AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.96 /5 (sur 12 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Marseille , 1948
Biographie :

Yves Christen est un biologiste et journaliste scientifique français.

Il a étudié la génétique moléculaire à la faculté des sciences d'Orsay et au Centre de génétique moléculaire CNRS, situé à Gif-sur-Yvette.

En 1974, il soutient une thèse de sciences en immunogénétique sous la direction du prix Nobel Jean Dausset, à l'Université Paris VII-Denis-Diderot.

Spécialiste de la maladie d'Alzheimer, il a mené des recherches en immunogénétique dans le laboratoire de Jean Dausset à l'hôpital Saint-Louis et en immunologie à l'Institut Pasteur, avant de se spécialiser dans le domaine des neurosciences.

Il est l'un des membres fondateurs du GRECE, a été nommé rédacteur en chef de la revue La Recherche en 1977, et directeur de la rubrique scientifique du Figaro magazine. Il a prononcé plusieurs conférences au « Cercle Ernest Renan » et il collabore régulièrement à la revue Éléments.

Yves Christen est l'auteur de nombreuses études spécialisées, et est l'un des principaux introducteurs en France de la sociobiologie.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Conférence Cercle Ernest Renan - Yves Christen - La logique du vivant


Citations et extraits (6) Ajouter une citation
beatrix   10 avril 2013
L'animal est-il une personne ? de Yves Christen
"Peut etre le jour viendra -t-il ou le reste du règne animal retrouvera ces droits qui n'auraient jamais du lui etre enlevés autrement que par la tyrannie.Les français ont déjà réalisé que la peau foncée n'est pas une raison pour abandonner sans recours un etre humain aux caprices d'un persécuteur.Peut-etre finira-t on un jour par s'apercevoir que le nombre de jambes,la pilosité de la peau ou l'extrémité de l'os sacrum sont des raisons tout à fait insuffisantes pour abandonner une créature sensible au meme sort.Quoi d'autres devrait tracer la ligne de démarcation?Sera -t-elle établie par la faculté de raisonner ou peut etre la faculté du langage?Mais un cheval parvenu à maturité ou un chien sont,sans comparaison,des etres plus sociables et plus raisonnables qu'un enfant d'un jour,d'une semaine ou meme d'un mois..Toutefois supposons qu'il en fut autrement,à quoi celà nous servirait-il?

La question n'est pas:peuvent-ils raisonner?NI :peuvent-ils parler?Mais bien:peuvent-ils souffrir?"

Jeremy Bentham(1748-1832)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
beatrix   10 avril 2013
L'animal est-il une personne ? de Yves Christen
Partout les sondages montrent qu'une majorité d'occidentaux s'oppose à la maltraitance animale.Mais n'oublions pas que cette passion nouvelle ne change pas grand- chose sur le terrain de l'exploitation animale.Sur le seul territoire américain on évalue annuellement à 8 milliards le nombre de betes abattues pour satisfaire les besoins alimentaires humains,soit près d'un million par heure,sans parler des 200 millions qui tombent sous les balles des chasseurs et des 8 à 10 millions qui sont sacrifiées pour leur fourrure
Commenter  J’apprécie          90
beatrix   10 avril 2013
L'animal est-il une personne ? de Yves Christen
Darwin le savait,mais beaucoup d'entre nous l'ignorent encore:les animaux aussi ressentent des émotions.(...)

Dans la plupart des cas nous répondons à la formidable richesse émotionnelle des betes par une pauvreté affective d'autant plus que la technique nous donne l'illusion de maitriser les solutions.

Non,seulement l'espèce humaine n' a pas ,pour paraphraser une sentence célèbre,le monopole du coeur,mais elle offre bien souvent le visage d'une sécheresse sentimentale affligeante.
Commenter  J’apprécie          90
Yves Christen
Tagrawla   02 mai 2013
Yves Christen
Déconstruire l’idée que l’animal serait sans intelligence, sans conscience, sans langage, etc., n’est qu’une étape vers une entreprise plus essentielle : la reconnaissance de la richesse des mondes animaux, dans leur diversité, sans céder à la tentation de les hiérarchiser. Parce que les animaux, humains ou non humains, ne sont pas les jouets passifs du monde qui les entoure et qu’ils en sont au contraire les créateurs actifs, parce qu’ils sont porteurs d’une vision du monde, je les considère comme des philosophes. Ils ne se contentent pas de percevoir passivement leur environnement, ils l’élaborent, ils l’anticipent. Ils donnent du sens aux choses.
Commenter  J’apprécie          20
PerleDulac   29 décembre 2016
L'animal est-il une personne ? de Yves Christen
Si, fort des connaissances disponibles et dans l'esprit d'une science-fiction presque réaliste, nous nous livrions au jeu de la Création, construire un homme en suivant le plan de son génome décrypté ne nous prendrait ni plus de temps ni plus de matériaux que fabriquer une souris. Sur le terrain de la psychologie, nul ne peut désormais se rallier à la position d'un Descartes ou d'un Buffon et affirmer que les bêtes agissent sans but. Elles ont des sentiments, des objectifs, elles pensent, s'organisent socialement, ont le sens de la famille et du groupe ; elles peuvent voyager mentalement dans le temps, dans le passé ou vers le futur ; elles imitent, possèdent très vraisemblablement une théorie de l'esprit ainsi qu'une conscience ; elles savent, et parfois, elles savent qu'elles savent ; elles créent ou développent des cultures qui se différencient au gré des traditions et de l'histoire locales. Bien entendu, elles souffrent quand on leur fait du mal. Elles possèdent parfois le sens de la mort. Et enfin, quand on s'efforce de l'étudier avec finesse, leur monde cesse de nous apparaître aussi pauvre que ce qu'en dit Heidegger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PerleDulac   08 juillet 2016
L'animal est-il une personne ? de Yves Christen
Refuser aux bêtes la possibilité d'être égoïstes, altruistes, agressives, etc., c'est leur refuser l'accès à un univers émotionnel riche. On retrouve ici ce curieux changement de paradigme, si fréquent, même chez des biologistes rationalistes, chaque fois qu'il s'agit de l'humain. Ils veulent bien que nous soyons organiquement comme les animaux, que nous ayons des origines animales, mais lorsqu'il s'agit des choses réellement importantes - la culture, l'histoire, la morale, etc. -, ils changent de registre et de facto le biologique en devient secondaire.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Éléments chimiques

Qui n'est pas un gaz rare ?

Argon (Ar)
Xénon (Xe)
Chlore (Cl)
Radon (Rn)

12 questions
6 lecteurs ont répondu
Thèmes : chimie , périodique , élémentsCréer un quiz sur cet auteur