AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.74/5 (sur 334 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Abingdon on Thames , 1966
Biographie :

Virginia Bergin vit à Bristol. Après un cursus en psychologie, elle s’oriente vers des études d’arts au Central Saint Martins College de Londres. Depuis, elle se consacre à l’écriture. Elle est notamment scénariste pour la télé et le cinéma.

Ajouter des informations
Bibliographie de Virginia Bergin   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Une pluie mortelle s?abat sur la Terre : l?humanité est menacée de disparition. Ruby, 15 ans, part à la recherche de son père. Je m?appelle Ruby Morris, et voici mon histoire. Si vous la lisez, vous avez énormément de chance d?être encore en vie. Question : quand faut-il abandonner tout espoir ? a) Maintenant. Immédiatement. On est foutus. b) Dans deux semaines, environ. c) Jamais. d) J?imagine qu?il pourrait y avoir un d), mais s?il existe, je ne l?ai pas encore trouvé? Découvrez le roman de Virginia Bergin : https://www.bayard-editions.com/jeunesse/litterature/des-12-ans/the-rain


Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
"Les gens comme Simon critiquent les gens comme moi, sous prétexte que nous ne sommes pas capables de nous séparer de nos portables Ils ne comprennent rien. Ce n'est pas le téléphone, c'est la vie qu'il continent dont on ne peut pas se passer..."
Commenter  J’apprécie          261
"C'est beau, les rêves ! Surtout quand ils se réalisent."
Commenter  J’apprécie          250
"On va plutôt faire un QCM. J'adore les QCM ! On n'a même pas besoin de connaître la bonne réponse pour marquer des ponts.
Question : A quel moment faut-il renoncer à l'espoir ?
a) Maintenant. Immédiatement. On est tous fichus.
b) Dans deux semaines, environ.
c) Jamais."
Commenter  J’apprécie          210
"Si j'avais un conseil à donner aux habitants du futur, ce serait le suivant : si un astéroïde se dirige vers votre planète, soit vous le faites exploser bien avant qu'il entre dans son champ de gravité, soit vous changez de planète."
Commenter  J’apprécie          190
"Conclusion
On oublie de regarder les petites choses. Et on n'aime pas tout ce qui est lent. On voit grand, on pense vite.
Apparemment, ce n'est pas la méthode la plus futée."
Commenter  J’apprécie          190
"Dans le nouveau monde, auquel je sens qu'il va falloir qu'on file un coup de main, je ne sais pas encore exactement où est ma place. J'ignore encore si je la trouverai jamais. D'une certaine façon, je me dis que...j'ai déjà assez fait, non ?
Et aussi : qu'est-ce que je peux faire de plus ? J' ai été officiellement cataloguée inutile."
Commenter  J’apprécie          160
"La cruauté du destin est sans limites. J'étais peut-être en compagnie du dernier garçon sur terre, et il fallait que ce soit un nerd. (A ne pas confondre avec un geek. Les geeks sont utiles, cool et parfois beaux gosses.) Et ce pauvre typa avait osé pensé que lui et moi...Non, je ne peux même pas le répéter !"
Commenter  J’apprécie          160
Il n'y avait pas d'étoiles. On ne pouvait pas les voir, à cause des nuages pleins de bactéries mortelles.
Il n'y avait pas non plus de brise. Juste le murmure de la pluie, qui chuchotait inlassablement : "Je vais te tuer".
Les oiseaux ne chantaient pas dans les arbres. Ils étaient trop occupés à picorer les yeux des morts.
Commenter  J’apprécie          123
Je voudrais dire un truc, une bonne fois pour toutes, pour le cas où vous penseriez que je suis insensible, ou que je n'ai rien remarqué.
Il y avait des cadavres partout. On ne pouvait pas ne pas les voir. Alors, pour ne pas devenir fou, il fallait les considérer comme des réverbères, des portes, ou des arbres. Ça peut paraître affreux, et je ne voudrais sûrement pas qu'on compare ma mère et Henry à des objets, mais c'était comme ça. Il y avait des cadavres partout, et on s'en accommodait.
C'étaient des morts, et on respirait encore.
Commenter  J’apprécie          110
"J'essaye de dormir. Grâce à la méthode des couleurs et des formes...Elle refuse de marcher au début...mais faites-moi confiance : quels que soient vos soucis, accrochez-vous, elle finit toujours par fonctionner...et faites-moi confiance : accrochez-vous. Toujours."
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Virginia Bergin (391)Voir plus

Quiz Voir plus

6 juin 1944 – Débarquement en Normandie

La plus grande opération militaire visant à débarquer sur les terres normandes fut initialement prévu le 5 juin, en raison des conditions climatiques, il fut repoussé au 6 juin. On le nomme le débarquement en Normandie. Mais sous quel autre nom que l'opération Overlord l'appelle-t-on également ?

Dauert es Hitler (Prend-ça Hitler)
D-Day (Jour J)
The Longest day (Jour le plus long)

14 questions
95 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..