AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.74 /5 (sur 31 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Villepinte , 1990
Biographie :

Yancouba Diémé est diplômé du master de création littéraire de l'Université Paris 8 en 2015.

Dernier d’une fratrie de neuf enfants, il se décide à écrire un roman sur le parcours de son père lors de son année en Erasmus à Norwick, où il étudie la création littéraire durant un semestre, entre 2012 et 2013.

"Boy Diola" (2019) est son premier roman.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'interview : https://www.web-tv-culture.com/emission/yancouba-dieme-boy-diola-51654.html Yancouba Diémé a 29 ans, il a grandi en banlieue parisienne, dans ce que l'on appelle communément une cité. A l'adolescence, il découvre la littérature, choisit d'en faire ses études avant d'obtenir un master de création littéraire. Il publie aujourd'hui son premier roman, « Boy Diola » aux éditions Flammarion. S'il découvre les arcanes de l'écriture et du milieu littéraire, Yancouba Diémé n'oublie pas d'où il vient et c'est l'histoire de sa famille qu'il a choisi de raconter, plus précisément celle de son père, Sabari Apéraw. Né en Casamance, parti chercher du travail à Dakar avant de traverser la Méditerranée, le père de Yancouba Diémé s'est installé avec sa famille à Aulnay-sous-Bois où il a travaillé chez Citroën pendant 14 ans avant d'en être brutalement licencié. En forme d'hommage pudique à son père, avec ses mots à lui, sans rien renier au style mais en jouant la carte de la sincérité et de l'authenticité, Yancouba Diémé nous offre un livre fort, émouvant, tendre et violent. Il nous parle de la difficulté de l'intégration, du regard des autres, de la tradition que l'on garde ancrée au fond de soi. On y lit aussi les blessures secrètes, les non-dits, les regrets, la fragilité d'une vie, la violence d'un quotidien entre l'usine et la barre d'immeubles dans une cité où tout part à vau l'eau et où rester digne est un combat de chaque jour. Le roman, puisqu'il s'agit malgré tout d'un roman offre de jolis moments émouvants mais aussi des pages plus légères où l'humour et l'ironie atténuent la gravité du propos sans le nier. Au-delà de sa famille, Yancouba Diémé nous parle surtout de tous les sans-noms, les fragiles, les discrets, les inconnus, ceux que l'on croise chaque jour sans chercher à savoir qui se cache derrière ce regard vide plein de fatigue et de souvenirs enfuis. Un premier roman très réussi et un auteur à suivre. « Boy Diola », le premier roman de Yancouba Diémé est publié chez Flammarion.

+ Lire la suite

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
Annette55   14 août 2019
Boy Diola de Yancouba Diémé
«  On ne peut pas retourner dans la souffrance .

C’est pour ça quand on sort on fait attention maintenant .

On peut pas retourner .

C’est beaucoup la souffrance. »
Commenter  J’apprécie          100
mariecloclo   15 août 2019
Boy Diola de Yancouba Diémé
Étudier pour aller où ? Est-ce-qu'on a attendu quelqu'un pour apprendre à manger ? Ils croient qu'on est bêtes mais laissez les croire ce qu'ils veulent nous on s'en fout. Ce qui est dans notre tête c'est ce qui était dans la tête de nos pères. La vie, c'est comme ça : tu prends les choses de la tête de ton père et tu augmentes.
Commenter  J’apprécie          90
Marti94   15 janvier 2020
Boy Diola de Yancouba Diémé
Aujourd'hui il ne dit rien. Malgré les quarante-un printemps passés en France, il reste un Sénégalais arrivé par bateau un jour de 1969 avec un numéro de série, transformé en ouvrier à la chaîne.
Commenter  J’apprécie          50
ManouB   10 mars 2020
Boy Diola de Yancouba Diémé
"J'ai vu la souffrance, moi"

Apéraw prononce cette phrase en mettant le doigt devant son oeil. Comme s'il avait vu de ses propres yeux le visage de la souffrance. Pendant toute la durée de nos entretiens, il mène la danse. Le récit commence là où il veut et s’interrompt quand il le décide...
Commenter  J’apprécie          20
mailys_babelio   11 juillet 2019
Boy Diola de Yancouba Diémé
C'est au sud de la Corse, à environ six kilomètres de Bonifacio, que se trouve la plage de Paragan. Vues du ciel, les falaises blanches se dressent hautes comme des forteresses contre les vents marins. Des jeunes se jettent dans une eau teintée de bleu et vert. L'un des meilleurs endroits pour la baignade. Un plage sauvage entre calcaire et granit où l'on croise (et c'est un fait dont tout le monde aime se vanter) très peu de touristes.
Commenter  J’apprécie          10
ManouB   10 mars 2020
Boy Diola de Yancouba Diémé
Tous les jours, tu montes sur les bateaux , et avec beaucoup d'aisance et de politesse tu dis que tu cherches du travail, tu cherches à partir. Du travail en Europe, en Amérique ou en Chine, peu importe. Partir loin d'ici, traverser l'océan pour toucher d'autres soleils. On va te trouver du travail. La France vous a colonisés, vous avez le droit de venir. Vous avez le droit de venir et de rester.
Commenter  J’apprécie          10
ManouB   10 mars 2020
Boy Diola de Yancouba Diémé
Mon père se terre dans le silence. Il acquiesce. Dans son fauteuil, il repense à son voyage en bateau. Dans les yeux des naufragés il revoit tous ceux qui ont fait la traversée avec lui en 1969...

"ça ne sert à rien de parler, vous pouvez pas comprendre le diola sinon je vous aurais raconté plein de choses".
Commenter  J’apprécie          10
CharlesEdouard   15 août 2019
Boy Diola de Yancouba Diémé
Les voisins l'interpellent : "Patron faut te reposer un peu", mais mon père répond sèchement : Non non non faut pas m'appeler comme ça ! Moi je suis pas un patron moi. Attention hein. Personne m'a aidé à cultiver. J'ai cultivé moi tout seul.

Laissez-moi tranquille.
Commenter  J’apprécie          10
CharlesEdouard   15 août 2019
Boy Diola de Yancouba Diémé
Ce qui est mauvais c'est pas ce que tu manges, ce qui est mauvais c'est la bouche
Commenter  J’apprécie          20
Matatoune   08 septembre 2019
Boy Diola de Yancouba Diémé
Au supermarché ED (Aperaw prononcé Aide), les clients dévisagent notre caddy et se laissent aller à des commentaires sur le nombre de bouches à nourrir. Saw. Circulez, circulez. On n'est pas des bêtes de foire.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Yancouba Diémé(1)Voir plus


Quiz Voir plus

Guerre de Sécession du roman au cinéma

Quatre jeunes filles attendent le retour de leur père, un pasteur nordiste engagé comme aumônier. Les quatre filles du docteur March, adapté par George Cukor en 1933, est une oeuvre de:

Jane Austen
Louisa May Alcott
Laura Ingalls Wilder

10 questions
41 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , états-unis , guerre de sécessionCréer un quiz sur cet auteur