AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.55/5 (sur 78 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Xavier Cornette de Saint Cyr est consultant-coach, conférencier, formateur et écrivain.

Après un parcours comme juriste en cabinets d'avocats puis manager dans une multinationale, il s'est formé (Suisse et France) au coaching professionnel et à différentes approches en psychothérapie et développement personnel.

Il intervient aujourd'hui en accompagnement individualisé, professionnel et/ou personnel, notamment dans les deux demandes rencontrées le plus fréquemment : besoin de confiance en soi et recherche de Sens.

son site : https://xavierdesaintcyr.com/

Source : http://www.editions-jouvence.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Xavier Cornette de Saint Cyr   (38)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
La fausse Victime se caractérise par :
- des plaintes permanentes surtout pour attirer l'attention et apitoyer ;
- une absence d'action pour s'en sortir ;
- un refus d'endosser une responsabilité et un renversement permanent de celle-ci : la survenance du problème est toujours extérieure à elle ;
- une absence de culpabilité : toujours irréprochable et accusant facilement autrui ;
- une écoute centrée sur elle-même et jamais sur l'autre ;
- une vampirisation de celui qui l'écoute en absorbant son énergie, son temps, etc.
Commenter  J’apprécie          2912
Nos relations, personnelles et professionnelles, et, plus largement, la société dans laquelle nous évoluons s'organisent autour de trois rôles. "Programmés" pour jouer l'un d'eux, il y en a souvent un que nous préférons.

Chacun peut être à l'origine d'une manipulation :
- le Persécuteur. Donne du pouvoir, cherche à dominer et peut faire naître une culpabilité ;
- le Sauveur. Donne une image positive de soi, peut infantiliser et mettre en dépendance ;
- la Victime. Permet d'attirer l'attention, geint pour demeurer passive et qu'on l'écoute ou fasse à sa place.
Commenter  J’apprécie          162
La violence produit un épi de malheur qui ne fournit qu'une moisson de larmes.
Eschyle (525-456 av. J.C.)
Commenter  J’apprécie          151
"Si vous souhaitez convaincre un homme qu'il agit mal, agissez bien. Mais ne vous souciez pas de le convaincre. Les hommes croient ce qu'ils voient. Alors, donnez-leur à voir !"
Henry David Thoreau (1817-1862)
Commenter  J’apprécie          90
L’émotion est donc avant tout mouvement. La nier revient à l’intérioriser, avec le risque qu’elle macère en nous et finisse par exploser tel un volcan ou se traduise par diverses maladies psychosomatiques. La laisser s’exprimer permet de se sentir vivant, mais attention à ne pas se laisser déborder sous peine de perdre tout contrôle.
Une grande partie de nos émotions sont créées par nos pensées, elles peuvent naître et perdurer sans qu’aucun événement déclencheur externe ne se soit produit. Ainsi, il arrive que des scénarios catastrophe susceptibles de nous angoisser aient pour créatrices nos propres pensées et notre propre imagination.
Commenter  J’apprécie          50
L’autre grande nouveauté est que cette science de l’enrichissement est considérée comme une science exacte, de la même manière que le seraient les mathématiques ou la physique. C’est là un point important, car nous aurions pu songer que la loi de l’attraction, fondée finalement sur nos pensées, était, à l’instar de la psychologie, considérée (à quelques exceptions près) comme ne relevant pas d’une démarche scientifique. En effet, pour pouvoir déclarer qu’une discipline est une science, il faut d’abord qu’elle puisse s’appuyer sur un raisonnement et des explications tangibles, mais surtout sur des expériences reproductibles et donc sur des prédictions qui se révéleront vraies. Or, il n’existe pas, en psychologie, d’outils spécifiques incontestables qui donneraient à chaque fois le même résultat et que nous pourrions attribuer à chaque variable.
Commenter  J’apprécie          20
Un point de dérive peut surgir lorsque l’on se trouve dans ce que l’on pourrait (abusivement, j’en conviens) dénommer une « thérapie d’empathie ». Il s’agit de ce genre de situation dans laquelle la relation débouche sur l’impression étonnante que les souhaits, les valeurs, les modes de fonctionnement de l’écouté sont aussi ceux de l’écoutant ; ils semblent se correspondre si parfaitement que la symbiose paraît totale. Ce sont là des éléments que l’on retrouve dans les premiers instants d’une relation amoureuse un tant soit peu fusionnelle : on est si proche, si identique, qu’on a l’impression de se connaître depuis toujours ! Mais une relation d’aide n’étant pas une relation amoureuse, garder une bonne distance et savoir la gérer est essentiel.
Commenter  J’apprécie          20
Jung distingue plusieurs niveaux : d’abord l’inconscient collectif primordial désignant ce qui est commun à l’espèce humaine en général (l’instinct de survie, par exemple).

Puis, l’inconscient collectif du groupe, à la fois ethnique et culturel (prise en compte de l’environnement dans lequel on évolue).

Enfin, l’inconscient collectif familial transmis de génération en génération (la famille étant considérée comme un sous-groupe).
Commenter  J’apprécie          20
Il y a des cas où vous vous faites carrément engueuler pour avoir simplement posé une question ! En fait, le discours de la manipulatrice se reconnaît à deux points principaux :

1. Si vous aviez su dès le départ de quoi il retournait, vous ne vous seriez pas engagé. Elle vous fait donc faire quelque chose que vous n’auriez pas accompli en connaissance de cause. Lorsque vous le découvrez, eh bien, il est trop tard pour faire marche arrière. C’était là tout l’intérêt du flou et de l’ambiguïté : obtenir votre accord.

2. Le résultat est toujours négatif pour vous et toujours bénéfique pour la manipulatrice. À votre désavantage et à son profit exclusif, c’est sa règle : elle empoche 90 % des avantages, ne vous laissant « généreusement » que 10 %, ou rien du tout, voire même une perte. Dans d’autres situations, il arrive que pour obtenir un résultat, vous vous soyez retroussé les manches pour 90 % du travail, et elle, pour 10 % seulement. Les plus avisées gagnent sur les deux tableaux : elles n’ont pas fait grand-chose mais ont tout gagné à la fin.
Commenter  J’apprécie          10
La parentalité positive, ce n’est pas rester serein et impassible en toutes circonstances, mais c’est établir et maintenir autant que faire se peut une harmonie entre, d’un côté, votre enfant et, de l’autre, vous-même et les gens qu’il côtoie.
Une parentalité ne peut aucunement être positive dans 100 % des situations. Le croire, c’est supposer qu’existe une norme éducative qui, si on ne la respecte pas, nous cataloguerait comme « mauvais parent ». Prenons-la comme un guide afin d’accroître la partie positive de l’éducation que nous donnons. Il y aura encore des conflits et ce qui importe n’est pas de tous les éviter, mais de savoir comment y réagir le mieux possible, pour vous et pour votre enfant.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Xavier Cornette de Saint Cyr (98)Voir plus

Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2786 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..