AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.52 /5 (sur 32 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Bruxelles , le en 1936.
Biographie :

On le connaissait fin pédagogue, esthète, on l’a découvert écrivain, auteur d’essais, de romans mêlant subtilement la culture, les questions philosophiques et l’intrigue policière. Y aurait-il une vie après le Collège ? Pour l’auteur d’ « Eduquer pour l’éternité », « Les Allumettes de la sacristie » et « Mystalogia », cela ne fait pas l’ombre d’un doute. Rencontre passionnante avec Willy Deweert.
Horizons : On sent vos livres baignés de votre expérience passée chez les jésuites.

W.D. : Je n’ai jamais regretté d’avoir passé douze ans chez eux. J’y ai reçu tellement et j’imagine que cela transpire dans mon écriture. Cette expérience très riche m’a même inspiré le titre des Allumettes de la sacristie. Certains petits malins recevaient des cigarettes de leurs parents ou amis lors d’une visite, mais ils oubliaient les allumettes. Où s’en procurer ? A la sacristie bien sûr. Elles disparaissaient sans arrêt. Dans Mystalogia, l’univers jésuite est également très présent. J’y ai appris que ce ne sont pas les individus les plus croyants qui sont les plus humains.

Interview parue dans Horizons, le trimestriel de l’Association Royale de Ancien(ne)s Elèves du Collège Saint-Michel à Bruxelles (N° 59 de mars 2006).
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
Coccinelle2   10 janvier 2011
Le manuscrit de Sainte-Catherine de Willy Deweert
L'intégrisme, ce poison de la foi, avait contaminé des cardinaux, des évêques, des prêtres, des fraternités, des organisations caritatives, des congrégations, des pans entiers d'ordres religieux. La France, les États-Unis, l'Italie, l'Espagne, les pays de l'Est, l'Autriche notamment étaient gangrenés par des mouvements d'extrême droite aux ramifications multiples : religieuses, culturelles, sociales, politiques et financières, dont l'audience croissait auprès des croyants naïfs et des nostalgiques d'une Europe chrétienne animée par une idéologie élitiste qui condamnait l'œcuménisme, la modernité et la laïcité. (page 346)
Commenter  J’apprécie          110
majero   07 février 2019
Le maître de la vigne de Willy Deweert
Au cours du repas, répertoire classique : politique, criminalité, attentats, voyages, prix littéraires.

— Pour une fois, le jury du Goncourt ne s’est pas trompé. Rouge Brésil de Ruffin est un chef-d’œuvre, pérore Rachel.

Quelle femme assommante ! Le monologue étant le fait des imbéciles, pendant dix minutes, dans un silence narcotique, elle tient le crachoir nous abreuvant de commentaires insipides. « Génial, fabuleux, sublime ! » C’est à se demander si elle l’a lu. Vers quinze heures, je prie les convives de me pardonner de quitter la table, mais mon médecin m’a prescrit une sieste journalière.
Commenter  J’apprécie          82
joedi   21 février 2011
Le manuscrit de Sainte-Catherine de Willy Deweert
Elle gaspillait sa salive; tout ce qu'elle racontait était de l'hébreu pour son frère. Son cerveau avait été essoré de son passé. Plus d'égo, plus de pulsions, plus de combativité. Sa vie au quotidien, volatile, sans consistance, sans possibilité de recours aux événements antérieurs, avait quelque chose de cru comme le halo d'un spot focalisé sur un point précis laissant le reste dans la pénombre.
Commenter  J’apprécie          50
joedi   21 février 2011
Le manuscrit de Sainte-Catherine de Willy Deweert
Quelle veine tu as d'exister sans ce boulet de plus en plus lourd à traîner à mesure qu'on prend de l'âge. Le temps consacré à évoquer le passé est du temps perdu. On oublie de vivre. La mémoire est un enfer portatif. Crois-moi, l'amnésique est heureux comme un lapin de garenne qui a semé ses prédateurs. Il a les coudées franches. Il a sa vie devant lui sans arrière-pensées inhibitives.
Commenter  J’apprécie          50
joedi   21 février 2011
Le manuscrit de Sainte-Catherine de Willy Deweert
Mon ami Omar, un joyeux luron, que la cuvée paradisiaque enthousiasme, résumait admirablement la condition humaine dans un quatrain :

Je suis dans cet Univers, mais pourquoi ? Je ne sais.

Je ne sais d'où je viens, ainsi que l'Eau qui coule.

Et j'en ressortirai, tel Vent du Désert.

qui souffle on ne sait où, inéluctablement.

Il est près de moi. Nous trinquons ensemble.



*Omar Khayyam (v.1050-v.1123), savant et poète persan.
Commenter  J’apprécie          40
joedi   24 février 2011
Le manuscrit de Sainte-Catherine de Willy Deweert
Chaque personne, peu importe sa religion, sa race, son sexe, sa nation, chaque personne mérite le respect.
Commenter  J’apprécie          50
joedi   24 février 2011
Le manuscrit de Sainte-Catherine de Willy Deweert
Une quête se livre d'abord dans l'âme. Les lumières intérieures balisent le chemin.
Commenter  J’apprécie          50
joedi   23 février 2011
Le manuscrit de Sainte-Catherine de Willy Deweert
"Enthousiasmés" au sens étymologique du terme, ils transmutent les mots, les couleurs, les sons, les formes en une harmonieuse plénitude. Qui s'imprègne de ces aigues-marines s'illumine de l'intérieur.
Commenter  J’apprécie          40
joedi   17 avril 2011
Les allumettes de la sacristie de Willy Deweert
Une fièvre tenace ne le quittait plus. Les médecins n'avaient pas encore réussi à diagnostiquer son mal. Sans doute, une détestable hygiène de vie trouvait-elle là son triste aboutissement. Sam était convaincu qu'il n'en avait plus pour longtemps. Etonnamment, il avait retrouvé une inspiration qui l'avait fui depuis des lustres, comme si la présence de Giannalia et la proximité de la mort avaient réveillé sa fibre littéraire. "On écrit un roman avec un stylo tordu", se plaisait-il à répéter en forme de boutade. Et voilà que, sous l'emprise de la souffrance, son stylo se tordait à nouveau. Il n'avait eu alors qu'à puiser dans la citerne pleine à ras bord de ses succès et de ses échecs pour étancher sa soif d'invention. Dès les premières pages, le Taxidermiste halluciné, dont il avait lu le synopsis à un Remio enthousiaste, s'avéra riche en promesses de délires.
Commenter  J’apprécie          20
joedi   21 avril 2011
Les allumettes de la sacristie de Willy Deweert
Elle est loin, la petite sauterie bavaroise. Je me remémore les deux héros dont j'ai oublié les noms. Ce seraient actuellement de dangereux terroristes. Hier héros, aujourd'hui proscrits, et vice versa. Le pouvoir change, le vocabulaire s'inverse. C'est l'apanage des puissants de corriger le dictionnaire.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Avec qui passer Noël ?

- Qui pourrai-je inviter à Noël ? J'ai mon crayon à la main pour faire ma liste. - Tiens, déjà comme tu es célibataire, voilà un livre qui va t'aider ..."Comment kidnapper un mari quand on n'a rien pour plaire", me donne ma future ex meilleure amie. donc pas de mari à Noël !

Nadine de Rotschild
Tom Sharpe

14 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : humour , romans policiers et polars , romans américainsCréer un quiz sur cet auteur