AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.49 /5 (sur 43 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Pachino, Sicile , le 24/07/1907
Mort(e) à : Turin , le 25/09/1954
Biographie :

Vitaliano Brancati était un écrivain italien.

A dix sept ans, Vitaliano fonde une revue dans laquelle il publie des poèmes. C'est à cette même époque (1924) qu'il s'inscrit au parti fasciste.

A Rome, sa fascination pour Mussolini le pousse à écrire une pièce de théâtre à la gloire du Duce qu'il rencontrera personnellement ( 1931) , et à collaborer à des journaux fascistes, malgré son admiration pour Giuseppe Antonio Borgese, violemment opposé au régime. En 1934, à Rome il est le rédacteur en chef de la revue Quadrivio (carrefour).

Dès la fin 1934, horrifié par ses précédents écrits, il exprime un dégoût du fascisme dans Les Années perdues ( 1934-1936) que l'on retrouvera dans ses livres suivants. De retour à Catane, il écrit :Rêve d'une valse,1938 , Don Juan en Sicile 1941,Le Vieillard avec les bottes 1944, Le Bel Antonio qui obtient en 1949 le Prix Bagutta.

En 1937 , à son retour en Sicile, il reprend ses études et devient professeur dans un collège de Caltanissetta. Ce qui ne l'empêche pas de continuer à écrire nouvelles, romans, chroniques, pièces de théâtre, scénarii.

Un de ses livres, Le Bel Antonio, a été adapté au cinéma par Mauro Bolognini : Le Bel Antonio (1960).
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Le film Le bel Antonio (1960), extrait

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
le-mange-livres   18 décembre 2012
Le bel Antonio de Vitaliano Brancati
Un malheur ! ... mon Dieu, rien que d'y penser, tu sens ton cerveau éclater ! Mon propre fils, mon fils unique, ma joie, mon orgueil, ma vie même, le voir réduit à un état pire qu'un chiffon pour les pieds, parce que ce dernier au moins sert à épousseter les chaussures, mais un homme dans cet état, à quoi est-il bon ?
Commenter  J’apprécie          40
le-mange-livres   17 décembre 2012
Le bel Antonio de Vitaliano Brancati
Ma fille, après trois ans de mariage, est telle qu'elle est sortie de ma maison.
Commenter  J’apprécie          50
Aela   23 janvier 2011
Le bel Antonio de Vitaliano Brancati
Le choc de ce scandale fut ressenti par tout Catane comme une éruption de l'Etna.

Antonio Magnano, le fils d'Alfio, le neveu d'Ermenegildo, le très beau jeune homme qui faisait lever de son missel le regard de la plus sainte des jeunes filles, Antonio, lui-même, celui-là exactement, eh bien Antonio et sa femme.. rien! rien vous dis-je! absolument rien! Barbara Puglisi, après trois ans de mariage, n'a pas connu la grâce de Dieu!
Commenter  J’apprécie          30
le-mange-livres   17 décembre 2012
Le bel Antonio de Vitaliano Brancati
Une semaine après, Calderara était nommé sous-secrétaire général du parti et se rendait à Rome, laissant à son poste de Catane un certain Pietro Capano, un grave jeune homme de vingt-cinq ans, aux yeux proéminents comme deux billes et à la tête rasée, dont le seul rêve était de pénétrer, entouré de respect et de crainte, dans le hall de ce lycée où avaient étudié son père, son oncle et son frère, et où tant de fois on lui avait dit : mais alors, vous êtes tous des crétins dans ta famille ?
Commenter  J’apprécie          20
le-mange-livres   18 décembre 2012
Le bel Antonio de Vitaliano Brancati
Dans sa susceptibilité, qui croissait de jour en jour, il soupçonna qu'il provoquait chez les femmes une volupté anormale, contre nature, légèrement monstrueuse: ce prétendu amour exclusivement spirituel cachait selon lui, sous la piété et l'innocence, une féroce agressivité mâle.
Commenter  J’apprécie          20
Gabriest   29 juin 2013
Rêve de valse, suivi de, Les Aventures de Tobaïco de Vitaliano Brancati
" - [...] Moi je ne songeais qu'à te venir en aide, comme le font, avec leurs frères vivants, les morts qui demeurent dans la chambre de Dieu !

- Mais pourquoi n'y demeures-tu pas, toi aussi ?

- Parce que je suis mal vêtu !"

Giovanni La Pergola retira sa main de sous l'oreiller pour se toucher le front :

" - Comment ? Que me dis-tu là ? Les morts sont aussi bien et mal vêtus ?

- Les morts qui ont été tués, oui. Pour pénétrer dans la chambre de Dieu, ils doivent être bien vêtus, autrement ils n'y ont pas accès.

- Et comment fait-on pour être bien vêtu ? Tu ne voudrais pas que je t'envoie de l'argent ?"

Le frère eut un sourire :

" - Oh non ! Si tu mettais un sou dans ma main, elle s'ouvrirait comme une toile d'araignée et le laisserait choir dans le ravin du ciel.

- Alors quoi ?

- Nous autres morts, nous sommes, au ciel, vêtus de la même manière que le sont nos frères vivants sur la terre. Si toi tu es vêtu convenablement, je le serai aussi. Si tes vêtements empestent les oignons de l'année dernière, les légumes du mois de janvier, les relents de la rue, le fumier, le bois pourri, le tabac, moi aussi j'empeste là-haut, les morts s'écartent de moi, et la porte de Dieu m'est fermée au nez toutes les fois que je m'en approche !

- Mais Dieu, alors, est un Dieu pour les nantis ?

- Non, tu ne peux pas comprendre ! Il veut de la propreté dans sa chambre, voilà tout !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Gabriest   29 juin 2013
Rêve de valse, suivi de, Les Aventures de Tobaïco de Vitaliano Brancati
Les hommes ne sont pas des bouteilles transparentes, avec le liquide de l'intelligence reconnaissable par sa couleur rouge, et celui du coeur par sa couleur verte. Ce sont des êtres ! Ce sont des esprits ! De mystères ! Personne ne peut dire : "Celui-là est un âne ! Celui-ci est un homme honorable !" Dieu seul peut concéder à l'un d'entre nous, par une grâce particulière, le don de lire clairement en quelqu'un. Ainsi s'expliquent certaines amitiés qui peuvent paraître absurdes au moment où elles se nouent.
Commenter  J’apprécie          00
Gabriest   29 juin 2013
Rêve de valse, suivi de, Les Aventures de Tobaïco de Vitaliano Brancati
Près du montant du balcon, le petit canari se défendait, le bec ouvert et les ailes déployées à moitié, contre une guêpe qui se cognait contre la cage : c'était un duel où les armes étaient différentes, à chaque sursaut de colère et de peur, le canari fulgurait d'un éclair d'or, et la guêpe émettait une note musicale d'une extrême délicatesse. Du haut, un papillon blanc aux ailes peintes d'un noble deuil, surveillait le duel.
Commenter  J’apprécie          00
Gabriest   29 juin 2013
Rêve de valse, suivi de, Les Aventures de Tobaïco de Vitaliano Brancati
En réalité, de nouveaux venus étaient venus s'y installer, et l'on avait vu s'ouvrir certaines portes, toujours closes auparavant, et sur lesquelles les gamins avaient pris l'habitude de laisser le signe à la craie, comme sur un tableau noir, de leurs progrès en dessin, en écriture et en connaissances des choses de ce monde.
Commenter  J’apprécie          00
le-mange-livres   17 décembre 2012
Le bel Antonio de Vitaliano Brancati
Quel état ? Quel état, notaire ? L'état de mon fils, c'est qu'il a fait jouir à hurler les femmes de Catane, de Rome et du monde entier. Voilà l'état de mon fils !
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Petit jeu littéraire

Je suis un poème dont les lettres initiales de chaque vers, lues de haut en bas, forment un nom de personne, un mot ou une phrase

Calligramme
Cadavre exquis
Palindrome
Acrostiche
Lipogramme
Logogriphe
Contrepèterie
Anagramme

8 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , jeux littéraires , mots , vocabulaireCréer un quiz sur cet auteur

.. ..