AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.67 /5 (sur 577 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Knole House, Kent , le 09/03/1892
Mort(e) à : Château de Sissinghurst , le 02/06/1962
Biographie :

Victoria Mary Sackville-West, Lady Nicolson, plus connue sous le nom de Vita Sackville-West, est une poétesse, romancière, essayiste, biographe, traductrice et jardinière anglaise.

Elle est la fille unique de Lionel Edward Sackville-West, 3e baron de Sackville, et de son épouse - et cousine germaine - Victoria, qui fut intime d'hommes illustres. Étant une femme, la loi anglaise l'empêche d'hériter à la mort de son père en 1928 de l'immense château élisabéthain et des domaines de Knole House, ce qui affecte le reste de sa vie.

En 1913, elle épouse Harold Nicolson (1886-1968), diplomate de 1909 à 1929, puis journaliste, membre du Parlement, auteur de biographies et de romans. Elle forme avec lui un des couples les plus hétérodoxes et les plus célèbres d'Angleterre. Le couple a deux enfants, Benedict Nicolson (1914-1978), historien de l'art, et Nigel Nicolson (1917-2004), politicien et écrivain.

Elle entretient une liaison passionnée avec Violet Tréfusis (1894-1972), fille de la courtisane Alice Keppel, qui était la maîtresse officielle du roi Édouard VII. Le roman "Ceux des îles" ("Challenge", 1923) témoigne de cette histoire.

L'aventure pour laquelle on se souvient le plus de Sackville-West est avec la grande romancière Virginia Woolf à la fin des années 1920. Virginia lui dédie "Orlando" (1928). Elle devient son éditeur à la Hogarth Press en 1924.
En 1931, Vita Sackville-West s'engage dans une liaison avec la journaliste Evelyn Irons. Elle fréquente aussi Mary Garman et d'autres femmes.

"Au temps du roi Édouard" ("The Edwardians", 1930) et "Toute passion abolie" ("All Passion Spent", 1931) sont sans doute ses romans les plus connus de nos jours.

En tant que poète Vita Sackville-West est deux fois lauréate du Prix Hawthornden (en 1927 et en 1933), cas unique dans l'histoire de ce prix littéraire. En 1947, elle tient une chronique hebdomadaire dans "The Observer", intitulée In Your Garden. En 1948, elle devint membre fondateur du comité des jardins du National Trust.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Je te dois tout le bonheur de ma vie: Virginia & Leonard de Carole D'Yvoire aux éditions Livre de Poche « Bloomsbury m?enchante, il est la vie même. » Dans un récit inédit, vivant et abondamment illustré, Carole d?Yvoire raconte les premières années et la rencontre de deux êtres fascinants : Virginia Stephen et Leonard Woolf, dont l?union sera symbolisée en 1917 par la naissance de la maison d?édition Hogarth Press. Sont ainsi célébrés dans ce texte émouvant une période activité artistique foisonnante et ceux qui, face au tragique, choisissent l?affirmation de la vie, d?une « vie intense et triomphante ». Inclus : des extraits de lettres, une nouvelle de Virginia Woolf et une nouvelle inédite de Leonard Woolf. https://www.lagriffenoire.com/98459-divers-litterature-je-te-dois-tout-le-bonheur-de-ma-vie.html Virginia et Vita de Christine Orban aux éditions Livre de Poche 1927. Virginia Woolf vient de publier La Promenade au phare. Elle vit une passion tourmentée avec Vita Sackville-West dont le célèbre château paternel de Knole se situe tout près de Monk's House, la modeste demeure de Virginia et de son époux, l'éditeur Léonard Woolf. La fascination qu?elle ressent pour Vita, l'abîme entre sa vie bohème et le faste de l'excentrique aristocrate vont donner naissance à l?une de ses ?uvres maîtresses, Orlando. Dans Virginia et Vita, où tout est dit de la passion et de la jalousie, Virginia Woolf est à son tour transformée en personnage de roman. Christine Orban évoque avec subtilité la complicité de deux femmes exceptionnelles, puissantes et fragiles qui conjuguent à leur manière amour et création littéraire. https://www.lagriffenoire.com/6842-divers-litterature-virginia-et-vita.html Vous pouvez commander Je te dois tout le bonheur de ma vie: Virginia & Leonard et Virginia et Vita sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
Citations et extraits (189) Voir plus Ajouter une citation
Jooh   05 juillet 2014
Au temps du roi Edouard de Vita Sackville-West
Tout amour est une faiblesse, si nous en venons là, puisqu'il détruit en partie notre indépendance.
Commenter  J’apprécie          360
Jooh   16 février 2018
La traversée amoureuse de Vita Sackville-West
Ces sautes d'humeur incontrôlables, qui m'affligent si profondément, sont comme la mer que je me suis pris à aimer. Par ces journées calmes et bleues, rien ne semble pouvoir troubler sa sérénité. Même les grandes vagues vertes qui se forment à notre passage sont d'une beauté sculpturale. Comment une chose aussi fluide parvient-elle à ressembler au marbre ? De petits arcs-en-ciel s'envolent de leurs crêtes. De joyeux dauphins fendent l'eau. Tout l'océan rit ; je ris avec lui.

Puis ce sont de mystérieux courants qui font balancer le bateau sans troubler la surface. D'où viennent-elles, ces forces secrètes de la mer, tropicales ou polaires ? Pour moi, elles sont aussi inexplicables que les émotions qui troublent mon cœur. Parfois agitées par un coup de vent, les eaux se mettent en colère et l'étendue bleue devient noire et blanche, nous secouant sans pitié, tandis que les vagues se brisent avec un bruit de biscuits que l'on casse, que la pluie crépite en obstruant l'horizon, et à nouveau je suis frappé par cette ressemblance entre les éléments et la surprenante violence que j'ai découverte en moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Jooh   15 février 2018
La traversée amoureuse de Vita Sackville-West
(...) j'envie celui qui peut s'exprimer par écrit. Les paroles s'envolent, les écrits restent...
Commenter  J’apprécie          330
Jooh   22 mai 2014
Correspondance 1923-1941 de Vita Sackville-West
Je t'en prie, dans tout ce fatras de la vie, continue d'être une étoile fixe et brillante. Il y a si peu de choses qui se perpétuent comme des phares: la poésie, et toi, et la solitude.



(Vita Sackville-West)
Commenter  J’apprécie          320
juliette2a   26 août 2012
Toute passion abolie de Vita Sackville-West
Son amour était semblable à une longue ligne droite et noire traversant sa vie, la blessant parfois, lui faisant du mal, mais dont elle ne s'était jamais sentie capable de s'éloigner.
Commenter  J’apprécie          320
Jooh   17 février 2018
La traversée amoureuse de Vita Sackville-West
Si un homme est jaloux d'une femme, au moins il affronte son rival sur un pied d'égalité, d'homme à homme ; mais, si une femme est jalouse d'une femme, la lutte est inégale ;
Commenter  J’apprécie          320
Jooh   18 février 2018
La traversée amoureuse de Vita Sackville-West
Je vous ai fait part de mes idées peu orthodoxes sur le mariage. Mais, en prenant de l'âge, on est amené à modifier ses théories. Et la vieillesse, qu'en faites-vous ? Avez-vous jamais envisagé sérieusement la... la désolation de vous trouver complètement seul au monde ? Personne à aimer ? Personne pour vous aimer ?
Commenter  J’apprécie          310
Jooh   06 juillet 2014
Au temps du roi Edouard de Vita Sackville-West
De plus, on la disait intelligente, et c’est là un sérieux désavantage pour une jeune fille ;
Commenter  J’apprécie          320
Jooh   21 février 2018
La traversée amoureuse de Vita Sackville-West
La vie devient alors comme ce bateau, tout éclairé au milieu de l'obscurité. Imaginez comme il doit paraître beau à ceux qui le regardent du rivage - les lumières, les grands arcs électriques illuminant ses flancs... Non, c'est trop abstrait, car l'amour se compose de nombreux éléments ; il y a le flamboiement de lumière, mais il y a aussi le détail, l'infinie tendresse de la découverte. Une intonation de la voix, un mouvement de la tête, un geste de la main qu'on n'avait pas remarqués jusque-là, mais combien révélateurs ! Et en observant de loin, sans se montrer soi-même, dire dans son cœur : "Je vous aime, chéri !"
Commenter  J’apprécie          290
Jooh   20 février 2018
La traversée amoureuse de Vita Sackville-West
Pourquoi devrait-on remarquer tel être plutôt que tel autre ? On sait bien qu'il n'est ni le plus beau, ni le plus intelligent, ni le plus parfait au monde, mais la raison est devenue un langage étranger qu'on ne comprend pas. Tous les romanciers qui se sont attaqués à ce sujet n'ont pas réussi à donner une explication de la cause qui fait jaillir cette bizarre étincelle ; du déclic qui la provoque à l'origine ; ils en décrivent les effets, mais non la cause. L'amour, l'affection, l'attachement, cela se comprend ; mais pas ce caractère extraordinaire de la naissance d'un être à l'amour ; vous voyez, je fais la distinction entre les deux, bien que l'un puisse contenir l'autre et que l'amour puisse survivre à cet emballement. On en a l'espoir, d'ailleurs ; parfois, on sait qu'il en sera ainsi mais on a tout le temps de penser à cela plus tard ; l'amour paraît très "rangé", comparé à cette flamme incandescente. Pour l'instant, rien ne compte que cela : "Parce que c'était lui ; parce que c'était moi."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature anglaise : XVIIIème ou XIXème siècle ?

Orgueil et préjugés - Jane Austen

18ème siècle
19ème siècle

20 questions
9 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature anglaise , 19ème siècle , 18ème siecleCréer un quiz sur cet auteur
.. ..