembre 2012
Cygnis de Vincent Gessler
Quoi qu'il arrive, l'humanité battra la machine en longévité, elle réinventera ce qu'elle a déjà créé, et en mieux peut-être. Il ne lui a pas fallu longtemps pour se regrouper, créer de nouvelles cultures, repeupler les bords de l'eau et les forêts. Mais il ne faut pas qu'elle retrouve trop tôt les formes technologiques qui ont abouti à sa destruction. Il lui faut la sagesse, apprendre du passé, ne pas oublier.

(P229)
Commenter  J’apprécie          130
ladyoga   24 juillet 2014
Mimosa de Vincent Gessler
( entretien de l'auteur avec Marguerite Yourcenar)

V.G : Auriez-vous aimé apparaître dans cette aventure aux côtés de Tessa, Rod, Ambre et Cléis ?

M.Y : Je ne suis pas certaine, je suis une dame d'un certain âge. ( Rire.) Disons que j'ai passé le temps de l'action. Je préfère les lentes méditations et le calme.
Commenter  J’apprécie          110
Ichirin-No-Hana   21 août 2018
Cygnis de Vincent Gessler
Mais je reste un guerrier, Syn. Ma lame n'a jamais cessé de trancher, des bêtes, du bois ou des hommes. J'ai appris l'honneur de la mort en apprenant le déshonneur, et, si je tombe, je l'ai mérité cent fois.
Commenter  J’apprécie          100
finitysend   06 avril 2012
Cygnis de Vincent Gessler
Entre les ombres titubantes, Syn se lève. Les hommes ne sont plus qu'un décor, la fumée noire d'un brasier. Il marche entre les braises palpitantes et en attrape une. Sa chevelure évoque les mille feux dorés de son enfer, les spirales sinuent jusque dans son cœur.
Commenter  J’apprécie          90
GabySensei   11 mai 2012
Mimosa de Vincent Gessler
Nous avons conscience de ce que nous sommes et l'individualité assure la cohésion de notre esprit. Notre pensée, notre conscience se déploient grâce à la mémoire. Sans passé, nos personnalités n'existent pas. Nous sommes inscrits dans le temps. Nous avons grandi, mûri, appris, retenu, et nos souvenirs nous servent de point de référence à partir desquels nous jugeons, évaluons, décidons, agissons, devenons. Si l'on retire la mémoire, l'esprit n'est plus capable de se décider, d'être ni de relier les choses. Nous devenons aussi naïfs que des nouveau-nés sans défense, à la merci de la moindre suggestion. Mais surtout nous ne savons pas dans quel sens agir.

(P82)
Commenter  J’apprécie          80
Charybde2   12 avril 2013
Mimosa de Vincent Gessler
Un silence pesant suit ces déclarations. Ils descendent de voiture avec des mines de gangsters, font claquer les portes et entrent dans l'estaminet italien. Une odeur de café moulu embaume l'air. George Clooney les accoste avec élégance, habillant son visage d'un sourire des plus mielleux.

"Vous désirez ?

- Tre espressi.

- Subito !"

George presse trois boutons, la machine glougloute et éternue avant de cracher un café noir et mousseux par les becs en inox.

"Ce qui donne au café toute sa saveur, c'est la manière dont il est oxygéné", dit George. Il dispose les sous-tasses puis les tasses pleines de café sur le comptoir en murmurant : "Sombre. Très intense. Équilibré. Unique. Mystérieux. Un corps puissant. Subtil et agréable..."

Il regarde ensuite les trois clients par en dessous.

"What else ?

- C'est tout, George. Merci."

George se détourne vers un antique poste de télévision qui passe en boucle une vieille série hospitalière.

Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Vendredi ou La Vie sauvage, Michel Tournier

L'aventure de Robinson et Vendredi se déroule:

Au XVIe siècle
Au XVIIIe siècle
Au XIXe siècle

20 questions
2589 lecteurs ont répondu
Thème : Vendredi ou La Vie sauvage de Michel TournierCréer un quiz sur cet auteur

.. ..