AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.26 /5 (sur 17 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Kansas City , 1967
Biographie :

Whitney Terrell est un journaliste et romancier américain.

Il a travaillé comme fact-checker avant de devenir journaliste et de suivre l’armée américaine lors de la seconde guerre d’Irak, qu’il a couverte en 2006 et 2010.

Il enseigne aujourd’hui l’écriture créative.

Son premier roman, "Le chasseur solitaire", est paru chez Rivages en 2010.

"Le Bon Lieutenant" est son troisième roman, il paraît chez Gallmeister en 2019.



Source : https://www.gallmeister.fr
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (10) Ajouter une citation
jeranjou   30 juin 2013
Le chasseur solitaire de Whitney Terrell
Booker regardait de haut, comme un badaud, le corps de Clarissa qui se tordait rageusement. Leurs ombres copulaient sur le plâtre blanc des murs – des formes qui ne lui paraissaient pas humaines, mais monstrueuses et dépravées.
Commenter  J’apprécie          280
biblivore56   04 août 2013
Le chasseur solitaire de Whitney Terrell
Ne te fais pas des idées pour la simple raison que je travaille ici. Je ne suis pas du genre à me mélanger, tu comprends ? Si ton grand-père a envie de se servir de moi pour essuyer ses godasses, très bien. Dès que j'aurai trouvé un vrai boulot, il faudra qu'il se trouve un paillasson un peu moins blanc.
Commenter  J’apprécie          20
Corboland78   25 février 2019
Le Bon Lieutenant de Whitney Terrell
- Donc votre témoignage, c’est que vous avez identifié deux véhicules, mis vos soldats en sécurité, essuyé des tirs ennemis, repéré le véhicule du tireur, communiqué cette information par radio – tout ça la tête parfaitement claire. Uniquement des bonnes décisions. Et puis une fois que vos hommes étaient en sécurité et que vous aviez paré toutes les menaces, vous êtes descendue dans le canal, vous avez trouvé un Irakien détenu par votre sergent dans les règles de l’art, et là vous avez décidé de ruiner votre carrière. – Oui. – Oui, vous avez frappé l’Irakien, ou bien oui, vous ne l’avez pas frappé ?
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   20 février 2019
Le Bon Lieutenant de Whitney Terrell
Tout ce qu’elle voyait, c’était cette image et avec elle, une douloureuse pression à la poitrine, comme si on la poignardait en plein sternum avec un bout de verre. Cette sensation ne l’avait pas quittée depuis qu’ils avaient passé le portail le matin et cela l’effrayait, parce qu’elle n’avait pratiquement jamais ressenti ça sur le terrain. Elle éprouvait aussi quelque chose qui s’apparentait à de la culpabilité, l’impression d’avoir commis un péché impardonnable – ce qui était impossible, puisqu’elle attendait depuis huit mois que son adjoint lui parle ainsi. Peut-être se sentait-elle coupable parce que la Fowler de dix-huit ans aurait été d’accord avec Beale.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   20 février 2019
Le Bon Lieutenant de Whitney Terrell
En tant que soldat, Beale était tout ce que Pulowski n’était pas et espérait ne jamais devenir. Il était effronté, il était vantard, il était extraordinairement belliqueux, il passait sans cesse outre les instructions de Fowler – ou, s’il ne passait pas outre, il se plaignait que leur formation n’était pas assez active, que Fowler n’était pas suffisamment agressive, qu’elle respectait trop le règlement à la lettre. Tout cela, Pulowski l’avait pris comme une blague – et Fowler aussi, au moins un peu, sans quoi elle n’aurait pas raconté à Pulowski ses tracas avec Beale.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   20 février 2019
Le Bon Lieutenant de Whitney Terrell
À l’armée, tout était affaire de lâcher prise. Chaque décision, chaque ordre, chaque mission, chaque rapport de bataillon, chaque session d’entraînement. Si votre colonel vous ordonnait d’installer des T-walls au sein du camp, vous lâchiez prise – même si vous pensiez qu’ils auraient eu plus d’utilité sur le terrain. Le bon côté, c’était que vous apparteniez à une structure en laquelle vous pouviez avoir confiance, avec des règles que vous n’aviez pas besoin d’inventer.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   20 février 2019
Le Bon Lieutenant de Whitney Terrell
À en croire sa mère, la seule raison pour laquelle un chiite comme Faisal jouait avec Ayad était que les autres enfants sunnites l’ignoraient. Ça et le fait que la véritable intention de Faisal était d’épouser la cousine d’Ayad, Hanan, qui vivait chez eux à l’époque.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   20 février 2019
Le Bon Lieutenant de Whitney Terrell
La différence était qu’avec Pulowski elle n’avait pas eu peur, parce que leurs deux corps étaient semblables, entiers mais pénétrés, déréglés mais pas détruits, ne formant qu’un.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   20 février 2019
Le Bon Lieutenant de Whitney Terrell
Oui, la guerre était une saloperie. Oui, on voyait de tous les côtés des exemples de gens qui foiraient dans les grandes largeurs.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La IIe Guerre Mondiale en 20 questions de plus !

Quelle bataille mit fin à la progression de l'AfrikaKorps de Rommel ?

El Galzaoui
El Gazala
Bir Hakeim
El Alamein

20 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre mondialeCréer un quiz sur cet auteur