AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Citation de Nastasia-B


Nastasia-B   25 octobre 2015
César, chef de guerre. César stratège et tacticien de Yann Le Bohec
La dernière année de le guerre des Gaules, 51 av. J.-C., fut marquée par des opérations multiples et quelques cruautés supplémentaires. Une première difficulté est de mesurer l'ampleur de ces mouvements car, on le verra, les auteurs les ont différemment appréciés. Les déplacements que fit César ne l'empêchèrent pas de préparer l'après-guerre et de tourner ses pensées vers la politique, une politique dans laquelle les légions pourraient jouer un rôle.
Un des lieutenants de César, appelé Hirtius, reprit la rédaction du De Bello Gallico, abandonnée par le proconsul. Il dit clairement que l'année 51 vit encore une véritable guerre. […] La liste des peuples mentionnés par Hirtius et encore impliqués dans ces conflits est impressionnante. […] Il ne faut pourtant pas se laisser impressionner par Hirtius qui, comme César, et pour des raisons analogues, est un grand menteur : il ne veut pas diminuer les mérites de son armée, ses propres exploits et ceux de son supérieur. Pourtant non seulement les pertes en hommes de ses ennemis avaient atteint des chiffres considérables, sur lesquels nous reviendrons, mais encore l'effondrement du moral était patent. Les Gaulois, dans leur majorité, avaient compris qu'ils ne pourraient pas l'emporter sur les Romains, qu'ils ne devaient rien attendre d'un chef, providentiel ou non, et que l'union de 52 n'avait rien apporté de plus que les divisions antérieures.
Commenter  J’apprécie          230





Ont apprécié cette citation (19)voir plus