AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4 /5 (sur 1 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 08/07/1960
Biographie :

Yann Le Cun est un chercheur en intelligence artificielle et vision artificielle (robotique).

Il est considéré comme l'un des inventeurs du deep learning (apprentissage profond), un ensemble de méthodes d'apprentissage automatique.

Diplômé de l'ESIEE Paris en 1983, il part ensuite à l'Université Pierre-et-Marie-Curie effectuer un DEA puis un doctorat qu'il obtient en 1987. Il s'oriente rapidement vers la recherche sur l'apprentissage automatique et il propose pendant sa thèse une variante de l'algorithme de rétropropagation du gradient, qui permet depuis le début des années 1980 l'apprentissage des réseaux de neurones. Il réalise son post-doctorat au sein de l'équipe de Geoffrey Hinton.

En 1987, Yann Le Cun rejoint l'Université de Toronto et en 1988 les laboratoires AT & T, pour lesquels il développe des méthodes d'apprentissage supervisé jusqu'à 2002.

Le 9 décembre 2013, Yann Le Cun est invité par Mark Zuckerberg à rejoindre Facebook pour créer et diriger le laboratoire d'intelligence artificielle FAIR (Facebook Artificial Intelligence Research) à New York, Menlo Park et depuis 2015 à Paris, notamment pour travailler sur la reconnaissance d'images et de vidéos.

Yann Le Cun est professeur à temps partiel à l'Université de New York où il a créé la Center for Data Sciences.

En 2016, Yann Le Cun est le titulaire pour l'année de la chaire "Informatique et sciences numériques" du Collège de France.

site officiel : http://yann.lecun.com/
+ Voir plus
Source : wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Derrière le terme de "deep learning" se trouve un changement de paradigme technologique : les machines passent du statut de simples exécutantes à celui d'apprenantes autonomes. Quelle éthique faut-il inculquer aux intelligences artificielles pour que ces évolutions respectent nos libertés ? L'Invité des Matins de Guillaume Erner - émission du 22 octobre 2019 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/lintelligence-artificielle-nous-veut-elle-du-bien Pour en parler, nous recevons Yann le Cun (professeur d?informatique et de neurosciences à l?université de New York) et Gaspard Koenig (philosophe et président du think-tank GenerationLibre). Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤14Derrière Le7¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture

+ Lire la suite

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Yann Le Cun
ileana   31 octobre 2019
Yann Le Cun
Question : Comment apprend-on à des algorithmes à imiter l’action de nos neurones ?

Réponse : [ …] grâce à des couches, des étages de neurones, tous capables d’ajustements, ces réseaux peuvent traiter des tâches complexes. Ils peuvent aussi tâtonner et trouver par eux-mêmes la bonne réponse, comme AlphaGo, en jouant des millions et des millions de parties de go [ ]. Ce qui leur manque, mais nous y travaillons, c’est un certain bon sens, une connaissance des situations courantes qui guide leur apprentissage. [ ]

Commenter  J’apprécie          30
Yann Le Cun
ileana   29 août 2017
Yann Le Cun
Au sujet de l’intelligence artificielle : Il n’y a aucune raison pour que les machines que l’homme concevra aient – comme lui - des désirs, des pulsions et des remords. En revanche, les machines pourront peut-être ressentir une forme de frustration lorsqu’elles n’aboutiront pas à l’objectif qu’elles se sont fixés. Source Le Point 16/03/2017
Commenter  J’apprécie          20
Yann Le Cun
ileana   31 octobre 2019
Yann Le Cun
Question : Dans votre livre [Quand la machine apprend, 2019], vous expliquez que les machines pourront un jour ressentir des émotions et même développer une forme de conscience. Cela paraît incroyable …

Réponse : Nous avons une vision un peu magique de notre cerveau. Même s’il est très différent d’un ordinateur, c’est une machine biochimique dont on peut décomposer, analyser le fonctionnement, le reproduire. [ ] Pour qu’un jour on puisse demander à un robot ménager : assure-toi que tout soit propre, il faudra qu’il soit doté d’un certain bon sens, d’un modèle du monde qui le guide. Et pour parvenir à une certaine autonomie, les machines devront ressentir des émotions, des sentiments tels que la peur, la douleur, la satisfaction. [Pour nous, les humains, ] si un but n’est pas atteint, l’insatisfaction nous pousse à agir, il en ira de même pour les machines. Pour l’instant, les plus sophistiqués des ordinateurs n’ont pas l’intelligence d’un chat, même s’ils disposent de capacités surhumaines sur une tâche très déterminée, circonscrite, comme le jeu d’échecs.



Question : Vous croyez donc à l’hypothèse de la « singularité », l’emballement des capacités des machines qui en viendront à surpasser l’intelligence humaine ?

Réponse : Absolument pas, ce décollage exponentiel est une vue de l’esprit qui ne tient pas compte des frictions du réel. [ ] De nombreux garde-fous peuvent nous en prémunir. Nous associons l’intelligence avec le désir de domination, mais ce penchant humain n’est ni universel ni inéluctable. Propre seulement à certains animaux sociaux, on ne l’observe pas, par exemple, chez les orangs-outans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Yann Le Cun
ileana   31 octobre 2019
Yann Le Cun
Question : Certains outils, comme la reconnaissance faciale, touchent aux libertés individuelles [ ]

Réponse : [ ] Les innovations peuvent toujours avoir des effets positifs ou négatifs. Prenez l’imprimerie, qui considérerait aujourd’hui qu’elle ait pu être néfaste ? Force est pourtant de constater qu’en diffusant les écrits de Calvin et Luther, elle a contribué à deux cents ans de conflits, de persécutions religieuses. Nos institutions démocratiques doivent y veiller. [ ] Des garde-fous sont clairement nécessaires. [ ]

Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le A en littérature

François-René de Chateaubriand a écrit :

Attala
Atala
Athala
Athalla

10 questions
105 lecteurs ont répondu
Thèmes : alphabet , littérature , orthographeCréer un quiz sur cet auteur