AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.55/5 (sur 125 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Epinal , le 14/04/1976
Biographie :

Vincent Munier est un photographie animalier.

Il est spécialisé dans les photographies dans des conditions hivernales. Depuis 2002, il réalise de nombreux reportages à travers le monde, dans sa quête de montrer la beauté de la nature sauvage et de mettre en lumière des espèces animales menacées.

Le harfang des neiges, le bœuf musqué, l'ours brun et le yak sauvage font partie de ce bestiaire qu'il continue d'explorer à travers des expéditions engagées, en solitaire et en autonomie.

En 2008, il photographie pour la première fois le loup arctique ; depuis cette date, il multiplie les voyages au Canada sur les traces de cette espèce. En 2013, il passe un mois en solitaire dans l'île d'Ellesmere, dans des conditions de froid extrêmes.

La panthère des neiges est un autre prédateur emblématique qu’il photographie pour la première fois au printemps 2016, sur le haut plateau tibétain, après plusieurs voyages sans la rencontrer. En 2018, il entraîne avec lui l’écrivain voyageur Sylvain Tesson sur les traces du félin : deux livres photographiques voient alors le jour, "Tibet, minéral animal" et "Promesse de l’invisible".

Ses photographies sont publiées dans la presse internationale (Terre Sauvage, Image & Nature,National Geographic, Paris Match, Télérama...) et sous forme de livres : il est l'auteur d'une douzaine d'ouvrages photographiques chez différents éditeurs.

Vincent Munier est également le fondateur des éditions Kobalann, en 2010.

Vincent Munier est le premier photographe à avoir reçu trois fois le Eric Hosking Award du BBC Wildlife, Wildlife Photographer of the Year.

son site : www.vincentmunier.com
page Facebook : https://www.facebook.com/vincentmunierphoto/

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Vincent Munier   (30)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Seul ou avec son compatriote australien Nick Cave, Warren Ellis a composé une vingtaine de musiques de film. Multi-instrumentiste, il joue du violon, de la guitare, de l'accordéon, du piano, de la mandoline, de la flûte, du bouzouki. Spécialiste des boucles musicales, il crée d'amples paysages sonores qui correspondent totalement aux paysages immenses de "La panthère des neiges" de Marie Amiguet et Vincent Munier.


Citations et extraits (76) Voir plus Ajouter une citation
L'homme déboula sur la Terre,
zigouilla les bêtes,
fissionna l'atome,
traficota le gène,
modifia les organismes,
acidifia les sols,
plastifia les mers
et barbouilla l'atmosphère.
Tout cela en si peu de temps : quel talent !
Puis il nomma "nuisibles" ceux qui ne participaient pas à l'entreprise.
Commenter  J’apprécie          593
Se tenir à l'affût, c'est accepter qu'il ne se passe rien.
Il fait froid, on respire mal, on se tait, on se camoufle, on s'annule,
on finira par oublier sa propre présence, vertu suprême.
Commenter  J’apprécie          310
LES FRUITS IMMOBILES

Se tenir à l'affût, c'est accepter qu'il ne se passe rien.
Il fait froid, on respire mal, on se tait, on se camoufle, on s'annule,
on finira par oublier sa propre présence, vertu suprême.
On attend l'animal et, contre le dogme du "tout, tout de suite",
il conviendra de préférer le "peut-être, jamais",
exercice douloureux pour un homme moderne!
En voyage, l'espace défile et les jours se succèdent avec leur lot d'imprévus.
A l'affût, c'est le temps qui imprime ses infimes nuances.
La lune se lève, un rapace trace sa boucle dans le ciel,
une colonne de poussière monte, un mammifère apparaîtra peut-être.
Rien n'est moins sûr.
Parfois, seul le silence s'offrira à notre patience.
La récompense se tiendra dans l'attente elle-même.
Quand on aime passionnément la vie, on n'exige pas qu'elle se montre.
Commenter  J’apprécie          280
LE MONDE EST UN BUISSON PLEIN DE REGARDS CACHES

Les bêtes sont là, incorporées au paysage, accordées à son mystère.
Pendant des années, nous avons voyagé dans les immensités, ignorant leurs veilles.
Nous ne savions pas que des yeux nous voyaient.
Nous circulions scrutés, sans nous douter de rien.
Nous courions les montagnes sans connaître les bêtes.
Nos gestes étaient enregistrés par leurs patrouilles de vigies immémoriales.
Le sauvage, c'est ce qui vous regarde quand vous vous croyez seul.
Un jour nous nous calmâmes et dans les rochers restâmes à l'affût.
Par la contemplation, nous nous acquittions de notre indifférence.
Commenter  J’apprécie          230
Les bêtes sont "par delà le bien et le mal", elles vibrent dans la vérité du présent.
La morale a été inventée par l'homme qui avait quelque chose à se reprocher.
Commenter  J’apprécie          240
L'Académie des sciences n'attribue pas aux bêtes l'art de méditer.
Pourtant, que savons-nous ?
Les animaux possèdent peut-être le sens du beau.
Et quand les gypaètes tiennent le surplace dans le ciel,
je ne peux m'empêcher de penser qu'ils sont au spectacle de l'or du soir qui tombe.
Commenter  J’apprécie          210
LE LOUP EST UN LOUP POUR L'OMBRE

Sa silhouette de mauvais garçon rode et court par-delà l'horizon.
Il a toujours l'air d'avoir fait un mauvais coup.
On ne le prend jamais sur le fait.
Rapide, il est libre. En mouvement, il est partout chez lui.
On croirait François Villon s'enfuyant sans le remords aux trousses.
Il court, il chasse, il tue, il chante : une belle vie, plein vent.
Sa nuit est une fête du sang et de la mort.
La cruauté est absente de ses chasses.
Le loup a lu Humain, trop humain de Friedrich Nietzsche :
"Et la vie au moins ce n'est pas la morale qui l'a inventée."
Les bêtes sont "par-delà le bien et le mal". Elles vibrent dans la vérité du présent.
La morale a été inventée par l'homme qui avait quelque chose à se reprocher.
Commenter  J’apprécie          190
Le yack est le totem de la vie avant l'homme.
À notre époque humaine, il n'offre rien d'utile.
Ce qu'il nous faut, à nous autres du XXI ° siècle,
ce ne sont pas des forteresses fulminantes
mais des pièces de viande pâturant en rangs et marchant à la file
vers les batteries de bouchers.
Que voulez-vous, l'humanité est devenue la clientèle de la nature.
Commenter  J’apprécie          170
Pensées écrites un jour d'affût
Où la panthère n'apparut pas
Car elle avait mieux à faire
Que de passer dans les regards
De quelques hommes impatients
D'apercevoir enfin son ombre :

- Comme elle semblait tomber du ciel et se fondre à La Terre, on l'appela "panthère des neiges".

- Au Tibet, la montagne a les yeux-léopards.

- Si Dieu a créé le monde, il a essuyé sa plume sur le buvard de la panthère.

- Il y a des ombres et des reflets. Sur la terre comme au ciel. Sur la panthère comme ailleurs.

- La patience est à l'affût ce que l'impatience est au voyage.

- Nous sommes à l'affût. Quelque chose se passe? Non! Mieux! Quelqu'un passe.
Commenter  J’apprécie          160
Il y a, d' un arbre à l'autre,
une distance
qui n'est pas celle qu'on voit,
qui est celle d'un arbre à un autre
- une distance d'arbre.
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Vincent Munier (183)Voir plus

Quiz Voir plus

Qui est Vincent Munier ?

Où est né le photographe ?

Epinal
Amiens
Angers
Chamonix

13 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Vincent MunierCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..