AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 2.69 /5 (sur 16 notes)

Nationalité : Chine
Né(e) à : Shanghai , 1968
Biographie :

Xiao Bai est le pseudonyme d'un écrivain pur produit de Shanghai.

Il a collaboré avec de nombreuses revues littéraires, notamment pour une série d'articles centrés sur l'érotisme dans l'art et la littérature, qui ont été réunis dans le recueil "Hamlet libertin" paru en 2009.

Un second recueil d'essais est paru en 2012, "Représentation et voyeurisme". A cette époque-là, Xiao Bai travaille pour des sociétés internationales, crée plusieurs entreprises, et rejoint le premier groupe de traducteurs bénévoles mettant des sous-titres chinois aux films occidentaux piratés.

Son premier roman, "Balle de match", est paru en 2011, suivi en 2012 par "Zujie" (La Concession française). En 2013 est paru un troisième roman, "Xu Xiangbi, agent secret".

Source : http://editions-picquier.fr/
Ajouter des informations
Bibliographie de Xiao Bai (II)   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
Unhomosapiens   15 août 2020
La concession française de Xiao Bai (II)
Nous aussi avons notre savoir-faire, bien qu'on critique le laisser-aller des Français, nous savons aussi bien que les Anglais administrer une ville, mieux qu'eux, d'ailleurs, et nous, nous avons le talent de rendre nos colonies plus palpitantes.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   09 mai 2016
La concession française de Xiao Bai (II)
Quelqu’un l’avait relevé et posé sur une chaise comme on sort une photo du bain de révélateur, comme on la suspend à un câble électrique. Le monde retrouve ses lignes droites, se remet d’aplomb après un changement d’angle à quatre-vingt-dix degrés quand on la met à sécher. Sa vision s’éclaircissait peu à peu, quelqu’un le regardait en souriant, non pas l’inspecteur chinois qui était là auparavant, avant qu’on lui mette la tête dans le seau,
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   09 mai 2016
La concession française de Xiao Bai (II)
Les ravissements du corps et de l’âme ne sont pas choses faciles à conquérir. Elle le réalisait de plus en plus, le bonheur, en fait, c’était cette disposition du cœur.
Commenter  J’apprécie          20
Unhomosapiens   15 août 2020
La concession française de Xiao Bai (II)
La Concession agissait comme une cuve de teinture, elle baignait tous les arrivants dans les couleurs de ses propres légendes. Cette cité, en suspend dans les airs, sans racine, sans passé ( et aussi probablement sans avenir), transformait tous ceux qui y trempaient, quand bien même ils n'étaient que des visiteurs de passage, et les rendaient pareils à elle. Sans passé, sans avenir, seulement pourvus de leurs légendes.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   09 mai 2016
La concession française de Xiao Bai (II)
Ce qui irritait le plus les Français, c’était que la plupart de ces bâtards étaient des Chinois. Selon ses théories à lui, le service politique ne devait pas se cantonner dans les hautes sphères, mais travailler en osmose avec la population locale, seule façon de préserver au mieux les intérêts de la France dans les colonies.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   09 mai 2016
La concession française de Xiao Bai (II)
Dans les Concessions, les Chinois huppés ne lisaient que les journaux étrangers, ils payaient leur abonnement au mois, les domestiques allaient les chercher le matin dans la boîte aux lettres à la porte de derrière, avant de les leur porter dans le salon. Si ces gens-là venaient encore le trouver, il leur expliquerait, dès lors que la presse étrangère s’emparait d’une nouvelle, c’était comme un écrou desserré dans les vannes du bureau de la censure, le lendemain elle paraissait dans tous les journaux chinois. Voilà qui dépasserait leurs espérances, pas vrai ?
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   09 mai 2016
La concession française de Xiao Bai (II)
Tu peux changer de nom, te laisser pousser la barbe, mais tu ne peux pas changer de doigts. Ils ont une méthode, qui consiste à enduire les doigts d’encre noire et à les appliquer sur du papier blanc, les empreintes sont ensuite conservées, fichées dans des archives. Ainsi de ta vie entière tu n’auras plus aucun moyen de les semer, où que tu ailles la police pourra te dégoter. On ne va pas se couper les doigts, non, alors l’acide c’est un bon truc, ça ne fait pas mal, même en s’en mettant pendant des semaines.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   09 mai 2016
La concession française de Xiao Bai (II)
On pouvait s’attacher si vite à un lieu ? C’est vrai qu’en comparaison, tomber amoureux d’une personne, comme c’était arrivé à Brennan, cela pouvait arriver si vite…
Commenter  J’apprécie          00
Nikoz   28 août 2016
La concession française de Xiao Bai (II)
Elle le réalisait de plus en plus, le bonheur, en fait, c’était cette disposition du cœur.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Auteurs proches de Xiao Bai (II)
Lecteurs de Xiao Bai (II) (25)Voir plus


Quiz Voir plus

la grammaire est une chanson douce

comment s'appelle le frere de l'heroine ?

noa
mathias
thomas
raphael

4 questions
26 lecteurs ont répondu
Thème : La Grammaire est une chanson douce de Erik OrsennaCréer un quiz sur cet auteur