AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.38/5 (sur 255 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Colombie , le 27/12/1987
Biographie :

Vincent Lahouze est un écrivain de 32 ans.

Découvert sur les réseaux sociaux par ses textes très personnels, aussi puissants qu’engagés, il a fédéré autour de sa plume et de ses valeurs dites humanistes, une fidèle communauté de lecteurs (lectrices essentiellement) qui ne cesse de croître.

Après avoir vécu durant 12 ans à Toulouse, il a emménagé à Genève pour vivre de nouvelles aventures suisses de courtees durées.

Ses aventures suisses coupent cours et il revient en région toulousaine. Il me semble, mais il faudrait vérifier auprès du principal intéressé qu'il ait une nouvelle fois fois trouver l'amour et décider de s'installer sur Castres aujourd'hui.

On peut le retrouver sur son profil Facebook:

Vincent Lahouze

Et sur son compte Instagram: vincent_lahouze
+ Voir plus
Source : http://www.michel-lafon.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Vincent Lahouze   (2)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (61) Voir plus Ajouter une citation
Il se rendait compte que, depuis la nuit des temps, les hommes se trompaient. Ils n’étaient pas le sexe fort. Entre les mains d’une femme, entre leurs bras, dans leur bouche, dans leur couche, ils n’étaient plus rien. Seulement à la merci de leurs désirs.
Commenter  J’apprécie          543
Les mots sont les plus puissantes des armes, Rubielito. Ils peuvent tuer, faire rire, pleurer, trembler de peur, d’excitation, de plaisir. Ils peuvent diriger le monde, faire cesser la guerre ou enterrer la paix. C’est une ressource inépuisable. Tout comme l’amour. Je suis certain qu’un jour les hommes ne combattront plus qu’avec des mots, que les fusils finiront par rouiller. Souviens-toi de deux choses dans la vie : l’amour et l’écriture. C’est ça qui finira par sauver la Colombie, qui finira par sauver le monde.
Commenter  J’apprécie          492
J’ai honte de dire que je suis colombien, obligé de plaisanter, de rire faussement devant leurs plaisanteries douteuses et stéréotypées. Non, je ne suis pas de la famille de Pablo Escobar. Non, je ne vends pas de cocaïne. Non, je ne bois pas de café au petit déjeuner. Non, je ne sais pas où se cache Ingrid Betancourt. Non, je ne danse pas la salsa ou sur du Shakira chaque soir dans mon salon. Non, je n’ai pas un pistolet sur moi. Non.....J’ai quinze ans, écartelé entre deux cultures, deux mondes opposés, une double identité qui ne me ressemble pas. À cet âge-là, les adolescents ont souvent le cul entre deux chaises, moi je l’ai entre deux continents. Au milieu, se trouve l’océan.
Commenter  J’apprécie          413
Elle ne m'a pas porté dans son ventre, mais à bout de bras.
Commenter  J’apprécie          390
(On se rejoint samedi à 15 heures devant le cinéma, j’ai hâte de te voir), elle a même ajouté à la fin (jtm), et je relis son message en boucle depuis que je me suis levé, regardant l’horloge tourner trop lentement (jtm), pas (jtadore), non elle a écrit (jtm). (Arrête de t’agiter ainsi, Vincent, et viens plutôt mettre la table), la voix de ma mère me parvient de loin, très loin, (jtm), je ne pense à rien d’autre qu’à ces trois lettres. On sous-estime le pouvoir de ces trois petites lettres (jtm), vraiment.
Commenter  J’apprécie          337
« Une maman, il faut en prendre soin, on n’en a qu’une. »
C’est faux. Moi, j’en ai eu deux. L’Éphémère et la Merveilleuse.
Commenter  J’apprécie          300
Seuls les doutes croient en moi. Seuls les regrets se reflètent dans chaque miroir que je croise et que j’ai envie de briser à coups de poing. Si vous saviez combien je me déteste, j’aimerais passer ma vie aux abonnés absents (Parlez après le bip, mon cœur est sur répondeur mais ne me laissez surtout pas de message, à quoi bon, je ne rappellerai pas, moi-même je manque à l’appel).
Commenter  J’apprécie          273
Autour de moi, durant des années, j'entends les gens répéter.
"Une maman, il faut en prendre soin, on n'en a qu'une."
C'est faux. Moi, j'en ai eu deux. L’Éphémère et la Merveilleuse.
Commenter  J’apprécie          270
"Je vais avoir un papa et une maman, Rubiel, tu te rends compte? Un papa et une maman, rien qu'à moi, rien qu'à moi, rien qu'à moi. J'espère qu'elle sentira bon et qu'elle me prendra dans ses bras. J'espère qu'il sera gentil, qu'il me ressemblera et que j'aurai plein de cadeaux et de jouets dans ma chambre et puis j'irai à l'école et je sera le premier de ma classe pour avoir un bon métier plus tard et ne pas être obligé de vivre dans la Rue, et puis je reviendra ici, c'est promis, je prendrai l'avion, je voyagerai, à travers le ciel. Oui, je te le promets, je reviendrai, je reviendrai et puis, si ça se trouve, toi aussi tu seras adopté en France, et on se reverra peut-être ; même qu'on sera voisins et qu'on pourra continuer à jouer ensemble et peut-être que, peut-être que, peut-être que…".



N.L. : Cela démarre très fort! La gorge nouée par l'émotion!
Commenter  J’apprécie          212
Mais qu'est-ce qui ne va pas chez moi, petit con ? Pourquoi, dès que j'ai le bonheur entre les doigts, soit je le laisse filer, soit je le serre jusqu'à l'étouffer ? Pourquoi suis-je aussi intense en affection, oscillant entre euphorie et dépression ? Pourquoi faut-il que j'infecte tout ce que je touche ? Pourquoi ?
Commenter  J’apprécie          220

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Vincent Lahouze (310)Voir plus

Quiz Voir plus

Monstres légendaires

C'est une figure marquante du conte russe, et plus généralement slave.

Aglaonoë
Baba Yaga
Hag

8 questions
275 lecteurs ont répondu
Thèmes : monstres marins , monstre , monstrueux , fantastique , légendes , littérature , culture générale , adapté au cinéma , adaptation , cinemaCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..