AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Citation de pgremaud


pgremaud   07 juin 2019
Face aux migrants : Le silence et le regard de Vincenzo Sorrentino
Suspendu entre la vie et la mort, il avait dû penser, calculer, évaluer, et puis prendre une décision. S’il avait continué à nager, ils auraient coulé tous les quatre, morts, noyés. Alors, à la fin, il l’avait fait : il avait ouvert sa main droite et il avait lâché celle de son enfant. Il l’avait vu disparaître, lentement, pour toujours. Et tout le temps qu’il me racontait cela, il ne cessait de pleurer et moi non plus je ne parvenais pas à cesser de pleurer.
Commenter  J’apprécie          20





Ont apprécié cette citation (2)voir plus