AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.84 /5 (sur 34 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Munich , le 05/09/1942
Biographie :

De son vrai nom Werner Stipetic, est un réalisateur, acteur et metteur en scène d'opéra allemand né le 5 septembre 1942 à Munich.

Source : wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Werner Herzog : Nosferatu
Citations et extraits (9) Ajouter une citation
nadiouchka   08 novembre 2017
Sur le chemin des glaces de Werner Herzog
Devant moi, Klosterlechfeld. Même sans pont, le Lech n’aurait posé aucun problème, je m’en rends compte maintenant. L’aspect du terrain me rappelle le Canada. Des casernes, des soldats dans des baraquements de tôle ondulée, d’anciens bunkers de la Seconde Guerre mondiale. P.24
Commenter  J’apprécie          130
tristantristan   11 août 2018
Cobra verde : Le récit du film de Werner Herzog
Quand on a soif on réchauffe la neige sous son bras et elle se met alors à couler. Mais elle a un goût un peu salé. D'où cela vient-il? demande Francisco Manoel. La lune, dit le garçon, tire le sel de la mer et, la nuit, les cimes des montagnes attirent en bas les flocons. Mais ce qui tombe alors, ce n'est pas seulement du sel. Il n'y a pas davantage de sel que dans nos larmes. En fait, ce n'est peut-être qu'une chose pleurée, la neige.
Commenter  J’apprécie          80
GeraldineB   07 novembre 2017
Sur le chemin des glaces de Werner Herzog
Par la fenêtre, j'ai vu un corbeau se poser sur le toit d'en face. La tête dans les épaules, il ne bougeait pas, sous la pluie. Longtemps après, il était encore là, inerte, grelottant, solitaire et calme, plongé dans ses pensées de corbeau. Alors, un sentiment de fraternité est monté en moi et la solitude a envahi mon coeur.
Commenter  J’apprécie          70
nadiouchka   09 novembre 2017
Sur le chemin des glaces de Werner Herzog
Je marchais vers un feu, devant moi, il y avait toujours ce feu, comme un mur incandescent. C’était un feu de froid, un de ceux qu’apporte le froid, pas la chaleur. Un ce ceux qui transforment instantanément l’eau en glace. La pensée du feu qui devient glace fait naître la glace à la vitesse de la pensée. Ainsi est née la Sibérie, et les aurores boréales sont les dernières lueurs de ce phénomène.

P.62
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean   12 mai 2016
Conquête de l'Inutile de Werner Herzog
La pluie augmentait et Mick [Jagger] a pris, pour Vogue, des photos de Jerry Hall devant la forêt vierge, en maillot de bain léopard, et des Indiens sauvages. Il m’a semblé surprenant d’utiliser ce cadre dans une optique commerciale. Mick m’a dit qu’il touchait 1000 dollars pour ces photos, et ça l’a fait mourir de rire. J’ai lavé mes chaussettes dans l’eau du fleuve car j’en ai perdu trop dans le linge. Les lents tourbillons du fleuve passaient à côté de moi, suivant un destin lointain. Derrière moi les oiseaux se chamaillaient dans la forêt. Rien ne séchera plus correctement, les chaussures, les vêtements. Tout le cuir moisit, les montres électriques sont arrêtées.
Commenter  J’apprécie          10
nadiouchka   10 novembre 2017
Sur le chemin des glaces de Werner Herzog
Je me traînais d’abri en abri. A quoi bon être venu de si loin à pied, pour finir en voiture ? Plutôt aller jusqu’au bout de l’insensé si toutefois c’était insensé.

P.100
Commenter  J’apprécie          20
aimeryjoessel   21 août 2018
Sur le chemin des glaces de Werner Herzog
Je vais me laisser porter par la tempête tout autour de la station jusqu'à ce que des ailes me poussent. Cette nuit, lorsque je m'introduirai à nouveau dans une maison, je serai un roi dans son château fort. Un gros réveil, une fois remonté, carillonne la fin des fins. Dehors, le vent ébouriffe la forêt. Ce matin, noyée, la nuit a été rejetée par des vagues froides et grises.
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   12 mai 2016
Conquête de l'Inutile de Werner Herzog
L’étage des chefs de la 20th Century Fox (…). Pour eux il allait en outre de soi qu’on traînerait une maquette de plastique sur un décor de collines, dans un jardin botanique du coin, ou pourquoi pas à San Diego, où on trouve des serres restituant de « bonnes » conditions tropicales ; j’ai alors demandé ce qu’étaient de mauvaises conditions tropicales, puis ajouté qu’il était inutile de discuter : il faut un vrai bateau à vapeur gravissant une vraie montagne, non par amour du réalisme, mais par refus du style « opérette ». Après quoi les politesses que nous avons échangées se sont recouvertes d’une fine couche de givre.
Commenter  J’apprécie          00
SBys   17 août 2015
Sur le chemin des glaces de Werner Herzog
Ce que marcher peut faire mal.
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur