AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.79 /5 (sur 143 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1940
Biographie :

Né à Dinan en Bretagne, Yves Jacob vit aujourd'hui en Normandie. Romancier, nouvelliste, essayiste et historien, Yves Jacob est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages et s'adonne avec un plaisir égal, et pour le plus grand bonheur de ses lecteurs, à tous les genres littéraires. Deux fois Lauréat de l'Académie française, il a reçu plusieurs prix littéraires dont le prix Guillaume-le-Conquérant et le Grand Prix du roman de la ville de Rennes. Yves Jacob a été directeur de collections aux éditions Maître Jacques, vice-président de la Société des Auteurs et créateurs de Normandie, chroniqueur littéraire dans plusieurs supports normands, et pendant quatre ans l'inspirateur et le responsable du Salon du Livre de Caen.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
France 3 Normandie - 10/11/2010 Gilles Henry et Yves Jacob : le roman historique. A l'occasion de la sortie de 'Dans les pas des Dumas' aux éditions OREP. www.orepeditions.com.
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
domisylzen   12 janvier 2018
Une mère en partage de Yves Jacob
Il la guide, s'efforçant de lui éviter les pièges, conscient qu'il navigue lui-même dans une jungle où triomphent souvent de très mauvais livres soutenus à grand renfort de presse et de publicité, véritable insulte à l'intelligence des lecteurs qui, fort heureusement, ne se laissent pas toujours duper.

Commenter  J’apprécie          230
domisylzen   02 septembre 2016
Le fils du Terre-Neuvas de Yves Jacob
Mécréant vous êtes, mécréant vous resterez ! Vous n'avez pas plus de cœur qu'un menhir !

Commenter  J’apprécie          190
domisylzen   02 juillet 2016
Le fils du Terre-Neuvas de Yves Jacob
Elle affichait quelques kilos de trop. Mais des tous petits, de ceux qui font que les os ne sont plus des écueils effarouchés par trop de vives étreintes, mais des havres où l'on aime s'attarder.

Commenter  J’apprécie          180
gill   06 juillet 2014
Les grands moments littéraires de Normandie du XVIIème siècle à nos jours de Yves Jacob
Chaque fois que je relis un de ses ouvrages, je ne peux m'empêcher de comparer les héros de Barbey d'Aurevilly au Cotentin sauvage perdu à l'extrême ouest de notre continent.

On retrouve en eux, transformés en passions humaines, la farouche originalité de ses paysages et leur singulière beauté...
Commenter  J’apprécie          111
nanashi   10 février 2018
Marie sans terre de Yves Jacob
La main de Marie rampe sur la toile cirée, va se blottir dans celles de Julien.

Oubliés pour un temps, les deuils, la guerre, les désillusions, les salaires de misère. C'est elle qui répond :

- On travaillait douze à quatorze heures par jour. On n'avait pas de dimanche, pas de congés. Notre horizon, c'était le champ d'à côté. Mais on n'était pas compliqués, on rêvait un peu et on riait beaucoup. On était jeunes, on était heureux. C'était le bon temps.

Julien serre la main de Marie qu'il tient toujours enfermée dans les siennes. Il opine du bonnet.

Un silence.

Tout est dit.
Commenter  J’apprécie          60
gill   26 novembre 2015
Les grands moments littéraires de Normandie du XVIIème siècle à nos jours de Yves Jacob
Gustave Le Rouge, dont le nom doit s'orthographier en deux mots, malgré l'Etat-Civil, est né à Valognes dans la Manche, le 22 juillet 1867, au numéro 7 de la rue de Poterie.

Son père prit la suite de son grand-père à la tête d'une petite entreprise de peinture en bâtiment.

Spécialisés dans les travaux de dorure, ils restaurèrent de nombreux autels ou chœurs d'églises du Nord Cotentin.

Après des études primaires à l'école communale de garçons puis au collège de Valognes, dirigé par des Eudistes, Gustave Le Rouge poursuivit ses études au collège de Cherbourg entre 1881 et 1886, aspirant à préparer le concours d'entrée à l’École-navale.

Trop faible en mathématiques, il dut en rabattre, et revenir vers les classes préparant au baccalauréat ès-Lettres.

C'est durant cette période qu'il connut Jules Tellier, natif du Havre, jeune homme brillant et poète précoce, qui fut nommé à vingt ans tout juste titulaire de la chaire de Rhétorique du collège de Cherbourg.

Mais Le rouge et lui ne firent que se croiser : contrairement à une idée reçue, Tellier ne fut jamais le professeur de Le Rouge…

Gustave Le Rouge obtient son baccalauréat ès-Lettres en août 1886 ; il s'inscrit alors à la faculté de Droit de Caen, où il fut étudiant trois années. Durant cette période, il semble avoir été rédacteur à un jeune hebdomadaire local, d'inspiration républicaine : "Le Matin Normand".

Ses premiers textes littéraires sont publiés dans de petites revues comme "Les Abeilles Normandes" ou "La Revue septentrionale".

A quelques semaines de l'examen terminal de Licence, il tombe amoureux de l'une des quatre écuyères du cirque Priami.

Ses parents interviennent et y mettent bon ordre.

Le cirque repartit vers son destin, et Le Rouge obtint sa Licence en Droit en septembre 1889. Il monte à Paris pour poursuivre ses études ...

(extrait de la biographie de Gustave Le Rouge écrite par Henri Bordillon)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pika50   02 juillet 2013
Marie sans terre de Yves Jacob
Pour tout remède en cas de rhume, ils ne disposaient que du mouchoir d'Adam*.

*les doigts
Commenter  J’apprécie          60
Kitri   09 août 2018
Marie sans terre de Yves Jacob
[...] vaches et chevaux paissaient l'herbe épaisse pendant qu'autour d'eux leurs petits gambadaient, insouciants, multipliant écarts et cabrioles comme s'ils avaient voulu mesurer leurs limites et affirmer leur plaisir d'exister.
Commenter  J’apprécie          40
ktylauney   27 octobre 2014
Les anges maudits de Tourlaville de Yves Jacob
Julien promena un regard désemparé dans la pièce. Un moment durant, il éprouva le désir de déchirer la lettre. Un sentiment d'impuissance grondait en lui. Il recevait un cri passionné, il répondait par des platitudes. Il savait son amour impossible, il ne pouvait même pas écrire à Marguerite que c'était fini sans avouer son crime. Il ne pouvait pas lui dire non plus qu'il pensait à elle, qu'il profanait son souvenir en partageant sa couche avec des filles de mauvaise vie dans l'espoir de l'oublier.
Commenter  J’apprécie          30
yv1   14 novembre 2012
Meurtre au château de Yves Jacob
Je n'invente rien. Chaque scène que je décris, avec la liberté créatrice de l'écrivain, a été au départ transcrite avec une froide et implacable précision dans les interrogatoires et confrontations établis par les magistrats penchés sur cette affaire. Une fois encore, la réalité dépasse la fiction. (p.11)
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

M. et Mme Titegoutte ont une fille...

M. et Mme Titegoutte ont trois filles. L'ainée se prénomme :

Aline
Amandine

3 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : humour , détente , jeux de langage , terroir , campagneCréer un quiz sur cet auteur
.. ..